Pure | Scarlett Cole (Sous ta peau #3)

Résumé :
Il y a des années que Pixie a tiré un trait sur son passé et tous les mauvais souvenirs qui s’y rattachent. Avec un nouveau nom, une nouvelle vie, et une nouvelle famille au studio Second Circle, elle a réussi à se reconstruire et rêve désormais de lancer sa propre affaire.
Mais sa rencontre avec Dred, chanteur et guitariste du groupe de rock Preload, vient jeter le trouble sur cette existence tranquille. Car Dred résiste difficilement au charme particulier de Pixie, avec ses cheveux violets et ses tatouages exotiques autour des bras… Et il sait très bien qu’elle ne lui est pas non plus indifférente, même si elle s’est promis de ne pas s’engager dans une relation.
Si seulement le passé ne menaçait pas de ressurgir… Victimes de chantage, Dred et Pixie vont devoir affronter leurs démons et se battre pour protéger ce qui compte vraiment.

Un troisième opus qui se sera fait désirer et cette lecture aura nécessité quelques ajustements dans l’identité des personnages. La seule chose dont j’étais certaine, c’était mes souvenirs du coup de cœur que j’avais eux pour cette petite jeune femme. De mémoire, le second tome n’avait pas été aussi exaltant que les premiers opus, notamment car l’envie de découvrir Pixie s’était faite très présente. Le duo nous offre une belle romance dosant parfaitement la douceur et l’intensité. Je suis ravie de ce moment de lecture et les voir se confronter à leur passé difficile.

Le mystère qui entoure Pixie se lève enfin, après un aperçu plutôt envoûtant je voulais pouvoir mettre des mots sur son histoire et j’étais loin d’imaginer que les mauvais souvenirs soient aussi touchants. Il y a sept ans Pixie a décidé de prendre un nouveau départ et même si ces années n’ont pas été de tout repos, c’est une véritable famille qu’elle a trouvé et sur qui elle peut compter. Le studio Second Circle lui a permis de s’en sortir et aujourd’hui elle se sent prête à lancer sa propre affaire dans un univers différent, mais où l’artistique est toujours présent.

Sa rencontre avec Dred, membre du groupe Preload, va venir troubler sa tranquillité, le jeune homme va redoubler d’inventivité pour charmer Pixie et bien que la jeune femme tente de garder ses distances en refusant systématiquement tout rapprochement, il est évident qu’elle n’est pas insensible à son charme. On rentre dans une phase de séduction que j’aime particulièrement où nos héros se tourne autour en toute innocence et lorsque enfin la magie opère, mon petit cœur était totalement sous le charme. Ils ont une manière émouvante de s’accrocher mutuellement leur confiance et même si le passé vient se mêler de leur histoire, il est évident qu’ils sont faits l’un pour l’autre malgré les réticences de la jeune femme à s’engager avec lui.

On mêle plusieurs thèmes que j’affectionne particulièrement, le milieu du tatouage, les musiciens et les passés tourmentés qui ont laissé des séquelles, voire de gros traumatismes. C’est le cas de nos héros, à un degré différent, alors que Dred a réussi à s’en sortir, il va être confronté à son passé d’une manière qu’il n’était pas prêt à affronter, mais celle qui m’a le plus touché dans son combat, c’est Pixie. On est face à un réel sentiment d’insécurité et même s’il y a du chemin parcouru, certains souvenirs sont impossibles à affronter. Je me sens toujours un peu mal à l’aise d’apprécier ce genre d’histoire, mais le moment où notre héroïne affronte enfin son passé, ça n’a pas de prix.

La narration étant à la troisième personne, j’ai habituellement du mal à accrocher et pour le coup, la fluidité du récit montre la qualité de la plume de l’auteure, qui réussit à nous tenir en haleine jusqu’au dernier chapitre. Sans compter cette manière d’aborder deux relations amicales, c’est avec beaucoup d’émotions que j’ai découvert ce lien qui unissait tant les membres de Preload, que cet instinct de protection qu’on Trent et Cujo envers Pixie. En écrivant cette chronique, je n’ai pas encore découvert sur qui va porter le quatrième opus, mais je suis impatiente.

