Roomies | Christina Lauren

Résumé :
Attirée par les mélodies d’un musicien de rue qui lui a tapé dans l’oeil, Holland Bakker se rend depuis des mois dans la station de métro proche de chez elle. Elle n’ose pas adresser la parole au guitariste qui la fascine, mais un agresseur ivre précipite leur rencontre. Calvin McLoughlin vient à son secours, puis disparaît instantanément.
Pour s’acquitter de sa dette envers le brillant musicien, elle lui obtient une audition avec son oncle, le producteur de musique le plus en vogue de Broadway. L’audition se passe encore mieux qu’elle ne l’imaginait, quand Holland réalise pourquoi il a décampé devant les policiers : son visa d’étudiant a expiré depuis plusieurs années et il vit aux États-Unis dans l’illégalité.
Comprenant que son oncle a autant besoin de Calvin que Calvin a besoin de lui, Hollande prend la folle décision d’épouser l’Irlandais. Ses sentiments ne sont un secret que pour… ce dernier. Peu à peu, leur relation évolue et Calvin devient l’enfant chéri de Broadway. Entre les feux de la rampe et les faux-semblants, que faudra-t-il pour qu’Holland et Calvin prennent conscience qu’ils ont tous les deux arrêté de jouer la comédie depuis longtemps ?
Je remercie Hugo New Romance pour l’envoi de ce roman.

On ne présente plus ce duo d’auteures, chaque sortie est un évènement et ce roman m’a accompagné durant cette semaine pour mon plus grand plaisir. Vous connaissez sans doute cette frustration d’avoir envie de retrouver son livre, mais de manquer cruellement de temps pour le poursuivre, c’est un peu ce qui m’est arrivé cette semaine. Roomies est totalement captivant et malgré un début difficile, mes sens étaient en alerte face à cette romance adorable. On peut parler d’un coup de foudre et une rencontre va bouleverser le quotidien de nos héros.

Il aura suffi d’une mélodie pour qu’Holland sache que ce musicien est un virtuose. Durant plusieurs mois, la jeune femme parcourt la même station de métro dans l’espoir d’entendre cet inconnu jouer avec passion. Malgré le temps passé à l’écouter, elle n’a jamais réussi à lui adresser la parole et entend bien rester anonyme. Pourtant lorsque la jeune femme se fait agresser dans le métro, celui qui devait ne rester qu’un inconnu va subitement s’introduire dans sa vie et bien que le jeune homme vienne à son secours, il disparaît sans aucune explication.

Désireuse de lui renvoyer l’appareil, la jeune femme convainc son oncle de l’auditionner pour son prochain spectacle et le coup de foudre musical est immédiat pour le producteur. Cependant malgré une proposition qui propulserait sa carrière, Calvin McLoughlin refuse car étant aux États-Unis de manière illégale, il n’a plus aucun espoir d’obtenir une carte verte. C’est sans compter sur le dévouement de Holland qui lui fait une proposition qui va tout changer dans leurs vies. Ensemble, ils vont affronter la tempête et briller sur la scène de Broadway.

L’alchimie entre les personnages est assez impressionnante, Holland est la première à avoir le coup de foudre pour cet inconnu. Cette rencontre à sens unique va bouleverser sa vie, bien qu’elle sache que rien n’aboutira elle va faire une offre d’une extrême générosité et c’est là qu’on voit à quel point Holland est une belle personne, car elle est prête à se sacrifier pour aider Calvin à réaliser son rêve. J’ai été particulièrement attendri par la vision qu’elle a d’elle-même, elle n’imagine pas pouvoir séduire le musicien et bien qu’elle risque de souffrir de cette situation, elle lui ouvre son cœur sans aucune contrepartie et l’accueil même dans sa vie, au contact de ses proches.

Du côté de notre héros, nous avons un artiste passionné et cette opportunité qui s’offre à lui est impossible à refuser, alors Holland semble être la solution rêvée. Bien que Calvin soit adorable, j’ai eu plus de mal face aux œillères qu’il se met, il a la réalité devant les yeux et parfois ne réalise pas vraiment l’impact qu’il peut avoir sur les autres. Sans compter quelques maladresses, mais il a un fort potentiel et sa bienveillance donne des papillons.

