New Adult

Angry God | L. J. Shen (All Saints High #3)

Résumé :Elle est la seule qui puisse le percer à jour… sauf s’il la détruit avant
Au lycée, Vaughn fascine autant qu’il intimide. Beau comme un dieu, prodige de la sculpture, il a le cœur aussi froid que le marbre qu’il cisèle. Surtout, il est prêt à écraser tout obstacle dressé entre lui et la bourse qui lui permettra de partir en Angleterre pour se former auprès de son mentor. Quand cet obstacle prend les traits d’une concurrente au charme magnétique, fraîchement débarquée dans son lycée, Vaughn comprend qu’il va pouvoir joindre l’utile à l’agréable. Évincer la propre fille de son mentor promet d’être très satisfaisant…
Lenora déteste la jeunesse dorée futile qu’elle découvre à All Saints High. Le seul élève qui se distingue est le protégé de son père  : Vaughn, un artiste sexy à s’en damner, dont l’ambition et le talent sont sans limites. La noirceur aussi. Mais Lenora connaît le secret qui a fait de lui ce prince sans cœur. Alors, même s’il se comporte en salaud quand il la croise au lycée ou dans l’atelier de son père, elle n’a pas peur de lui. D’un mot, elle peut briser sa fierté éclatante…

Je tire ma révérence à L.j. Shen qui parvient encore une fois à rendre supportable un personnage au comportement atroce et encore je pèse mes mots, car Vaughn est absolument détestable. L’univers et les personnages sont toujours aussi captivant, mais c’était peut-être un peu trop sombre et j’ai eu plus de mal à éprouver de l’empathie pour Vaughn, que pour les autres personnages, mais il garde un côté attachant et attise notre curiosité à chaque interaction.

Vaughn fils unique de Vicious et Emily est un personnage redoutable qui comme son père est en colère après le monde entier. Il est aussi le lycéenne le plus convoité sa beauté fascine et les filles se battent pour avoir un peu d’attention et son souvent prête à tout pour satisfaire le moindre de ses désirs. De son côté il n’hésite pas à se servir d’elles pour servir ses intérêts, tout ce qui l’intéresse un minimum c’est son art et on peut dire que c’est un prodige de la sculpture. Sa motivation c’est d’intégrer le stage d’une prestigieuse école d’art, seulement la fille de son mentor est également en lice pour obtenir cette place.

Après plusieurs années en Angleterre, Lenora vient faire sa terminale à All Saints High et les élèves de ville sont tout ce qu’elle déteste et ils lui rendent bien. Alors qu’un jeu malsain débute entre Lenora et Vaughn, la jeune femme va attiser la haine des admiratrices du Prince sans cœur et réveiller la bête qui sommeil en lui, car elle est la seule à connaître son plus intime secret et il est prêt à tout pour qu’elle garde le silence.

La relation entre haine et amour pourrait en déranger certaine, mais si vous appréciez L.j. Shen vous savez que les relations qu’elle dépeint son bancal et ce n’est pas forcément le genre d’histoire d’amour qui fait rêver. Celle-ci ne fait pas exception, Vaughn est en colère et il a du mal à gérer ses émotions lorsqu’il est proche de Lenora et ça se retranscrit par une forte haine. Lenora a ses propres démons à gérer, et il est hors de question qu’elle se laisse intimider par le roi du lycée. Cette indifférence ne va faire d’exacerber la colère de son ennemi et ils vont jouer à une sorte de jeu où ils se rendent coup après coup. En toute honnêteté c’est très malsain, mais qu’est-ce que c’est addictif.

