Contemporain

Avec toi, les rêves fleurissent sous la neige | Mhairi McFarlane

Résumé :
Mes amis, mes amours, et toi
Eve sait que ça ressemble au scénario d’un téléfilm romantique, mais c’est pourtant la vérité : cela fait des années qu’elle aime en secret Ed, l’un de ses amis. Certes, il est aujourd’hui en couple, mais elle reste persuadée qu’ils sont destinés à être ensemble. Du moins, elle l’était, jusqu’à ce que sa meilleure amie, Susie, décède dans un accident. Du jour au lendemain, ce drame fait imploser leur groupe d’amis si soudé, révélant des secrets enfouis qui montrent Ed, Susie et les autres sous un nouveau jour. Eve ne sait plus à qui se fier. Le seul qui reste égal à lui-même, c’est Finlay, le frère de Susie : même après des années d’absence, il est toujours aussi distant, antipathique et… séduisant. Et, lorsqu’elle se trouve embarquée avec lui dans un road-trip à travers l’Écosse, Eve découvre de toutes nouvelles facettes qu’elle n’avait pas soupçonnées…

Je n’ai pas lu Mhairi McFarlane depuis longtemps, alors quand j’ai vu la couverture début décembre j’ai eu envie de l’ajouter à ma PAL de Noël sans lire le résumé et je dois dire qu’on est loin d’une histoire légère propice à la période des fêtes. Attention toutefois la couverture et le titre porte à confusion on est loin d’une histoire feel good, plutôt un récit de vie. Je dois dire que je ne m’attendais pas du tout à ce type d’histoire et c’est une très belle surprise.

Cette histoire c’est celle de Eve, une trentaine qui a des préoccupations  de son âge et qui profite de la vie avec son groupe d’amis de toujours, rien n’aurait pu la préparer au drame qu’elle va devoir vivre et aux répercussions sur sa vie. Depuis l’enfance ils sont unis comme les doigts de la main et chaque instant passé en leur compagnie sont signe de rire et de joie. Pourtant Eve est secrètement amoureuse de son meilleur ami Ed, lui-même en couple depuis une dizaine d’années. Même si la situation n’est pas idéale, Eve est certaine qu’un jour il comprendra qu’elle a toujours été la femme de sa vie et qu’il allait le réaliser.

Le décès soudain de sa meilleure amie va l’anéantir et toute sa vie va prendre une autre direction que ce dont elle avait imaginer. Je dois dire que la souffrance d’Eve est vraiment bouleversante, et sa reconstruction belle à voir. J’ai apprécié le rythme de l’histoire, que l’histoire soit plus une histoire de vie, qu’une histoire de mort. Bien évidemment, la thématique du décès est au cœur du récit, mais c’est surtout les épreuves liées au deuil vécu par le groupe d’amis et chacun à sa manière de vivre la situation. Nous allons suivre chacune des étapes : choc, déni, colère, tristesse, résignation, acceptation et reconstruction. Et en chemin plusieurs secrets vont être révélés pour mettre en lumière des choses enfouies et Eve va totalement réévaluer sa situation. Et être embarqué dans un road-trip avec Finlay le frère de sa défunte amie.

La reconstruction c’est le maître mot de cette histoire, comment reprendre le cours de sa vie après un tel bouleversement ? J’ai beaucoup apprécié  la manière dont est relatée cette histoire, il y a une forme de pudeur on ne s’immisce pas dans le deuil, on est témoin de début d’une renaissance. J’ai trouvé ce récit très réaliste et toujours avec une pointe d’humour appréciable tant certaines scènes peuvent être étouffantes de tristesse. On peut compter sur Justin pour être un ami fidèle et objectivement pour sortir la tête hors de l’eau de ses amis, son humour est libérateur et jamais déplacé.