En bref, il n’est pas difficile d’apprécier cette romance, les amateurs du genre y verront une histoire adorable et le rapprochement est absolument craquant. La simplicité des personnages et de l’histoire en font une parfaire lecture détente qui n’a pas besoin d’en faire des tonnes pour qu’on passe un bon moment. C’est drôle, romantique et l’évolution de notre héroïne est touchante. Tout ce dont j’avais besoin pour me réchauffer le cœur.

Publicités

Beat | Vi Keeland (Life on Stage #2)

Résumé :
Il a le corps d’un homme et sourire d’un adolescent. Il chante comme un ange et fait l’amour comme un diable. Dylan est le chanteur star d’un groupe de rock, le fantasme de toutes les jeunes filles. Pour Lucky, rouquine de 25 ans, le fantasme est devenu réalité : depuis plusieurs mois, elle sort avec Dylan. Elle en avait rêvé et elle est très heureuse avec lui. Jusqu’au jour où dans un café, elle rencontre un autre homme, Flynn, un rockeur pur jus, beau à se damner. L’attraction est irrésistible et réciproque. Mais la jeune femme freine des quatre fers, refusant de trahir son petit ami. Pourtant, lorsque Flynn est engagé pour la première partie des concerts de Dylan, elle a bien du mal à l’éviter pendant la tournée…
Aimer deux hommes, c’est possible. Jusqu’à un certain point…

Je n’ai pas acheté ce roman pour son résumé, qui m’a fait terriblement grincer des dents, mais parce qu’il est signé Vi Keeland et jusqu’ici elle ne m’a jamais déçue, on aurait pu frôler la catastrophe avec ce roman qui pourrait ne pas être apprécié par tout le monde, mais de mon côté le duo fonctionne plutôt bien et la romance m’a vraiment transporté malgré un détail de taille, qui a quelques nuances pas forcément décelables dans le résumé.

Lucky est une jeune femme qui a toujours fréquenté le milieu musical, fille de deux célèbres musiciens, elle est de son côté musicienne dans l’âme et tient un bar à rockeur qui tient sa célébrité des nombreux passages de musicien. Plutôt heureuse de sa vie, elle peut se féliciter d’être en couple avec Dylan le chanteur star d’un groupe de rock et accessoirement son fantasme d’adolescente. Aujourd’hui elle est à un tournant de sa vie et la reprise en main va nécessiter quelques étapes pour être enfin celle qu’elle a toujours rêvée d’être. Son plan va être chamboulé par sa rencontre avec Flynn, l’attirance et l’alchimie est immédiate, mais elle ne conçoit pas de se séparer de Dylan qui l’a toujours rendue heureuse. Pourtant le destin a un sens de l’humour particulier puisque celui qui lui donne des envies de pécheresse, n’est autre que le chanteur du groupe qui fera la première partie des concerts de la tournée de son petit ami, ce qui va créer des problèmes et en même temps un lien indestructible.

Lucky est un personnage particulièrement attachant malgré la situation, on a du mal à lui en vouloir car elle n’a pas cherché à se retrouver entre deux hommes et sa relation est loin d’être idyllique même s’il elle ne le réalise pas vraiment, après le contexte est assez dérangeant, c’est très personnel mais j’ai du mal avec la tromperie, mais je conçois qu’on puisse être en couple et tout simplement arrêter d’aimer l’autre, le problème récurrent dans ce type d’histoire, c’est que le personnage ne sait pas faire de choix et Dieu sait qu’il est difficile de prendre une décision qui va avoir un impact sur le long terme, mais à un moment il faut savoir regarder la réalité en face et prendre une décision. Son histoire personnelle a contribué à rendre son parcours émouvant et bien que son combat ne soit pas totalement exploité, j’ai apprécié la voir se faire violence pour vivre son rêve.

