Too Late | Colleen Hoover

Too-LateColleen Hoover. Un nom qui vous parle forcément si vous êtes mordue de New Adult. Lorsqu’elle se lâche ça donne cette petite merveille sur Wattpad et pour ceux qui ne lisent pas en V.O. Fyctia a commencé la traduction française. J’avais un peu la flemme de lire en anglais, il faut dire que ça nécessite un peu plus de concentration, alors j’ai sauté sur l’occasion pour débuter en français. Au vu de la lenteur aussi frustrante que désespérante, j’ai fini par tout lâcher et le tourner sur Wattpad et j’en suis encore toute retournée, il n’a rien à voir à ce dont j’étais habituée et ce n’en est que meilleur.

Sloan est prête à tout pour sauver ceux qu’elle aime. Asa est la solution à tous ses problèmes et même si elle est malheureuse, elle est capable de subir la présence de cet homme dangereux. Asa veut gérer son business et agrandir ses possibilités, mais par-dessous tout, il veut Sloan, alors il n’est pas près de la laisser le quitter. Un seul regard a suffit à Carter, pour savoir que Sloan était tout ce qu’il n’a jamais espéré, pourtant elle est tout ce qu’elle doit fuir, car Asa est prêt à tout pour ce qui lui appartient.

Vous aussi vous voyez comment cette histoire a un arrière-goût de tragédie ? A travers ce texte à trois voix, nous allons plonger dans une romance sombre, qui va nous conduire au bord du précipice. Je peux vous assurer que vous êtes loin de vous imaginer ce que j’ai traversé avec cette histoire. A commencer par Sloan, mon dieu elle possède un courage et une force de caractère qu’on est loin d’imaginer, par amour, elle va subir le caractère de son petit ami Asa et même si elle ne l’aime pas, il est une sécurité pour elle, alors quand elle pense à ce qu’il lui apporte, elle s’oublie complètement et le laisse s’insinuer dans son lit. Pendant deux ans, elle a subi cette relation sans vraiment avoir de porte de sortie, et puis Carter a commencé à se faire une place dans son cœur, rendant la situation de plus en plus intolérable.

En face nous avons deux hommes que tout oppose, Carter est intelligent, pourtant il semble tremper dans les affaires d’Asa, un caractère tendre, protecteur et son regard d’une douceur indescriptible. A côté nous avons Asa, il est loin d’être clean et assume parfaitement sa part d’ombre, il aime Sloan plus que tout, il lui est inconcevable qu’elle puisse ne pas l’aimer et même si elle envisageait de partir, il ne la laisserait jamais faire. A partir de là, tu sens que ça va être terrible, tu vois les choses qui ne cessent d’empirer et je dois dire que j’étais d’avoir une imagination assez fertile. Asa est un poison et là où Colleen Hoover est douée, c’est qu’elle arrive à nous donner envie d’en savoir plus à son sujet, tout en continuant à le haïr. Bon, peut-être que certains seront plus indulgents, mais moi j’ai été incapable de m’attacher à cette raclure ! Heureusement que Carter est à tomber, parce que je ne donnais pas cher de la peau de Sloan et mon cœur ne l’aurait pas supporter après toutes ces épreuves.

J’ai adoré détester Asa, j’ai senti mon cœur se briser pour Sloan et se reconstituer grâce à Carter. On pourrait croire qu’après tout ce que mon cœur à subit pendant cette lecture, la pression retomberait et bien au contraire, les évènements montent en puissante et c’est loin d’être une lecture de tout repos. Que dire à part que c’est atrocement bon ! Définitivement une grande auteure qui a de la magie au bout des doigts. En espérant que Fyctia s’active un peu, pour la version française.

Lucie

Plus loin | Robin York (Caroline & West #1)

ImpressionTrès bonJ’avais prévu d’attendre avant de commencer ce premier tome et puis j’ai été faible, j’avais tellement envie de connaître cette histoire. Résultat j’ai passé un excellent moment, mais me voilà frustré jusqu’à cet été. Je ne m’attendais pas à retrouver autant de gravité dans ma lecture et je suis vraiment très contente que le sujet ne soit pas traité à la légère. C’est la première fois que je lis un roman qui traite de Revenge Porn et je trouve que le sujet est évoqué à la perfection, sans jugement, sans culpabiliser les victimes et sans diaboliser les coupables, les faits sont là et les conséquences liées à un tel acte.