Mon avis sur Strong #1 ICI
Mon avis sur Broken #2 ICI
Publicités

Love Song | Sophia Bennett

Sortie prévue le 19 octobre 2017
Merci à Hugo New Way pour l’envoi de ce roman

Un roman qui m’attirait à la fois pour son immersion auprès de musiciens et par la maison d’éditions qui me font toujours passer un bon moment. Ce roman bien que très classique m’a fait passer un bon moment et j’ai pris plaisir à découvrir l’histoire de ces jeunes adolescents en quête d’eux-même.

Nous allons suivre Nina Baxter, une héroïne très mature qui après une déception amoureuse s’est renfermée sur elle-même. La jeune fille préfère se consacrer à sa famille et sa meilleure amie, plutôt que revivre la souffrance qu’elle a ressenti lorsqu’elle s’est retrouvé seule. Alors qu’elle accompagne sa cœur à un concert du groupe phare du moment : The Point, un évènement va la conduire à être au centre de l’attention et ce simple évènement va lui offrir une opportunité incroyable : partir en tournée avec le groupe de rock-stars du moment. Ce rêve c’est celui de toutes les adolescentes, pourtant quelque chose retient Nina et c’est à contre cœur qu’elle va accepter.

Au premier abord j’ai eu du mal à imaginer que des parents puissent accepter que leur fille de dix-sept ans puisse partir en tournée avec un groupe de jeunes hommes. Et pourtant, Nina dégage une certaine maturité qu’il est impossible de ne pas voir, jusqu’ici elle a toujours aidé ses parents avec sa fratrie et on ne peut pas dire que la jeune fille soit du genre à sortir énormément. Alors, chercher à pousser leur fille à s’ouvrir aux autres est assez plausible, en faisant abstraction de mes réticences j’ai fini par m’attacher à cette héroïne. Malgré les difficultés, Nina ne va pas se laisser démonter et va prendre à cœur son rôle au sein de l’équipe qui accompagne le groupe.

A travers les yeux d’une jeune fille authentique et simple, nous allons découvrir le quotidien parfois démesuré d’un groupe célèbre. Rapidement les paillettes vont s’effacer au profit de problèmes dont personne n’a idée : le malaise face aux fans hystériques, les difficultés à garder les pieds sur terre, ou tout simplement l’image trop lisse d’un leader qui semble indifférent à ceux qui l’entourent. Nina va découvrir que l’entente au sein du groupe est assez précaire et malgré sa gentillesse, il va être difficile pour elle d’être acceptée. On pourrait même dire que pendant une bonne partie du roman, elle est ignorée du groupe et puis elle va progressivement se rapprocher d’eux par sa simplicité. C’est l’un de ses traits de caractère que j’ai préféré, sa douceur et sa gentillesse qu’elle va mettre à profit pour aider les membres du groupe, qui ont besoin de se retrouver, pour ne pas imploser.

Cerner les membres du groupe a été plus difficile, on reste en surface sans jamais vraiment creuser. Des points intéressants sont évoqués et contribuent aux rapprochements tant amicaux, que sentimentaux. Certes ce sont des clichés de la célébrité, mais à aucun moment on ne s’ennuie. Quelques thèmes sont restés en surface, mais cela contribue à passer un bon moment sans prise de tête et ce côté du roman remplit parfaitement le contrat. Ce n’est peut-être pas le roman le plus touchant de la collection New Way, mais l’histoire est mignonne et les héros ont un quelques côtés touchants, malgré leur distance. Une lecture qui m’aura fait passer un moment agréable.

 

Juillet | Audrey Carlan (Calendar Girl #7)

Ce roman est le 7ème tome d’une série, la chronique peut contenir des spoilers.