Flynn m’avait déjà totalement séduite dans Pulsation, mais il est au summum de son charme ici. Bien qu’il n’est pas choisi de se retrouver dans cette situation, il va se battre pour ce qu’il pense être bon pour lui et quand on compare les deux hommes, on a du mal à totalement lui en vouloir de souhaiter le meilleur pour Lucky, car en toute objectivité il est absolument fabuleux. Nous avons un musicien au sourire ravageur, passionné par son art et qui touche enfin le but ultime, loin d’être un coureur du jupon il est réfléchi et lorsqu’il a une femme dans le collimateur il va redoubler d’humour, de charme et la magie opère sans qu’on se pose de questions. Après certes, la relation clandestine n’est pas l’idéal, mais ses réactions sont humaines et il est l’homme de la situation.

Vi Keeland nous offre une histoire pleine d’humour, c’est rafraîchissant et encore une fois la plume de l’auteure fait des merveilles. Malgré vos réticences à la lecture du résumé, c’est un roman que je vous recommande et même si le sujet pourrait heurter certains d’entre-vous, la lecture est tellement fluide qu’on finit par accepter l’inacceptable, juste pour voir l’Amour triompher. Une lecture très plaisante.

Mon avis sur Pulsation #1 ICI

Pure | Scarlett Cole (Sous ta peau #3)

Résumé :
Il y a des années que Pixie a tiré un trait sur son passé et tous les mauvais souvenirs qui s’y rattachent. Avec un nouveau nom, une nouvelle vie, et une nouvelle famille au studio Second Circle, elle a réussi à se reconstruire et rêve désormais de lancer sa propre affaire.
Mais sa rencontre avec Dred, chanteur et guitariste du groupe de rock Preload, vient jeter le trouble sur cette existence tranquille. Car Dred résiste difficilement au charme particulier de Pixie, avec ses cheveux violets et ses tatouages exotiques autour des bras… Et il sait très bien qu’elle ne lui est pas non plus indifférente, même si elle s’est promis de ne pas s’engager dans une relation.
Si seulement le passé ne menaçait pas de ressurgir… Victimes de chantage, Dred et Pixie vont devoir affronter leurs démons et se battre pour protéger ce qui compte vraiment.

Un troisième opus qui se sera fait désirer et cette lecture aura nécessité quelques ajustements dans l’identité des personnages. La seule chose dont j’étais certaine, c’était mes souvenirs du coup de cœur que j’avais eux pour cette petite jeune femme. De mémoire, le second tome n’avait pas été aussi exaltant que les premiers opus, notamment car l’envie de découvrir Pixie s’était faite très présente. Le duo nous offre une belle romance dosant parfaitement la douceur et l’intensité. Je suis ravie de ce moment de lecture et les voir se confronter à leur passé difficile.

Le mystère qui entoure Pixie se lève enfin, après un aperçu plutôt envoûtant je voulais pouvoir mettre des mots sur son histoire et j’étais loin d’imaginer que les mauvais souvenirs soient aussi touchants. Il y a sept ans Pixie a décidé de prendre un nouveau départ et même si ces années n’ont pas été de tout repos, c’est une véritable famille qu’elle a trouvé et sur qui elle peut compter. Le studio Second Circle lui a permis de s’en sortir et aujourd’hui elle se sent prête à lancer sa propre affaire dans un univers différent, mais où l’artistique est toujours présent.

Sa rencontre avec Dred, membre du groupe Preload, va venir troubler sa tranquillité, le jeune homme va redoubler d’inventivité pour charmer Pixie et bien que la jeune femme tente de garder ses distances en refusant systématiquement tout rapprochement, il est évident qu’elle n’est pas insensible à son charme. On rentre dans une phase de séduction que j’aime particulièrement où nos héros se tourne autour en toute innocence et lorsque enfin la magie opère, mon petit cœur était totalement sous le charme. Ils ont une manière émouvante de s’accrocher mutuellement leur confiance et même si le passé vient se mêler de leur histoire, il est évident qu’ils sont faits l’un pour l’autre malgré les réticences de la jeune femme à s’engager avec lui.