J’ai beaucoup apprécié le thème abordé, Vaughn est un personnage difficile à apprécier, mais son évolution le rend de plus en plus captivant. On veut connaître les raisons de cette haine qui l’habite et comprendre ses réactions parfois disproportionné. Lenora est moins instable, mais son passé lui pèse sur les épaules et elle est inexplicablement attiré par son ennemi juré. Ca m’a fait pensé à une citation qui résume parfaitement cette histoire « Entre l’amour et la haine il n’y a qu’un pas, entre la violence et la paix il y a un long chemin. »

En lisant les romans de L.j. Shen on recherche tous l’inédit, le frisson et l’intensité qu’elle est la seule à nous faire éprouver. Les émotions m’ont mis les nerfs à vif et il est difficile de rester indifférent quand les masques tombent, pourtant ce tome n’est pas mon favoris, il faut dire qu’il est difficile de passer après les émotions de Broken Knight qui m’a littéralement briser le cœur, mais tout est réuni pour passer un excellent moment et m’a atteint à sa manière.

 

Romance

N’oublie pas les chocolats ! | Tamara Balliana

Résumé :
Devi n’aime pas Noël. Chaque année, elle a hâte que cette période se termine, que les gens autour d’elle cessent de se comporter comme des elfes surexcités et redeviennent des adultes. Alors, quand elle perd son emploi quelques semaines avant le réveillon, c’est sans joie aucune qu’elle postule… au magasin de jouets de son village d’Alsace. Sur les conseils de Louise, sa meilleure amie et précieuse alliée au quotidien, elle apporte ses chocolats faits maison lors de son premier jour. Tout le monde aime les chocolats, non ?
Gabriel adore les fêtes de fin d’année. Il fait partie de ceux qui, dès fin novembre, décorent leur maison, enfilent des pulls kitsch, boivent du vin chaud au marché de Noël et dévorent les chocolats ! Son travail de directeur d’un magasin de jouets lui permet de laisser libre cours à sa créativité. Son défi cette année : transformer la nouvelle recrue et son âme de Grinch en lutin du Père Noël.

Si vous me suivez depuis quelques années vous savez sans doute que la période de Noël est le seul moment où j’ai une pile à lire de saison et j’ai trouvé que cette année les romances de Noël se démarquait particulièrement notamment chez les Éditions Hugo Roman qui n’était pas habitué à nous proposer ce type de lecture. Ce roman est sorti début octobre, mais je trouvais qu’il était encore un peu tôt pour déjà plonger dans cette ambiance si particulière et à force de le voir sur les réseaux sociaux, il n’a pas été difficile de l’ajouter dans mon panier.

Devi n’a pas grandi bercé par la magie de Noël et aujourd’hui c’est une période qu’elle déteste particulièrement. Comme chaque année elle attend que cette période se termine, seulement lorsqu’elle perd son travail le seul secteur qui embauche à l’approche des fêtes est un magasin de jouets dans son village natal d’Alsace. Passé l’ironie de la situation, Devi se résigne à postuler et tombe littéralement dans le pays du Père-Noël : costume de lutins pour les employés, parents dans le rush de Noël et patron en adoration devant les fêtes de Noël. 

Lorsque Gabriel fait la connaissance de Devi, il est dérouté par son honnêteté et en même temps charmé par sa spontanéité. Sur un malentendu il embauché la candidate qui lui semble la plus motivée et va rapidement découvrir que la réserve de la jeune femme, cache en réalité une aversion pour les fêtes de Noël. Lui étant passionné par cette période au point de porter des pulls moches de Noël et de décorer son magasin et sa maison comme l’antre du Père-Noël, il va se fixer l’objectif de lui faire apprécier la magie des fêtes de Noël. Et puis il ne peut pas passer à côté du petit quelque chose qu’il ressent quand elle est à proximité de lui et si vous voulez mon avis on aimerait toute rencontrer un Gabriel, il a toutes les qualités requises pour charmer ses lecteurs et puis son attitude de manière générale est appréciable, il a un côté malicieux, il est travailleur et je l’ai trouvé très à l’écoute face aux incertitudes de Devi

Devi est une héroïne solitaire qui aime son petit confort et qui a parfois du mal à sociabiliser avec les autres. Ce nouveau travail bien que provisoire est un défi pour se faire apprécier par ses collègues et sur les conseils de sa meilleure amie, elle va s’ouvrir à sa manière en partageant sa passion pour la création de chocolat et en distribuant des bouchées d’amour à son entourage qui vont tous succomber. Autre particularité qui m’a beaucoup plu, c’est sa passion pour les émissions de tueurs en série qui ne font qu’alimenter imagination et ça vaudra quelques réflexions amusantes et j’ai trouvé que ça la rendait attachante.