Comme souvent dans les romans de Mhairi McFarlane la romance est au second plan, donc je n’ai pas été réellement surprise. Même si j’admets avoir été un peu frustrée, j’ai trouvé malgré tout l’histoire belle et les passages avec le héros nous font passer par plusieurs types d’émotions donc ça reste une jolie histoire. Je m’attendais à une romance légère et drôle et finalement j’ai été agréablement surprise par la tournure de l’histoire qui aborde des thématiques contemporaines telles que l’amitié, le deuil, la famille et les secrets. Je suis rarement déçue avec cette autrice, car elle sait manier les mots pour être extrêmement touchante, tout en dédramatisant l’impensable.

New Romance

Can’t help falling in love | Alicia Garnier (#1)

Résumé :
Logan a toujours tout eu dans sa vie, une carrière florissante à Hollywood, de l’argent, des femmes, de la drogue… Une vie rêvée pour certains. Mais une ultime frasque pousse son agent à bout, et il le met face à un ultimatum : se faire soigner ou c’est la fin de sa carrière. Contraint et forcé, il se retire chez sa mère et sa sœur, en Virginie, pour se mettre au vert, mais aussi pour affronter ses démons. Il va rencontrer alors une voisine…
Riley a vu sa vie voler en éclats l’année de ses seize ans, depuis elle tente chaque jour de se relever. La noirceur qui l’habite désormais n’est jamais loin, et lorsqu’elle baisse la garde, ne serait-ce que quelques secondes, elle finit écorchée, meurtrie. À l’aube de ses 23 ans, elle n’est plus que l’ombre d’elle-même, fuyant aussi souvent que possible le monde qui l’entoure. Pourtant le jour où Logan débarque dans sa vie, elle va devoir se confronter à une âme aussi abimée que la sienne.
Seront-ils capables de laisser leurs passés chao- tiques derrière eux, ou continueront-ils à laisser gagner leurs démons respectifs ?
Merci aux éditions Hugo New Romance pour l’envoi de ce titre

Depuis la publication de son premier roman, j’avais très envie de découvrir la plume de cette autrice et je n’ai jamais pris le temps de m’y plonger, alors quand la maison d’édition m’a proposé un partenariat sur ce titre, j’ai sauté sur l’occasion pour accepter et découvrir le style de cette autrice.

Nous faisons la connaissance de Logan, un acteur hollywoodien adulé qui s’est brulé les ailes dans la drogue, l’alcool et le sexe. Lorsqu’un scandale éclate, son agent lui suggère sans vraiment lui laisser le choix, de se retirer quelque temps du devant de la scène pour faire profil bas, le temps que ce scandale se calme. C’est comme ça que le jeune homme va se retrouver à cohabiter avec sa mère et sa sœur en Virginie, avec pour contrainte rester sobre. Il va alors faire la rencontre de sa mystérieuse voisine, Riley, très marqué par un passé douloureux et qui semble vouloir disparaître, fasciné, il va tenter de la déchiffrer qui semble éprouvée par la vie et porter un sacré bagage émotionnel.

Logan est un enfant star, et malgré une carrière impressionnante à Hollywood, il s’est laissé avoir par le star-système et ses frasques montrent sa déchéance. Il ne va pas voir d’un bon œil son exil en Virginie, car il n’admettra jamais son addiction à la drogue. Malgré des rapports conflictuels avec sa mère, il est heureux de pouvoir passer du temps avec sa petite sœur, mais les retrouvailles vont être plus complexes que prévus et au contact de Riley il va progressivement revoir sa position. Logan est un personnage assez sarcastique et on le regarde se détruire en craignant l’électrochoc. Par moments il m’a agacé dans ses réactions envers ses proches et j’avais envie de lui clouer le bec avec ses réactions arrogantes, mais il a un côté assez touchant.

Riley est une héroïne assez incroyable, l’année de ses seize ans, elle a vécu un évènement traumatique et depuis elle n’est plus que l’ombre d’elle-même. Aujourd’hui âgée de 23 ans, ses interactions sociales sont limitées et elle ne laisse que très peu de personnes approcher son cercle. Lorsqu’elle rencontre Logan, il est tout ce qu’elle déteste et il a cette capacité à repousser les limites qu’elle s’est fixées et il va tout faire pour la sortir de sa zone de confort. J’ai adoré sa combativité, même si elle ne voit que le négatif et qu’elle tente de se fondre dans le décor, on a juste envie de la protéger et de l’aider à franchir les étapes pour s’en sortir. Malgré sa maladresse Logan, va s’avérer être assez bon dans cette tâche et il va apprécier la jeune femme qu’il découvre.

