Le Prince Brisé | Erin Watt (Les Héritiers #2)

Résumé :
Reed Royal a tout. Il est beau, riche et possède une position sociale enviée de tous. Dans son école où ne sont admises que les familles de l’élite locale, les filles lui courent après et les garçons rêvent d’être comme lui.
Et, pourtant, personne ne l’intéresse en dehors de sa famille. Mais ça, c’était avant l’arrivée d’Ella.
Ce qui avait mal commencé à l’arrivée de la jeune protégée de son père se transforme en quelque chose de radicalement différent. Un besoin de l’avoir près de lui, de la protéger.
Or, à cause d’une erreur idiote, Ella va s’éloigner. Le chaos s’installe chez les Royal, et le monde de Reed s’effondre. Ella ne veut plus avoir affaire avec lui. Elle pense qu’ils ne font que s’autodétruire. Et si elle avait raison ? Secrets, trahisons, ennemis. Des situations jusque-là inconnues pour Reed. S’il veut récupérer sa princesse, Reed va devoir lui prouver qu’il est un type bien.
Ce roman est le 2ème tome d’une série, la chronique peut contenir des spoilers
Merci Hugo New Romance pour ce roman tant attendu

Une suite que nous sommes beaucoup à avoir attendu avec une grande impatience. Je ne vous cache pas que dès la réception de cette merveille, je me suis isolé pour avoir le fin mot de l’histoire et quelques heures plus tard je l’avais dévoré. Difficile d’évaluer cette suite par rapport au tome précédent, on est face à un récit toujours aussi addictif, mais peut-être que l’intrigue est un peu moins aboutie, ce qui n’est pas dérangeant en soi car je n’ai que très peu de chose à rapprocher à l’histoire et j’ai réellement apprécié replonger dans l’univers.

La petite nouveauté c’est les chapitres consacrés à Reed, ce personnage indéchiffrable nous a enfin ouvert son esprit et c’est avec soulagement que je l’ai écouté nous expliquer ce qu’on attendait tous de savoir. J’ai élaboré plusieurs hypothèses et les explications étaient peut-être un peu trop simples, mais le résultat est le même, Ella va s’enfuir et laisser dernière elle la famille Royal en plein chaos. Pendant les premiers chapitres nous allons réaliser qu’Ella était devenu le ciment qui rattachait les membres de la famille les uns aux autres et son départ va plonger la famille dans leur vieux démon. Les premières tensions vont progressivement éloigner les frères et malgré cette volonté de retrouver Ella, rien ne va être assez fort pour les maintenir soudé dans l’adversité.

On découvre nos héros sous un nouveau jour, notamment Reed qui avait toujours été dans une spirale d’auto-destruction et la peine provoquée par le départ d’Ella va être une réelle prise de conscience. Certes il est toujours aussi sanguin et certaine de ses décisions sont discutables, mais il a cette volonté de protéger Ella même absente que ça en devient vite attendrissant. Son côté homme de Cro-Magnon pourrait en déranger certain, mais franchement derrière toute sa possessivité se cache un homme effrayé. J’appréciais déjà beaucoup Reed malgré son côté sale gamin, mais pouvoir mettre des mots sur ses sentiments, c’est tout ce don j’avais besoin.

Du côté de Ella, je suis un peu plus mitigé. Elle va revenir en force avec une carapace solide et la voir déterminer à ne pas pardonner malgré l’évidence, m’a parfois agacé car on rentre dans un schéma répétitif et j’avais envie de la secouer en lui disant d’ouvrir les yeux et de ne pas se, alors oui le pardon n’est pas simple, mais franchement face à l’évidence il faut arrêter de se battre. Les choses se sont améliorées au milieu du récit et j’ai retrouvé une héroïne battante face à l’injustice, étalant avec force et détermination ses convictions. Le genre d’héroïne badass qui ne se laisse pas faire et pour une fois Reed a eu les bonnes réactions en laissant la jeune femme mener ses propres combats. Sans oublier bien sûre quelques mots sur l’amitié qu’elle entretient avec Val et Easton, jusqu’ici elle n’avait jamais pu compter que sur elle-même et la voir entouré m’a réchauffé le cœur.