La romance entre les deux Devi et Gabriel est douce et mignonne, et on la savoure comme un chocolat. On est dans une histoire légère, tout en abordant quelques thèmes importants le tout dans une atmosphère qui respire Noël. Tous les ingrédients sont réunis pour apprécier cette lecture, tant du côté des personnages, que part son histoire légère et sans prise de tête. 

Romance

La loi de l’exception | Tillie Cole (Hades Hangmen #8)

Résumé :
« Je lus sur ses traits qu’il était déjà parti, prisonnier du passé, hanté par des voix qui l’enchaînaient aux pires instants de sa vie… des souvenirs qu’il avait imaginé revivre dès qu’il avait su que nous allions avoir un bébé. »Flamme et Maddie ont trouvé le réconfort dans les bras l’un de l’autre, et leurs âmes blessées commencent enfin à guérir. Mais malgré la force de leur amour, les démons de leur passé n’ont pas totalement disparu. Lorsqu’un nouvel ennemi menace les Hades Hangmen, Flamme doit se battre sur tous les fronts. Il retombe alors dans son enfer personnel et c’est à Maddie de le sauver pour lui rappeler qu’ensemble, ils peuvent tout affronter et que rien ni personne ne peut les séparer.
Mais le feu qui le dévore de l’intérieur pourrait bien être le vainqueur de cet ultime combat.
Je remercie les éditions Milady pour l’envoi de ce roman

J’ai été très heureuse d’apprendre qu’un nouvel opus des Hades Hangmen allait arriver dans nos bibliothèques. Etant une grande fan de l’autrice et de cette série qui est différente, j’ai sauté sur l’occasion de découvrir ce roman et j’y suis allez un peu à l’aveugle. J’étais persuadée qu’il s’agissait d’une nouvelle histoire donc j’ai éprouvé une légère déception en réalisant qu’on retrouvait des personnages déjà rencontre. Je mentirais si je disais que cette lecture ne m’a pas fait passer un bon moment, mais je déplore quelques répétitions.

Nous retrouvons Flamme et Maddie qui malgré les épreuves précédemment surmontées vont devoir affronter un nouvel ennemi. On retrouve les personnages emblématiques de la série, plus soudé que jamais pour faire face à de nouvelles menaces. Ce tome n’est pas indispensable à l’intrigue et si comme moi vous aviez apprécié ce couple vous passerez un bon moment, mais ça n’apporte pas grand chose à l’intrigue. Hormis découvrir un nouveau mystère, ce tome est assez redondant et ça pourrait freiner certaines personnes.

Après honnêtement bien que j’ai apprécié ma lecture, je trouve que la série perd un peu de sa superbe. C’est toujours un plaisir de retrouver ce clan soudé et de découvrir leur mode de vie, mais l’attrait de la nouveauté se fane un peu de mon côté et j’espère pouvoir ressentir le plaisir des débuts avec le prochain opus. Il y aura toujours une forme d’attachement pour ces personnages qu’on a vus évoluer et qu’on prend plaisir à retrouver, mais j’ai besoin de retrouver les émotions des précédents opus, la découverte d’un couple que tout oppose et la force du lien qui se tisse entre les personnages et la passion naissance.

Je pense que c’est toujours délicat dans une suite d’offrir l’attrait de la nouveauté, et j’ai conscience que ma frustration est infondée, mais il faut que j’arrête de placer la barre si haute. Mon ressenti est un état général dans mes lectures, les autrices chères à mon cœur parviennent à véhiculer un instant d’évasion, mais j’ai l’impression d’être comme anesthésier. Dans le cas précis, plusieurs facteurs ont contribué à troubler ma lecture, à commencer par des éléments extérieurs, fatigue et travail, qui viennent parasiter mes émotions et le fait que mon appréciation du récit, ne dépasse jamais le bon moment avec le sentiment qu’il manque l’élément qui va faire la différence.