Après 3 ans de relation avec son petit ami, Caroline s’est retrouvée confronté à des images d’elle publiée sur internet, dans des positions sexuelles compromettantes. Une simple nuit de confiance avec l’homme de sa vie, une mauvaise décision et toute la vie de la jeune femme est ruinée. D’abord anéantie face à quelque chose qui la dépasse complètement, elle va choisir de traquer la moindre trace du scandale afin d’effacer ces ignobles photos. Elle va tenter de se rendre invisible aux yeux des autres.

Pourtant, elle n’est pas seule. West un garçon qu’elle connaît à peine, va prendre sa défense de manière totalement inattendue. Seulement, elle ne peut pas se permettre de s’afficher auprès de lui, car il est loin d’être fréquentable et elle n’a pas besoin de se faire remarquer auprès du dealer du campus. Sans compter que monsieur, souffle le chaud et le froid, il n’y a guère que Bridget sa meilleure amie et colocataire pour croire qu’il n’est pas insensible au charme de la jeune femme. L’intrigue va se mettre en place tout doucement, Caroline est psychologiquement fragile depuis la publication des photos et enfermée dans sa belle elle ne va laisser personne l’atteindre, mais le franc-parler de West et son sourire diaboliquement sexy, vont la conduire à se rapprocher de lui. Bien qu’ils posent les bases d’une non-amitié, leurs discussions nocturnes vont redonner goût à la jeune femme d’affronter la situation et elle va progressivement s’ouvrir à l’amitié et réapprendre à vivre comme une jeune femme pleine de vie.

Alors qu’au départ j’avais du mal à cerner le personnage de West et que sa froideur me perturbait, j’ai appris à connaître son mécanisme de défense et lorsque ses secrets ont commencé à être étalés, ses réactions ont commencé à prendre du sens. Son côté bad-boy en séduira plus d’une et je dois admettre que son côté homme de Cro-Magnon qui protège les gens qu’ils aiment a beaucoup de charme. C’est principalement grâce à cette désinvolture, que Caroline va commencer à arrêter de subir la situation. Je crois qu’on ne le répète jamais assez aux victimes, mais le revenge porn est un acte grave et ce n’est pas parce qu’on accorde sa confiance à la mauvaise personne, qu’on mérite de payer toute sa vie un mauvais choix. Robin York réussit à rendre son héroïne crédible et on imagine sans mal l’enfer qu’elle doit vivre et cette culpabilité inexplicable, qui va la conduire en enfer et troubler son avenir.

Plus Loin est une histoire remplie de tendresse, nous avons deux héros qui ont des épreuves à surmonter et malgré le côté dramatique du sujet principal, une jolie romance voit le jour. Leur histoire c’est un peu une revanche sur la vie et j’avais envie de croire qu’un nouveau départ était possible pour nos héros. J’ai vécu leur histoire jusqu’à la dernière page, j’ai senti le stress monter en approchant de la dernière ligne et mon cœur s’est brisé en découvrant où l’auteure nous laissait, maintenant il ne reste plus qu’à patienter dans une attente interminable, avant de pouvoir découvrir l’épilogue de cette histoire d’amour ou alors la VO passera par là, si je n’y tiens plus.

Signature Lucie

Sous Influence | A. Meredith Walters (Twisted Love #1)

ImpressionBonIl a longtemps veillé dans ma PAL, les avis étaient pourtant encourageants, mais un livre en entraînant un autre ce n’était jamais le bon moment. Et puis après presque dix mois, je l’ai enfin sorti. J’avais beaucoup d’attente, tout le monde était tellement emballé par cette histoire, que moi aussi je voulais rencontrer Aubrey et Maxx. Mais voilà, j’avais peut-être trop d’attente, parce que malgré la qualité du récit, je n’ai pas complètement été envoûtée par cette histoire poignante.

Aubrey est une jeune femme fragile qui ne s’est jamais remise de la mort de sa sœur, des années après le drame elle reste convaincue qu’elle aurait pu empêcher ce drame. Son histoire, c’est également ce qui l’a poussée à s’orienter vers une licence de psychologie à l’université de Longwood, seulement l’obtention de son diplôme requiert cinquante heures de bénévolat au sein d’un programme certifié. C’est dans ces circonstances, qu’elle va être amenée à co-animer un groupe de parole destiné aux jeunes victimes d’addiction. Au cours de ces séances, elle va faire la connaissance de Maxx un séduisant bad-boy qui semble en apparence déterminé à s’en sortir et qui pourtant est loin d’être aussi lumineux qu’il n’y paraît, puisqu’il consomme et vend de la drogue sans se soucier des conséquences.