En  bref, une intrigue un peu plus plate mais une histoire toujours aussi intense émotionnellement parlant. Les bases de l’histoire sont maintenant posé et la famille Royal nous fait passer par une palette d’émotions. J’ai aimé les voir reconstruire ce qu’ils avaient mis tant de temps à acquérir et on ressent que désormais ils sont plus soudés que jamais. Il faudra du temps pour guérir, mais j’ai apprécié qu’on prenne le temps de s’intéresser aux sentiments, laissant peut-être en retrait les personnages secondaires. Je ne pensais pas qu’un cliffhanger pourrait être pire que le précédent, mais visiblement notre duo prend un malin plaisir à torturer ses lecteurs. J’étais loin d’imaginer la direction que prendrait l’histoire et les dernières révélations promettent un tome intense.

Mon avis sur La Princesse de Papier #1 ICI
Publicités

Malcolm +1 | Katy Evans (Manwhore #2)

Ce roman est le 2ème tome d’une série, la chronique peut contenir des spoilers.
Merci aux éditions Hugo Roman pour l’envoi de ce roman,

Comme beaucoup j’ai attendu avec beaucoup d’impatience ce tome, alors évidemment je suis consciente d’être chanceuse de l’avoir reçu et je me suis jetée dessus sans état d’âme. A tous ceux qui comme moi ont succombé au charme de Malcolm, ce tome va continuer d’alimenter la flamme et vous serez heureuse de replonger dans l’univers que Katy Evans a créé. Chaque chapitre est un délice et l’alchimie qui unit nos deux héros ne fait aucun doute, seulement ils devront affronter les épreuves pour enfin avoir droit au bonheur.

Difficile d’envisager pouvoir retrouver tout ce que Rachel a perdu, ce qui ne devait être qu’un simple article sur un sulfureux playboy, c’est avéré être une sublime histoire d’amour et le retour à la réalité sans l’homme qu’elle aime va s’avérer une douloureuse punition. Après quatre longues semaines à broyer du noir, contre toute attente après plusieurs semaines de silence Malcolm Saint souhaite voir Rachel. Alors que la jeune femme est prête à lui montrer qu’elle ne souhaitait pas le trahir et que son amour était sincère, ses explications vont être contrecarrées par une proposition étonnante. En effet, le businessman va lui offrir un poste spécialement conçu pour elle.

A l’image du précédent, Katy Evans arrive à nous embarquer dans son univers et c’est avec beaucoup d’addiction que j’ai poursuivis cette histoire. La fin du tome précédent était très intense et malgré la prévisibilité de cette révélation, nous étions toutes dans l’attente de ce moment où nos deux héros allaient se retrouver. Je dois dire que j’ai été assez surprise de la raison de ces retrouvailles, les choses ne vont pas se passer comme Rachel l’avait espéré et en même temps, cet échange va être l’occasion de passer du temps avec Malcolm. Malgré la distance qui s’est installé entre eux, on va retrouver cette forte attirance que nos héros éprouvent.

A travers ce second opus, j’ai découvert la vulnérabilité du personnage de Malcolm. Difficile à concevoir que cet homme qui dirige un empire, puisse montrer sa fragilité et malgré la dureté de ses traits, son entourage est conscient de sa souffrance. Dans ce tome, on va aborder la question de la seconde chance et surtout la cicatrisation de blessures qu’on n’imaginait pas. Comment faire confiance à la femme qu’on aime, quand on peine à oublier sa trahison ? C’est un aspect de l’histoire très intéressant et on voit que les fondations de leur histoire ont une base solide. Soyez rassurée, renoncer à un tel amour est inconcevable.

Vous l’aurez compris, je suis absolument conquise par cette suite et j’ai pris un grand plaisir à retrouver les personnages. Mon seul bémol concernerait l’absence des personnages secondaires, qui avait contribué  à rapprocher Rachel et Malcolm. Ce qui implique de nombreuses scènes charnelles et parfois un déséquilibre dans l’histoire secondaire, on s’intéresse exclusivement à la relation des personnages et même si des aspects intéressants de l’histoire sont évoqués, à mon sens c’est trop survolé. Heureusement que l’histoire est à croquer sinon j’aurais pu être déçue. A ceux qui trouvaient que le premier opus manquait de rebondissement, ce tome est dans la même lignée. Pour les autres, vous serez en hyperventilation à de nombreuses reprises. C’est chaud !