Une bonne lecture, bien que ces retrouvailles n’apportent rien et que j’ai eu l’impression de rajouter des épreuves supplémentaires à un couple qui a déjà été bien amoché. Viking a su apporter un peu d’humour et ce fut appréciable dans cette ambiance sombre ou le passé à rouvert de vieilles blessures.

New Romance

Maybe Now | Colleen Hoover (Maybe #2)

Résumé :
Ridge et Sydney ont trouvé l’amour, malgré tous les obstacles qui s’étaient dressés entre eux, dans Maybe Someday. Leur histoire, ainsi que celle de tous leurs amis, se poursuit maintenant. Ridge et Sydney sont profondément amoureux mais il reste des questions non résolues. Comment vivre tranquillement alors que Maggie, l’ex de Ridge est maintenant seule et doit faire face à ses graves problèmes de santé sans aucune aide ? Si Sydney s’en veut toujours d’avoir été la cause de la séparation de Ridge et Maggie, elle a du mal à accepter ce qui les lie encore. Quant à Maggie, elle a toujours été consciente que sa pathologie réduirait son espérance de vie mais doit-elle se refuser toute chance de bonheur ? Ridge et Sydney et Maggie continuent leur vie, ensemble ou de leur côté, au milieu de leurs amis, toujours aussi drôles et déjantés et dans une atmosphère musicale, celle du groupe de Ridge et son frère.
Je remercie les éditions Hugo New Romance pour cet envoi
Sortie prévue le 4 juin 2020

Maybe Someday et Colleen Hoover ont marqué ma vie de lectrice au fer rouge, ce roman hors du commun m’a bouleversé par bien des aspects et la romance entre Ridge et Sydney a modifié à jamais ma perception de l’amour. L’annonce du projet Wattpad m’a d’abord troublé, mais quitter ces personnages avaient été tellement difficile qu’il était inconcevable de ne pas tenter l’expérience. Après plusieurs haut et bas concernant la traduction j’ai malheureusement dû me résoudre à abandonner cette lecture. Alors cette publication c’était l’occasion de replonger dans cette mer d’émotions. On ressent clairement une volonté de mettre en avant le personnage de Maggie, mais je me suis toujours demandé ce qui se passait après pour les personnages.

L’histoire reprend après le final de Maybe Someday ou nous plonge dans le quotidien de Ridge, Sydney, Warren, Bridgette et… Maggie. Bien que l’histoire se termine en happy-end, les événements du premier tome a laissé des traces chez chacun des personnages. A commencer par Ridge et Sydney qui vont enfin pouvoir laisser libre cours à leur désir si souvent réprimé, mais également à trouver un équilibre de couple avec le fantôme de Maggie et l’impossibilité évidente qu’elle puisse gérer sa maladie seule.

Maggie est resté un personnage très silencieux et je peux comprendre que Colleen Hoover ait voulu nous faire découvrir le personnage de Maggie. Entre sa maladie et la fin de sa relation avec Ridge on ne peut pas dire qu’elle est été gâtée, alors ce second tome ce fut l’occasion de la découvrir sous un nouveau jour et de lui offrir ma fin qu’elle mérite. A travers les yeux de ceux qui la connaisse bien ou moins bien nous allons découvrir et suivre le parcours de cette jeune femme à qui l’avenir réserve de bonnes surprises après la tempête de Maybe Someday.

Bridgette et Warren, restent fidèles à eux-mêmes, et apporte cette touche de folie qu’eux seuls sont capables. On a du mal à imaginer que des personnages si différents soient si complémentaires et cette amitié c’est ce qui fait leur force. Ce groupe d’ami offre une belle leçon de vie et les voir renforcer leur amitié m’a beaucoup touché. Pour certain ça peut sembler peu probable qu’une telle amitié existe, mais ça montre qu’il est important de profiter de la vie sans regarder en arrière et surtout sans regret.