Le prologue donne le ton puisqu’on on plonge directement dans la spirale de la drogue, nous faisant comprendre que les abus de Maxx le mettent dans une situation difficile, qui angoisse pour la suite de l’histoire. Ce que j’ai appréciée c’est la manière dont l’auteure parle des addictions, le réalisme dégagé par cette histoire et le message qu’elle véhicule. La drogue est un personnage important dans cette histoire et A. Meredith Walters, l’a bien comprise, puisque tout au long de l’histoire la drogue est personnifiée, laissant entendre aux lecteurs qu’elle agirait comme une femme jalouse, possessive. On ne ressent pas tout de suite les effets négatifs, à petites doses le mal s’insinue dans la vie Maxx, qui pense encore qu’il contrôle la situation. Elle commence par devenir addictive, puis elle l’appelle de plus en plus, elle l’éloigne de la lumière qu’est Aubrey, elle veut être la seule à le posséder et il n’y a pas de place pour une autre femme et encore moins pour des sentiments amoureux.

J’ai trouvé le personnage d’Aubrey assez froid et j’ai eu du mal à m’identifier à elle, c’est peut-être ce qui fait que je ne suis jamais vraiment rentrée dans l’histoire. Cependant, je félicite l’auteure d’avoir réussi à traiter un sujet aussi difficile, tout en restant réaliste. A. Meredith Walters arrive à transmettre à merveille les effets néfastes qui s’insinuent petit à petit dans la vie de Maxx, pour venir éclabousser progressivement celle de son entourage et notamment Aubrey, qui développe sa propre addiction amoureuse. Cependant, la drogue crée un fossé entre les personnages et j’ai eu du mal à percevoir le lien qui naît entre eux. L’intrigue a de bon côté et j’ai trouvé l’histoire originale, sans compter que la fin à le mérite de retenir mon attention. Un bon premier tome qui fait réfléchir sur les dangers de l’addiction.

Signature Lucie

Près de moi | Courtney Cole (Beautifully Broken #1)

ImpressionMoyenMalgré les premiers avis un peu négatifs, il avait tout pour me plaire alors lorsqu’il est sorti je n’ai pas hésité longtemps avant de me lancer à mon tour dans cette histoire. Tous les éléments étaient réunis, une maison d’édition que j’aime beaucoup, une jolie couverture, un mec torturé qui abuse des drogues et la rencontre avec une gentille fille… Toussa, toussa… Bref je me suis lancé hyper optimiste pour refermer complètement blasée, je n’ai rien ressenti : le vide. Pendant les premières pages j’étais à fond dedans, et puis rapidement, l’ennuie et un sentiment inexplicable qui dérange.

Pax Tate est un personnage abîmé par la vie et il ne vit que pour ses trois activités favorites : l’alcool, la drogue et les femmes. C’est pour lui le remède idéal pour tout oublier et lutter contre le vide. Il parle à peine à son père depuis la mort de sa mère, pourtant il est toujours là pour le sortir des ennuis, malgré son immense déception. Une nuit, Mila Hill, jeune artiste va lui sauver la vie en contactant les secours alors qu’il fait une overdose. Ils n’ont rien en commun, elle est douce et équilibrée, alors que lui est colérique, drogué et mène une vie de débauche. Pourtant cette rencontre, va tout bouleverser.

L’histoire avait beaucoup de potentiel et honnêtement j’ai presque eu l’illusion que j’allais accrocher. Faut dire, que dès les premières lignes, l’auteure ne va pas par quatre chemins et on rentre dans le vif du sujet et mon dieu, ce que Pax est détestable. Je pensais vraiment que ça allait s’améliorer, on comprend sans problème qu’il lui ait arrivé quelque chose et j’ai attendu le moment où j’allais m’attacher à lui. Lorsqu’il est sobre, il est même plutôt drôle seulement j’ai trouvé les échanges tellement creux… Mila remonte un peu le niveau et je l’ai trouvé courageuse de tenir le coup parce que Pax n’est pas de tout repos et très franchement y a des baffes qui se perdent !

L’intrigue n’est pas mauvaise et en toute honnêteté l’histoire se lit plutôt rapidement. Seulement j’ai été déçu de la manière dont est traité le sujet, la drogue est une addiction sérieuse et pour le coup c’est vraiment trop survolée compte tenu de la gravité du sujet. Pax est un drogué qui consomme depuis des années, et on veut nous faire croire qu’il y a aucune addiction ? C’est peut-être un peu trop idyllique. Du côté des héros, on n’est pas forcément mieux servi ils sont touchants, mais pas assez approfondi, la passion pour l’art de Mila passe complètement aux oubliettes et c’est difficile de s’attacher. A la rigueur le seul moment où j’ai ressenti un peu d’émotion, c’est lors de la révélation sur le passé de Pax, mais le reste du temps j’ai eu l’impression de ne jamais rentrer complètement dans l’histoire.