On mêle plusieurs thèmes que j’affectionne particulièrement, le milieu du tatouage, les musiciens et les passés tourmentés qui ont laissé des séquelles, voire de gros traumatismes. C’est le cas de nos héros, à un degré différent, alors que Dred a réussi à s’en sortir, il va être confronté à son passé d’une manière qu’il n’était pas prêt à affronter, mais celle qui m’a le plus touché dans son combat, c’est Pixie. On est face à un réel sentiment d’insécurité et même s’il y a du chemin parcouru, certains souvenirs sont impossibles à affronter. Je me sens toujours un peu mal à l’aise d’apprécier ce genre d’histoire, mais le moment où notre héroïne affronte enfin son passé, ça n’a pas de prix.

La narration étant à la troisième personne, j’ai habituellement du mal à accrocher et pour le coup, la fluidité du récit montre la qualité de la plume de l’auteure, qui réussit à nous tenir en haleine jusqu’au dernier chapitre. Sans compter cette manière d’aborder deux relations amicales, c’est avec beaucoup d’émotions que j’ai découvert ce lien qui unissait tant les membres de Preload, que cet instinct de protection qu’on Trent et Cujo envers Pixie. En écrivant cette chronique, je n’ai pas encore découvert sur qui va porter le quatrième opus, mais je suis impatiente.

Mon avis sur Strong #1 ICI
Mon avis sur Broken #2 ICI

Love Song | Sophia Bennett

Sortie prévue le 19 octobre 2017
Merci à Hugo New Way pour l’envoi de ce roman

Un roman qui m’attirait à la fois pour son immersion auprès de musiciens et par la maison d’éditions qui me font toujours passer un bon moment. Ce roman bien que très classique m’a fait passer un bon moment et j’ai pris plaisir à découvrir l’histoire de ces jeunes adolescents en quête d’eux-même.

Nous allons suivre Nina Baxter, une héroïne très mature qui après une déception amoureuse s’est renfermée sur elle-même. La jeune fille préfère se consacrer à sa famille et sa meilleure amie, plutôt que revivre la souffrance qu’elle a ressenti lorsqu’elle s’est retrouvé seule. Alors qu’elle accompagne sa cœur à un concert du groupe phare du moment : The Point, un évènement va la conduire à être au centre de l’attention et ce simple évènement va lui offrir une opportunité incroyable : partir en tournée avec le groupe de rock-stars du moment. Ce rêve c’est celui de toutes les adolescentes, pourtant quelque chose retient Nina et c’est à contre cœur qu’elle va accepter.

Au premier abord j’ai eu du mal à imaginer que des parents puissent accepter que leur fille de dix-sept ans puisse partir en tournée avec un groupe de jeunes hommes. Et pourtant, Nina dégage une certaine maturité qu’il est impossible de ne pas voir, jusqu’ici elle a toujours aidé ses parents avec sa fratrie et on ne peut pas dire que la jeune fille soit du genre à sortir énormément. Alors, chercher à pousser leur fille à s’ouvrir aux autres est assez plausible, en faisant abstraction de mes réticences j’ai fini par m’attacher à cette héroïne. Malgré les difficultés, Nina ne va pas se laisser démonter et va prendre à cœur son rôle au sein de l’équipe qui accompagne le groupe.

A travers les yeux d’une jeune fille authentique et simple, nous allons découvrir le quotidien parfois démesuré d’un groupe célèbre. Rapidement les paillettes vont s’effacer au profit de problèmes dont personne n’a idée : le malaise face aux fans hystériques, les difficultés à garder les pieds sur terre, ou tout simplement l’image trop lisse d’un leader qui semble indifférent à ceux qui l’entourent. Nina va découvrir que l’entente au sein du groupe est assez précaire et malgré sa gentillesse, il va être difficile pour elle d’être acceptée. On pourrait même dire que pendant une bonne partie du roman, elle est ignorée du groupe et puis elle va progressivement se rapprocher d’eux par sa simplicité. C’est l’un de ses traits de caractère que j’ai préféré, sa douceur et sa gentillesse qu’elle va mettre à profit pour aider les membres du groupe, qui ont besoin de se retrouver, pour ne pas imploser.