Cette suite n’est pas indispensable à l’histoire, mais si comme moi vous avez du mal à quitter l’atmosphère de cette romance vous serez comblés par l’évolution du couple Ridge et Sydney qui n’a jamais été aussi bien assorti, bien évidemment vous rirez des trouvailles de Bridgette et Warren, mais surtout vous apprécierez découvrir Maggie. Une conclusion pleine d’espoir.

Mon avis sur Maybe Someday #1 ICI
Mon avis sur Maybe Not #1.5 ICI

Romance

No Tears for You | L.J. Shen

Résumé :
Il est des passions contre lesquelles il ne sert à rien de lutter…
Il y a dix ans, Rory et Mal ont partagé la nuit d’amour la plus mémorable de leur vie. Alors que rien ne les prédestinait à se revoir, ces deux inconnus se sont promis de tout quitter pour l’autre s’ils étaient un jour amenés à se recroiser.
Depuis cette soirée, chacun a refait sa vie. Rory a un super boulot, un super appart et un super copain. En somme, elle est à des kilomètres de celle qu’a rencontré Mal, dix ans auparavant. Ce dernier est devenu une star de la musique que s’arrachent les plus grandes maisons de disques. Malgré son succès auprès des femmes, il n’a pas oublié Rory et le pacte qu’ils ont fait lors de leur rencontre.
Lorsqu’ils se retrouvent à New York, Rory est troublée par les sentiments contradictoires que Mal fait resurgir en elle. Respectera-t-elle la promesse qu’elle lui a faite ou choisira-t-elle de tourner le dos au passé ?
Je remercie les éditions Harlequin (&H) et NetGalley pour cette lecture

Depuis que j’ai découvert L.J. Shen impossible de louper ses publications, alors en voyant que la version numérique était maintenue pour avril, j’ai profité du confinement pour me faire un petit plaisir de lecture. Il y a une sorte de noirceur qui plane souvent au-dessus de ces héros et ce roman ne fait pas exception.

Si vous me suivez depuis longtemps vous savez que les retrouvailles ont tendance à me frustrer, car il n’y a pas l’alchimie de la première rencontre et tout ce que ça implique. Ici on alterne entre passé et présent, sans que ça soit dérangeant. Il y a dix ans, Rory et Mal se sont rencontrés en Irlande et ont partagé une nuit inoubliable. Alors qu’ils vivent chacun dans un pays différent, ils se sont promis de tout quitter si le destin les faisait se rencontrer à nouveau. Depuis les années ont passé et chacun à refait sa vie, sans jamais vraiment oublier l’autre, alors lorsqu’ils se retrouvent à New-York, Rory est troublée et le contrat se rappelle à eux.

Rory est une jeune femme dynamique qui adore son travail de photographe, sa situation semble s’être stabilisée avec un petit ami qui va bientôt faire sa demande, et qui possède toutes les qualités d’un mari aimant. Même si elle n’a jamais vraiment oublié Mal, elle est résignée à ne pas chercher l’Irlandais allant contre les clauses de leur pacte. Lorsque le label pour lequel elle travaille organise une soirée, son passé va se présenter sous les traits d’un bel Irlandais qui a laissé des souvenirs inoubliables dans sa mémoire et il va venir bousculer son quotidien.

Mal n’a plus rien à voir avec le jeune homme qu’il était, c’est un compositeur reconnu et admiré de tous. Rory est immédiatement troublée, car il est à la fois le même et différent de celui qu’elle a quitté. Et malgré leur pacte, les retrouvailles ne vont pas se passer comme ils l’avaient imaginé. Pire, ils vont devoir collaborer pour le projet d’un artiste, et cela va la contraindre à retourner en Irlande, là où tout à commencer et là où les secrets ont vu le jour.

Le ton est donné depuis le premier chapitre, et la frustration ne va faire que grandir. Le passé a une place importante dans l’intrigue et L.J. Shen va disséminer des réponses via des flash-back, tout en nous torturant avec le présent. Chaque révélation est parfaitement dosée et même si les premières suppositions font leur apparition, on ne peut que se laisser porter par l’intensité de sentiments. J’ai énormément apprécié cette romance, la relation qui unit les personnages est comme un lien invisible qui s’illumine et se consolide au fil des pages.