J’ai du mal à croire que cette série ait réussi à me surprendre dans mes prévisions. Je suis ravie du tournant que prend l’intrigue et les discussions entre les personnages nous ont offert quelques moments touchants. J’ai toujours vu Mia comme une héroïne qui ne se laisse jamais faire et son caractère nous a toujours montré sa force de caractère. Ce mois de juillet va nous montrer que derrière toutes les forces, se cachent des faiblesses qui lorsqu’elles sont exposées nous montre un personnage complètement différent.

Après le traumatisme du mois précédent, Mia débute une nouvelle mission sous le soleil de Miami. A son arrivée, elle a la surprise de découvrir que ce n’est pas son client qui l’accueille, mais son assistante qui n’a pas la langue dans sa poche. Immédiatement sous le charme de cette jeune femme, elle ne va pas être déçu lorsqu’elle va faire la connaissance du nouvel artiste en vogue dans le monde du hip-hop. Pour cette nouvelle mission, Anton Santiago recherche une femme séduisante qui pourra incarner une séductrice dans son prochain clip. L’attirance est immédiate et contre toute attente, cette légèreté du début va se transformer en une réaction inattendue, qui va donner un nouveau tournant à ses projets.

Comme à son habitude, Mia n’a pas les yeux dans sa poche et lorsqu’elle est en contact d’un bel homme, elle ressent immédiatement une certaine attirance. Sur ce point, elle m’agace un peu à réfléchir sur le physique de ses clients, toujours se baser sur des premières impressions, alors qu’elle sait que l’intellect de ses clients lui a toujours enseigné de ne passe fier aux apparences. Contrairement à ce que j’imaginais, j’ai apprécié découvrir un tome particulier, beaucoup centré sur des émotions pures, plutôt que toujours céder aux pulsions physiques. Dans ce nouvel opus, Mia va comprendre beaucoup de choses sur son expérience d’escort et elle va apprendre à s’écouter elle-même, pour enfin réaliser ce dont elle a besoin.

Encore une fois, Mia ne va pas faire de tourisme mais comme à son habitude elle va tisser des liens solides avec son nouveau client et son entourage proche. J’ai trouvé ce tome assez différent des précédents et ce qui est intéressant avec cette série, c’est que malgré mes réticences à la voir succomber à ses clients, aucun tome ne se ressemble et chaque histoire tire son épingle du jeu. Je n’aurais jamais cru pouvoir de nouveau apprécier cette série, mais depuis Juin il semblerait que l’histoire se stabilise un peu et arrête de jouer au yoyo avec mes émotions. Le mois d’août ne devrait pas faire long feu, il faut dire que Juillet rejoint fièrement mon top 3 et ce n’est pas trop tôt, car seule la curiosité me retenait de continuer.

Retrouvez mon avis sur Janvier #1 ICI
Retrouvez mon avis sur Février #2 ICI
Retrouvez mon avis sur Mars #3 ICI
Retrouvez mon avis sur Avril #4 ICI
Retrouvez mon avis sur Mai #5 ICI
Retrouvez mon avis sur Juin #6 ICI

 

PS : I Like You | Kasie West

Date de sortie : 8 juin 2017
Merci à mon partenaire Hugo New Way

Il y a un truc que je déteste par dessous-tout, c’est ne pas avoir les mots pour qualifier une excellente lecture. En lisant j’ai eu un coup de coeur pour cette histoire et vous n’imaginez pas à quel point cette lecture m’a fait du bien au moral. Je n’avais aucune attente en démarrant ma lecture, mais j’étais très emballée à l’idée de pouvoir découvrir ce qui me réservait cette histoire et j’étais loin d’imaginer une romance aussi mignonne, l’idée de découvrir l’autre à travers des lettres m’a vraiment beaucoup plu.

Lily est qualifié de bizarre par ses camarades et sa manière de s’isoler à écrire des chansons dans son carnet en font un être un peu singulier. Après s’être fait prendre à prendre des notes sur tout sauf son cours, Lily est contraire de se concentrer sur cet affreux cours de chimie auquel elle ne comprend pas grand-chose. Pourtant, impossible pour la jeune fille d’oublier toutes ses paroles qui lui trottent dans la tête, contrainte de se contenter d’une simple feuille de papier, elle va subitement griffonner les paroles de son groupe du moment sur la table, le lendemain la suite des paroles ont été complété par un inconnu.