En bref, malheureusement une romance mignonne ne suffit pas pour garder un bon souvenir de cette histoire. Une lecture sympathique, mais pas mémorable, je vais très certainement oublier ma lecture rapidement. Je ne suis pas certaine de lire la suite, sans compter qu’un élément que je n’arrive pas à déterminer m’a dérangée pendant ma lecture. C’est mignon, mais pas suffisent pour me transporter.

Signature Lucie

Saisir | K.A. Tucker (Ten Tiny Breaths #3)

ImpressionExcellentCe livre est le 3ème tome d’une saga, la chronique peut contenir des spoilers.

Je m’attendais à quelques choses de différents et je n’ai pas été surprise de tomber sur un univers beaucoup plus sombre. Nos héros ont tous les deux un passé lourd et on a l’impression que le destin leur joue des tours en les réunissant, car ils sont tellement semblables.

J’étais super impatiente de découvrir l’histoire de Caïn et du Penny’s et je dois dire que malgré que les sentiments ne soient pas les seuls en ligne de mire dans ce tome, son histoire m’a captivée. Rappelez-vous Caïn, c’est le propriétaire de la boite de strip-tease. Sa règle d’or : Ne jamais toucher les femmes du club, seulement leur venir en aide. Son besoin de sauver les filles vient principalement de son histoire personnelle qui est vraiment sombre et qui le hante. Sur les conseils de Ginger sa barman, il décide de rencontrer Charlie Rourke, qui a besoin de gagner rapidement de l’argent et faire un show semble être la seule solution. Et on peut dire que la demoiselle va attiser le feu et Caïn va lutter pour ne pas succomber à la charmante strip-teaseuse, pourtant elle garde une certaine distance.

Je crois qu’on peut dire que Caïn est à la hauteur de toutes mes espérances. Je l’imaginais solitaire, mais ce n’est pas tout à fait vrai Nate le suit comme son ombre depuis qu’il a quatorze ans et il est la personne en qui il a le plus confiance. Son personnage m’avait un peu échappé et je le regrette, il a les mêmes valeurs que Caïn et un passé tout aussi lourd. Le club, c’était pour eux un moyen de venir en aide aux filles un peu désespéré du milieu, mais être propriétaire d’un tel club est un peu difficile à gérer et Caïn est à un tournant de sa vie où il est un peu lassé de devoir gérer les histoires du club.

Charlie va apporter un peu de fraîcheur et de nouveauté dans son quotidien. Et malgré ses difficultés à assumer sa nouvelle condition de strip-teaseuse, elle va instaurer un jeu avec Caïn aux premières loges. J’ai eu vraiment de la peine pour elle, car elle est embarquée dans une histoire qui la dépasse et qu’elle n’arrive pas à gérer. Elle se retrouve seule à Miami, avec pour objectif de ne s’attacher à personne, seulement gagner suffisamment d’argent pour pouvoir mettre les voiles. J’ai tremblée avec elle, été angoissé de voir les choses dégénéré par moment et attendri par ses sentiments envers Caïn.

Je m’attendais à un univers beaucoup plus sombre, avec un club pour adultes et des strip-teaseuse avec des problèmes c’était inévitable. Peut-être que les émotions sont moins présentes que dans les précédents opus, mais l’amitié à une place très importante. J’ai été ravie de retrouver le petit groupe soudé, notamment Storm qui vie à fond son conte de fée avec flic, avec Nate, ils ont une place importante pour Caïn. On retrouve Ben en grande forme et comme a son habitude, dans l’exagération et la taquinerie. Kacey et Livie sont un peu plus absente et elles m’ont manqués.

En bref, une lecture vraiment agréable qui réussit à se démarquer des précédents tomes. La seule chose qui m’a empêchée d’avoir un coup de cœur, c’est la résolution des problèmes un peu trop facile et pour le coup c’est un peu abrupte. Elle aurait mérité d’être plus développée, quitte à supprimer quelques passages. J’appréhende un peu le tome suivant consacré à Ben, qui n’est pas un personnage que j’apprécie particulièrement,  j’aurai préféré un tome consacré à Nate, qui est un personnage intrigant.

Retrouvez mon avis sur Respire #1  ICI
Retrouvez mon avis sur Mentir #2  ICI
Signature Lucie