Une romance qui réunit tous les ingrédients pour savourer cette gourmandise : un couple à l’attirance indéniable, du drame, des secrets et une pointe où les instances semblent jouer les personnages. L.J. Shen parvient sans difficulté à faire succomber son lecteur et on est spectateur d’une pièce de théâtre aux révélations étonnantes.

Romance

Sur la route | Erika Boyer (Promesse tenue #2)

Résumé :
La belle histoire qui avait commencé entre Sandy et Danny à Lège-Cap-Ferret n’a pas duré.
Le drame qui a touché leur petit groupe d’amis a poussé Sandy à partir et à renouer avec sa famille. Danny est restée, sans trop savoir ce qu’elle fera de son avenir.
Près d’un an après leur séparation, elle prend conscience qu’elle a, elle aussi, une quête à faire. Pour son identité. Pour retrouver sa mère qu’elle n’a jamais connue.
Elle va devoir prendre la route afin de trouver les réponses dont elle a besoin. La quête de Sandy l’avait conduit jusqu’à elle, elle rêve de commencer la sienne avec lui. S’il tient sa promesse de lui revenir.
Je remercie Hugo Poche pour l’envoi de ce roman

Je crains toujours les suites, mais difficile d’abandonner les personnages sans obtenir de conclusion. La nouveauté de ce deuxième opus c’est le changement de narration qui offre un nouveau souffle à cette histoire. Beaucoup de questions restaient en suspens concernant Danny et avoir l’opportunité d’être dans sa tête c’était l’occasion d’en apprendre plus sur la mystérieuse jeune femme qui ne laisse personne indifférent.

Il était difficile de cerner Danny à travers les yeux de Sandy et sa propre histoire ne nous avait pas permis de comprendre toutes ses réactions. Nous la retrouvons toujours au même endroit, mais une année s’est écoulée depuis la fin du premier tome et bien qu’elle soit restée la même, elle a remis de l’ordre dans sa vie depuis le départ de Sandy et ses choix sont plus réfléchis, tout en conservant son côté enfant.

Danny n’a rien perdu de sa désinvolture, mais son besoin de connaitre ses origines va la pousser à entendre le voyage de sa vie. Sa décision est prise, après avoir longtemps attendu ce moment, elle prendra la route avec ou sans Sandy. Ce road-trip va se révéler riche en révélation, mais également ponctué de moment où les amis auront une place importante. Ces moments comptent parmi les plus touchants, parce que la bande va partager des bribes de leur vie les uns avec les autres, mais également plongées dans les souvenirs qui ont consolidé cette équipe.

J’apprécie cette ambiance que seuls les roads-trips peuvent offrir, où les paysages défilent, les rencontres bien que brèves se succèdent et les confidences autour d’un verre. L’histoire manque peut-être un peu de rythme, mais les derniers chapitres ne vont pas épargner notre héroïne. J’ai apprécié la quête de Danny qui veut connaître son histoire et qui se laisse porter par un groupe d’amis atypiques qui encore une fois met la différence à l’honneur.

Je n’avais que très peu d’attente concernant cette suite, j’avais simplement envie de poursuivre l’aventure avec des héros attachants qui ont dû apprendre à survivre. L’histoire est chouette et je l’ai lu rapidement, mais deux bémols qui ont laissé des traces maintenant que je l’ai terminé. Je déplore quelques longueurs donc ça contribue à un déséquilibre entre la quête et la fin qui s’accélère. Le second c’est un constat que j’avais fait à la lecture du premier opus, les raisons d’un attachement aussi fort m’échappent un peu, leurs retrouvailles plus sexuelles qu’émotionnelles n’ont pas eu l’impact voulu, mais leur alchimie est indéniable et l’évolution de ces deux personnages les montre sous un meilleur jour au fil des pages, mettant en avant une maturité.