J’avais un peu peur en voyant la brique, mais le style de l’autrice est agréable et même si l’histoire est prévisible, ça ne m’a pas empêché d’apprécier le récit, ses personnages et leurs faiblesses. On aborde plusieurs thématiques difficiles et les émotions sont plutôt bien retranscrites. Impossible de passer à côté de la suite avec un fin pareil, en espérant que l’attente ne soit pas trop longue.

Romance, Young Adult

Un petit rien | Erin Watt

Résumé :
Depuis la mort de sa sœur, Beth n’est plus la même. Ses parents la garde à la maison, pensant que les murs de sa chambre la protégeront du malheur, l’empêcheront de faire une bêtise… Mais un soir, Beth étouffe. Elle fait le mur et se retrouve dans la soirée du petit nouveau au lycée, Chase. La rencontre avec le jeune homme a l’air d’un tout petit rien, pourtant, c’est un vrai souffle pour Beth, un retour à la vie, à des émotions qu’elle n’avait pas ressenties depuis longtemps. Chase semble porter un lourd secret, mais Beth n’ose pas aborder le sujet. Pourtant, chacun avec leurs démons, ils se comprennent comme s’ils se connaissaient depuis toujours. Jusqu’au jour où ces derniers refont surface, et que Beth découvre une vérité qu’elle ne devrait pas pouvoir accepter… Quel rôle Chase a-t-il vraiment joué, la nuit où sa sœur est morte ? Mérite-t-il une seconde chance ? Mais surtout, alors que la passion est si dévorante, a-t-elle le droit de pardonner ?

J’avais apprécié les autres romans de cette autrice dans la collection New Romance, donc ça me semblait normale de découvrir ce nouveau récit dans un registre plus jeunesse. Lorsque que j’ai lu le résumé, je n’étais pas hyper rassurée on devine la trame assez facilement et c’est un thème délicat.

Nous faisons la connaissance de Beth, une jeune femme de dix-sept ans qui souhaite profitez de son année de terminale pour réapprendre à vivre, mais depuis le décès de sa sœur aînée trois ans plus tôt, ses parents sont devenus trop protecteurs et pensant la protéger ont parfois des réactions surdimensionnées. Un soir, alors qu’elle aspire à quelques instants de liberté elle fait le mur et se rend à une soirée où elle fait la rencontre de Chase, un jeune homme qui lui offre une bouffée d’air frais. Assez rapidement elle découvre qu’il a lui aussi des sombres secrets.

On comprends assez rapidement la direction que prend l’histoire et j’avais un peu peur d’aller sur cette voie. Beth est à un tournant de sa vie et le deuil a fait sombrer sa famille, la poussant à vouloir tenter ses propres expériences sans qu’on l’empêche de vivre sa vie. J’ai trouvé ses réactions assez légitime et compatible avec son âge, elle est dans une situation assez délicate et pourtant j’ai trouvé qu’elle avait un regard très mature sur la situation, en comparaison de certain adulte. Je me suis beaucoup posé cette question, sur comment pardonner, l’impardonnable ? Et à travers les yeux de Beth j’ai été soufflée par une vague d’empathie qui m’a fait voir l’histoire sous un autre angle. C’est un thème que j’ai déjà rencontrer dans la littérature et bien souvent, je priais pour me tromper dans mon raisonnement et souvent, les apparences étaient trompeuses, qui faisait que tout est bien, qui fini bien.

Je ne pensais pas pouvoir apprécier totalement Chase, car il est difficile d’oublier ce qu’il a fait et Beth est parvenu à me faire voir les choses différemment et à me questionner, car finalement ça pourrait arriver à n’importe qui et à la place de Chase, j’aimerais que quelqu’un puisse voir la situation sous un autre angle, ça n’enlève à aucun moment le fait que les choses soient graves et que l’acte en lui-même n’a pas d’excuses.