Rapidement ils vont passer au mot sur papier et une simple discussion de passionnée, va progressivement devenir beaucoup plus sérieuses. Ils vont peu à peu se révéler des choses importantes dont personne n’est au courant et se laisser guider par l’instant. L’affreux cours de chimie va rapidement devenir le meilleur moment de leur journée et leur rapprochement va être comme une évidence. Bien évidemment lorsque les premiers sentiments vont naître, Lily va commencer à se questionner sur l’identité de celui qui fait battre son cœur à chaque nouvelle lettre. Difficile d’imaginer qu’une simple lettre puisse créer des émotions aussi fortes, lorsque la jeune femme commence à réaliser que la personne qui se cache derrière n’est pas celle à qui elle s’attendait la confusion et la peur d’écouter son cœur vont prendre le dessus.

Bien sure la relation épistolaire qui va naître au fil des pages, va être marquée par des évènements tout aussi intenses. Notamment dans l’évolution du personnage de Lily, cette jeune fille passionnée par la musique et qui laisse son esprit vagabonder en toute occasion. J’ai découvert une jeune héroïne très solitaire et malgré la présence de sa meilleure amie, il est parfois difficile à Lily d’avoir confiance en elle. Il y a une grande différence entre savoir que la jeune fille écrit et connaître ce qui se cache derrière ces textes qui sont le reflet de ses pensées profondes. Sa plus belle chanson, elle va l’écrire grâce à ses discussions avec son correspondant. A travers son histoire elle va écouter son cœur et prendre son envol pour gagner la confiance, dont elle manque terriblement à cause de l’hostilité de certains camarades.

Je mentirais si je disais que je n’avais pas fait mes petits pronostiques sur l’identité de notre mystérieux correspondant et rapidement j’avais ma préférence, mais honnêtement le suspense n’est pas insoutenable. J’ai rapidement eu ma petite idée et j’espérais secrètement ne pas me tromper car ça m’aurait clairement brisé le cœur. Bah oui quoi, c’est adorable de les voir se confier l’un à l’autre et progressivement lorsque des évènements de la vie de Lily vont venir rajouter une petite pincée d’amour, moi je suis qu’une simple lectrice avide de romance et j’attendais simplement de pouvoir couiner tranquillement face à l’inévitable révélation qui n’avait pas d’autres issues pour moi et je n’ai pas été déçue, malgré le doute qui s’insinue.

Je pense que vous l’aurez compris, ce roman est une vraie bouffée d’air frais qu’il est agréable de déguster en plein été. Je ne connaissais pas les références musicales évoquées, mais leurs échanges passionnés m’a donné envie de rentrer dans leur bulle pour appartenir à cette relation. C’est le genre de récit absolument attendrissant et j’ai pris plaisir à voir l’héroïne éclore comme un papillon. Je suis absolument fan de l’histoire et les personnages secondaires sont totalement barrées, ce qui vaut quelques scènes amusantes et par la même occasion un sourire jusqu’aux oreilles. Le genre de roman qui remonte immédiatement le moral et qui saura toucher la corde sensible, tant par la romance que par la mélodie de l’intrigue très touchante.

Notes Noires | Pam Godwin

J’ai été très heureuse de l’annonce de la sortie de ce roman érotique et dès qu’il est sortie les premiers avis ont été plutôt encourageants donc je n’ai pas hésité une seconde avant de me le procurer. Dès qu’il a rejoint ma bibliothèque, je n’avais qu’une envie me jeter sur cette romance érotique, il faut dire que j’apprécie particulièrement ce genre et ça faisait longtemps que je n’avais pas eu l’occasion de me replonger dans une histoire aussi sensuelle. Le problème c’est qu’au moment où j’allais me lancer, j’ai eu la désagréable surprise d’apprendre qu’il y avait une erreur d’impression donc j’ai au moins eu la chance d’éviter la frustration ultime en commençant cette histoire sans pouvoir obtenir la fin.