Cerner les membres du groupe a été plus difficile, on reste en surface sans jamais vraiment creuser. Des points intéressants sont évoqués et contribuent aux rapprochements tant amicaux, que sentimentaux. Certes ce sont des clichés de la célébrité, mais à aucun moment on ne s’ennuie. Quelques thèmes sont restés en surface, mais cela contribue à passer un bon moment sans prise de tête et ce côté du roman remplit parfaitement le contrat. Ce n’est peut-être pas le roman le plus touchant de la collection New Way, mais l’histoire est mignonne et les héros ont un quelques côtés touchants, malgré leur distance. Une lecture qui m’aura fait passer un moment agréable.

 

Juillet | Audrey Carlan (Calendar Girl #7)

Ce roman est le 7ème tome d’une série, la chronique peut contenir des spoilers.

J’ai du mal à croire que cette série ait réussi à me surprendre dans mes prévisions. Je suis ravie du tournant que prend l’intrigue et les discussions entre les personnages nous ont offert quelques moments touchants. J’ai toujours vu Mia comme une héroïne qui ne se laisse jamais faire et son caractère nous a toujours montré sa force de caractère. Ce mois de juillet va nous montrer que derrière toutes les forces, se cachent des faiblesses qui lorsqu’elles sont exposées nous montre un personnage complètement différent.

Après le traumatisme du mois précédent, Mia débute une nouvelle mission sous le soleil de Miami. A son arrivée, elle a la surprise de découvrir que ce n’est pas son client qui l’accueille, mais son assistante qui n’a pas la langue dans sa poche. Immédiatement sous le charme de cette jeune femme, elle ne va pas être déçu lorsqu’elle va faire la connaissance du nouvel artiste en vogue dans le monde du hip-hop. Pour cette nouvelle mission, Anton Santiago recherche une femme séduisante qui pourra incarner une séductrice dans son prochain clip. L’attirance est immédiate et contre toute attente, cette légèreté du début va se transformer en une réaction inattendue, qui va donner un nouveau tournant à ses projets.

Comme à son habitude, Mia n’a pas les yeux dans sa poche et lorsqu’elle est en contact d’un bel homme, elle ressent immédiatement une certaine attirance. Sur ce point, elle m’agace un peu à réfléchir sur le physique de ses clients, toujours se baser sur des premières impressions, alors qu’elle sait que l’intellect de ses clients lui a toujours enseigné de ne passe fier aux apparences. Contrairement à ce que j’imaginais, j’ai apprécié découvrir un tome particulier, beaucoup centré sur des émotions pures, plutôt que toujours céder aux pulsions physiques. Dans ce nouvel opus, Mia va comprendre beaucoup de choses sur son expérience d’escort et elle va apprendre à s’écouter elle-même, pour enfin réaliser ce dont elle a besoin.

Encore une fois, Mia ne va pas faire de tourisme mais comme à son habitude elle va tisser des liens solides avec son nouveau client et son entourage proche. J’ai trouvé ce tome assez différent des précédents et ce qui est intéressant avec cette série, c’est que malgré mes réticences à la voir succomber à ses clients, aucun tome ne se ressemble et chaque histoire tire son épingle du jeu. Je n’aurais jamais cru pouvoir de nouveau apprécier cette série, mais depuis Juin il semblerait que l’histoire se stabilise un peu et arrête de jouer au yoyo avec mes émotions. Le mois d’août ne devrait pas faire long feu, il faut dire que Juillet rejoint fièrement mon top 3 et ce n’est pas trop tôt, car seule la curiosité me retenait de continuer.

Retrouvez mon avis sur Janvier #1 ICI
Retrouvez mon avis sur Février #2 ICI
Retrouvez mon avis sur Mars #3 ICI
Retrouvez mon avis sur Avril #4 ICI
Retrouvez mon avis sur Mai #5 ICI
Retrouvez mon avis sur Juin #6 ICI