J’ai trouvé les personnages secondaires assez toxiques, à commencer par les parents de Beth qui ont clairement besoin d’une thérapie, mais également les adultes de l’établissement scolaire qui auraient dû avoir une certaine neutralité, mais également le groupe d’amis qui m’a parfois agacé. Je ne dis pas que j’ai compris toutes les réactions de Beth, mais au vu de son entourage, je l’ai trouvé plutôt stable et elle véhicule de beaux messages et aborde des thèmes forts.

Ce roman se lit rapidement, il n’aura fallut que quelques heures avant de le terminer. On se laisse facilement porter par l’histoire de Beth et Chase, et cette philosophie de se compter de toutes les choses positives, malgré tout ce qu’il peut y avoir de négatif autour de soi. J’ai cependant trouvé la fin un peu brutale et pour moi, ça aurait mérité un développement supplémentaire, même si aucun objectivement quelques chapitres supplémentaires n’auraient pu réellement apporter une conclusion en abordant des thèmes aussi sensibles.

New Romance, Romance de Noël

Un Noël sans fin | Christina Lauren

Résumé :
Maelyn Jone (en pleine crise de la quarantaine), vit avec ses parents, déteste son job-qui-ne-mène-nulle-part, et sa dernière bourde sentimentale a pris des proportions épiques. Mais le pire de tout : ce sera le dernier Noël qu’elle passera dans le lieu qu’elle aime le plus au monde : la cabane enneigée de l’Utah où chaque année depuis sa naissance elle célèbre Noël en famille, et avec ses deux autres familles de cœur. Au volant de sa voiture alors qu’elle s’éloigne de la cabane pour la dernière fois, des pneus crissent, un bruit de tôle retentit…puis Écran noir. Elle se réveille à bord d’un avion bondé à destination de l’Utah, où elle recommence les mêmes vacances encore et encore. Comment briser le cycle infernale de cette boucle du temps ? Et finalement rencontrer le véritable amour sous une branche de gui ?

La saison des lectures de Noël est officiellement lancée, c’est l’occasion de me concocter une pile à lire spéciale.

Nous faisons la connaissance de Mae, une jeune femme de vingt-six ans pas du tout en pleine crise de la quarantaine comme l’indiquait le résumé, mais en plein questionnement sur sa vie et sur son avenir. En effet la jeune femme a été contrainte de retourner vivre chez sa mère après un échec professionnel et se voit aujourd’hui dans un poste qu’elle déteste. A l’occasion des vacances de Noël, Mae se rend en Utah dans sa famille de cœur où elle a passé chacun des Noëls de son enfance. Après avoir appris qu’il s’agissait du dernier Noël au chalet, sur la route du retour la jeune femme se questionne sur sa vie et alors qu’un accident se produit, la jeune femme se réveille dans l’avion le premier jour de ses vacances. Et elle revit encore et encore ces quelques jours sans comprendre comment briser ce cycle sans fin.

Je ne sais pas trop quoi penser de cette lecture, j’ai bien aimé l’ambiance chaleureuse des fêtes et le lien entre ces deux familles qui malgré leurs différences, se complètent à merveille. Mae est une jeune femme qui n’a jamais fait de vagues et elle a de bons côtés, mais honnêtement je n’ai pas réussi à m’attacher. Certes la romance est mignonne, mais il m’a manqué la petite étincelle. Je pense que c’est lié au fait qu’ils se connaissent depuis des années et ce qui est une évidence pour eux, est source de frustration pour la romantique en moi, car la romance arrive finalement assez rapidement.

Après on a une bonne ambiance de Noël, un groupe d’amis proches, des moments de complicité, des rapprochements et c’est une lecture de saison, mais ce duo d’autrices m’avaient habitué à des romances pleines d’intensités et des personnalités plus développées. Ce roman n’est pas mauvais, le style est également fluide, il ne répond pas complètement à mes attentes. Je serais malgré tout au rendez-vous pour la prochaine publication de Christina Lauren.