Ivory Westbrook, est une jeune femme de dix-sept ans qui a de l’or au bout des doigts et grâce à son défunt père, elle a eu la chance d’intégrer une prestigieuse École de Musique. Cependant ses difficultés financières la place dans une position compliquée, notamment auprès des autres élèves, mais également une certaine rancœur auprès de la direction de l’établissement qui ne voit pas d’un bon œil, que sa meilleure élève soit issue d’un milieu aussi pauvre. Cette dernière année de terminale sera l’occasion pour elle de donner tout ce qu’elle a pour sa passion et malgré l’absence de sa meilleure alliée elle est déterminée à intégrer l’une des meilleures écoles de New York, afin d’être la meilleure parmi les meilleurs.

Ses plans vont être quelque peut chambouler, avec le remplacement de son mentor. Émeric Marceaux est issu d’une famille de privilégiés et après un scandale, se retrouver enseignant dans une école aussi prestigieuse est pour lui une chance. Ce virtuose du piano, va s’avérer être un professeur, autoritaire, directif et intraitable sur la qualité de ses élèves. Sa beauté fait également de lui l’un des professeurs les plus attirants et son jeune âge, ne fait qu’envoûter ses élèves. Il était déterminé à se consacrer à sa passion pour l’enseignement et ses certitudes vont vaciller quand son regard va croiser celui d’Ivory. Elle n’a rien à voir avec ses camarades et malgré l’interdit, ils vont tous les deux éprouver une attirance indescriptible.

Je dois dire qu’immédiatement l’intrigue a su attirer mon attention, l’auteur a fait le choix de mettre des bâtons dans les roues de nos héros dès le début. La relation élèves/professeurs accentue le côté interdit, mais c’est surtout l’environnement dans lequel évolue Ivory qui va être le plus gros obstacle. Je dois admettre que son parcours est un peu cliché et elle a eu une vie vraiment difficile, qui aurait pu la détruire et pourtant elle va tirer une force incroyable de ses épreuves. Malgré l’attirance physique, Ivory va conserver une distance avec son professeur et c’est tout à fait normal. Pourtant, même si elle baisse sa garde un peu rapidement face à l’alchimie, je n’ai pas pu m’empêcher d’être sous le charme de la relation.

Émeric est le dominateur par excellence, ont voit bien qu’il a l’habitude d’obtenir ce qu’il veut. Pourtant, malgré sa carapace d’homme autoritaire, c’est un homme blessé et il a conscience qu’une relation avec son élève est tout ce qu’il doit éviter. L’attirance va exercer une très forte emprise sur le jeune homme, mais c’est principalement son côté protecteur qui va prendre le dessus. Difficile de rester insensible à cette jeune femme qui a clairement des problèmes qui vont au-delà d’une attirance physique. Alors oui, il va s’intéresser à elle, pour des raisons égoïstes, mais j’ai trouvé son approche plutôt touchante et même s’il reste un homme avec des besoins, il a des valeurs. D’ailleurs dès le début il ne va pas hésiter à faire comprendre à Ivory son attirance, mais sans jamais dépasser les limites et avec une approche en douceur.

J’ai adoré ma lecture et le style est fluide du récit, mon seul reproche c’est l’emploi d’un langage assez vulgaire, mais par moments de manière décalé, pas forcément adapté. La manière dont l’auteur réussit à trouver un équilibre parfait entre érotisme et romance, m’a vraiment beaucoup plu et la fin illustre parfaitement la puissance de l’amour entre Ivory et Émeric. D’ailleurs, les soixante dernières pages manquantes dans la première version font partie des plus beaux moments de ma lecture et on voit un véritable amour, et au final la différence d’âge n’est pas un problème, car la jeune femme est vraiment très mature (malgré son émotivité) et ils vont éviter tous les obstacles pour avoir le droit de s’aimer.