Romance de Noël

Les Azalées fleurissent en hiver | Dahlia Blake

Résumé :
1er décembre. Vingt-trois jours avant Noël, vingt-quatre avant l’anniversaire d’Azalea, vingt-cinq avant son mariage. Pourtant, ce jour-là, Azalea laisse ses clefs sur le meuble de l’entrée, attrape une valise et son livre préféré, et s’envole pour la Martinique. Là-bas, elle retrouve la chaleur de son enfance, les traditions qui l’ont vue grandir, les Chanté Nwel et les colibris, et… Kaï. Kaï qui, en dépit du temps qui a passé, est toujours aussi insupportable avec ses plaisanteries dignes d’une cour de récré et sa détermination à la rendre folle.
Alors pourquoi ne peut-elle s’empêcher de baisser sa garde ? Et pourquoi, dans ses yeux à lui, a-t-elle l’impression de devenir la fleur la plus précieuse du monde ? Elle n’était pourtant pas venue pour ça, et n’est pas du tout prête à faire confiance à qui que ce soit. Plus maintenant.
Mais si c’était ça, Noël : l’heure de rencontrer enfin les personnes qui nous étaient destinées ?

Cette année je suis un peu sortie de me zone de confort en m’intéressant à des romances de Noël où je ne connaissais pas les autrices et je dois dire que mes trois lectures parues chez Hugo Poche m’ont plongé dans l’ambiance à l’approche des fêtes. J’ai beaucoup apprécié de décoller pour la Martinique, le décor change des habituelles romances à la neige.

L’histoire débute le 1er décembre, Azalea notre héroïne est en plein essayage de sa robe de mariée et pour une raison inconnue, la jeune femme décide de tout quitter en laissant sa vie parisienne pour s’envoler pour sa terre natale en Martinique. Sur place elle y retrouve sa tante, et ses souvenirs d’enfance, le village en plein préparatif de Noël va la faire renouer avec un ancien camarade de classe Kaï, qui a toujours eu le don de la rendre folle et qui continue encore.

J’ai apprécié les chapitres sous forme de calendrier de l’avant, avec une date par chapitre et ça aurait presque valu le coup de lire un chapitre par jour avant Noël. Nous allons suivre dans des chapitres alternés Azalea et Kaï dans leur parcours, chacun à ses propres démons à combattre et même si au premier abord leur relation est loin d’être au beau fixe, ils vont apprendre à baisser la garde et se découvrir des points communs. Lorsque Azalea arrive sur l’ile, elle n’est pas très ouverte et son passé, va la pousser à garder les autres à distance.

Lorsqu’elle retrouve Kaï les souvenirs vont refaire surface et j’ai trouvé qu’ils avaient parfois des mots durs l’un envers l’autre. Bien entendu ils vont finir par s’apprivoiser, mais personnellement même si Kaï a des bons côtés, une scène en particulier est assez rédhibitoire pour moi, même s’il admet avoir mal réagi et qu’il écoute les conseils de ses amies féminines, ça ne l’empêche pas la scène suivante d’être assez imbuvables. En revanche, j’ai été admirative du parcours d’Azalea et de la manière dont elle va se sortir d’une situation qui aurait pu la détruire. Sa relation avec sa tante est belle et j’ai pris plaisir à la voir s’épanouir. Les personnages secondaires sont plutôt chouettes et ils m’ont fait passé un bon moment grâce à leur complicité et leur humour.

Du côté de la plume, tout dans l’écriture ne m’a pas plu. Je déplore quelques longueurs et on passe un peu trop brutalement de la haine à l’amour entre Azalea et Kaï. Je ne cautionne pas certains propos méchants, et je n’ai pas perçu le moment où leurs sentiments ont évolué. Néanmoins, une fois l’attirance avérée la romance est assez mignonne. L’alternance des points de vue est appréciable et les retours dans le passé d’Azalea assez touchants. Le décor est original et j’ai pris plaisir à passer Noël au soleil, je ne sais pas si l’autrice a écrit d’autres romans, mais j’ai l’impression qu’elle en est à ses débuts donc même si ce n’est pas parfait, c’est plutôt encourageant.

New Romance, Romance de Noël

La romance presque parfaite d’une accro à Noël | Laura S. Wild

 

Résumé :
Zoé est passionnée par Noël, à tel point qu’elle a décidé d’en faire son métier en créant son entreprise d’événementiel. Sa mission ? Répandre la magie des fêtes partout où elle passe et créer des décors féériques pour ses clients…
Mais, accaparée par son travail, Zoé néglige depuis quelque temps les moments en famille. Elle décide donc de prendre de bonnes résolutions: cette année, elle va déléguer, s’accorder des vacances et retourner dans sa ville natale pour passer du temps avec les siens. Ce qu’elle n’avait pas prévu, c’est d’embarquer Ethan dans ses bagages…
Pour ce journaliste, Noël n’est qu’une fête de plus, à laquelle on accorde bien trop d’importance. Alors, quand le magazine qui l’emploie lui demande de rédiger un article sur Zoé et son entreprise, il se retrouve bien malgré lui embarqué dans un tourbillon de décorations, de sapins et de pâtisseries en compagnie de la jeune femme et de sa famille aussi mordue qu’elle. Entre l’accro à Noël et un sceptique des fêtes, y a-t-il de la place pour une romance (presque) parfaite ?

C’est un vrai paradoxe, je suis dans un état d’esprit où j’ai envie de lire des romances de Noël et j’ai un retard monstrueux dans l’achat de mes cadeaux de Noël et du coup j’ai passé mon samedi à lire plutôt qu’à faire mes achats. Je suis tombée par hasard sur cette romance en cherchant celles qui étaient les mieux notées à la saison de Noël et je dois dire que ça été une belle découverte.

Zoé est passionnée de Noël depuis toujours et c’est tout naturellement qu’elle a décidé d’en faire son métier en montant son agence d’événementielle. Tous les ans, la jeune femme et son équipe sont appelées pour rependre la magie de Noël et sa notoriété n’en devient que plus grande. Après quatre ans, de travail acharné, Zoé s’accorde enfin des vacances quelques semaines avant Noël et décider de passer du temps dans sa ville natale. Ses projets vont être bouleversés lorsqu’un journaliste chargé d’écrire un article sur son ascension décide de l’accompagner pour dresser un portrait fidèle de la jeune femme. Quand une accro à Noël et un sceptique de Noël se retrouver à passer du temps ensemble dans un décor féérique, c’est le début d’une histoire pleine de magie.

Nous faisons la connaissance de Zoé, une jeune femme pétillante qui a grandi dans une ville où Noël est un mode de vie, passionnée par cette saison elle est heureuse d’avoir pu en faire son métier. Son retour aux sources est une vraie bouffée d’air frais et la complicité qui unit cette famille est belle à voir. Lorsqu’elle fait la connaissance d’Ethan, on peut dire que la première rencontre est un peu chaotique, alors dès le début les deux protagonistes vont avoir quelques préjugés l’un envers l’autre et ça va conditionner une partie de leur relation. Alors sans surprise, la romance va prendre son temps pour s’installer et on va être témoin de la magie de Noël. Je n’aurais pas été contre un peu plus d’approfondissement, il y a un petit goût d’inachevé dans la naissance des sentiments, mais honnêtement quand on est plongé dans la lecture on n’y pense pas et son se laisse transporter dans ce village de Noël.

J’ai apprécié que le récit soit court et le style de l’auteure retranscrit une certaine douceur liée à cette ambiance de Noël. On imagine sans mal le décor féérique qui accompagne les personnages et j’en suis venu à regretter de ne pas vivre aux États-Unis pour vivre un Noël comme dans les téléfilms de Noël. Les personnages secondaires sont également touchants et contribuent à avoir le sentiment de sentir comme à la maison. C’est le genre d’histoire mignonne qu’il me fallait et je recommande chaudement pour savourer cette période.