Retrouvez mon avis sur Malcolm le sulfureux #1 ICI

Péril Mortel | Mary Burton (Texas Rangers #3)

ImpressionTrès bonLorsque le cadavre de Rory est découvert, tout laisse penser à un suicide par pendaison. Pourtant le Texas Ranger Tec Bragg est persuadé du contraire, ses investigations vont le mener jusqu’à Greer Templeton qui avait rencontré le jeune homme durant son adolescence, douze ans plus tôt. Lorsqu’un second cadavre avec le même mode opératoire est découvert, Bragg est convaincu que le passé de Greer est lié à cette série de meurtre d’autant plus que ces amis, avaient tous tentés de se suicider.

On a plus ou moins une enquête à trois voix, Bragg et Greer sont au centre de l’histoire, mais le tueur se dévoile au cours de ses rituels et chaque meurtre apporte de nouvelles informations, sur son identité. Les Texas Rangers, vont se heurter à des familles de riches avec des secrets enfouis, toutes leur vie ils ont payé pour faire disparaître les vilains secrets de leur enfants et ce n’est pas grâce à leur coopération qu’ils pourront comprendre les causes exactes de ses meurtres, puisqu’ils sont convaincus que leur enfant s’est suicidé et dans ces cas-là, préserver les apparences face aux autres compte plus que tout.

Dès notre première rencontre avec Greer, on voit qu’elle est sauvage et qu’elle est solitaire. Un évènement de son passé a brisé sa vie et ses espoirs d’avenir. Son vignoble c’est toute sa vie, ses journées ne sont consacrées qu’à son travailler, son exploitation et le reste n’a aucune importance. Elle fuit la foule  et ne prend pas le temps de penser à elle. Pour rendre service à tante décédée quelques mois plus tôt, elle va décider de venir en aide à un ex-militaire traumatisé par la guerre en lui proposant du travail. Mitch Bragg, est tout aussi sauvage et malgré ses réticences, il va lui donner une chance.

La frontière entre le professionnel et le personnel ne tient qu’à un fil. En apprenant que sa principale suspecte, a embauché son neveu, Bragg va garder à l’œil Greer. Même si en vérité, c’est davantage l’attirance qu’il a pour elle, que ses inquiétudes qui vont le faire s’intéresser à la jeune femme. A travers ses yeux, il voit toute la souffrance qu’elle garde au fond d’elle. Je n’aurai pas été contre creuser un peu son personnage, on sait très peu de choses à son sujet, quelques bribes d’information concernant son enfance sont lâchées, mais pas suffisamment pour dresser un portrait précis de notre homme.

Le récit est marqué par les cauchemars de Greer, nous permettant de mieux comprendre ce qui s’est passé dans son adolescence et on réussit à dresser un portrait des personnages qui se font assassiner. Le nom du tueur est connu rapidement, mais reste à déterminer sous quel personnage se cache le suspect. L’enquête, n’en est pas vraiment une, les meurtres arrivent les uns après les autres et Bragg obtient ses informations de Greer et on ne suit pas une enquête linéaire, on attend simplement le moment où il s’en prendra à Greer afin que son identité soit dévoilée. Ce n’est pas un aspect dérangeant de l’histoire, car tout est très bien mené. La romance m’a un peu manquée et c’est dommage que les choses ne soient pas allé plus vite entre eux, mais je suis globalement satisfaite.

Retrouvez mon avis sur Texas Ranger #1  ICI
Retrouvez mon avis sur Texas Ranger #2  ICI
Signature Lucie

D’un commun accord | Sophie Jomain

ImpressionTrès bonJ’ai découvert le premier tome part hasard, ce n’était pas un coup de cœur, mais la romance était mignonne, l’écriture entraînante, alors quand j’ai découvert qu’il existait une suite, je n’ai pas hésité et j’ai tout de suite foncée. Ma première lecture datait un peu, alors me rappeler des personnages secondaires ça n’a pas été facile. Et quelle surprise de découvrir qu’il s’agissait des personnages les plus improbables, la curiosité est très vite montée, car soyons honnêtes pour qu’une femme vénale et un voleur soient sympathiques, il y a encore du chemin. Mais le résumé a finis de m’a convaincu.

Rappelez-vous, Jane Stewart avocate américaine, la femme vénale qui a essayé de se mettre dans le lit de notre cher Adrien, mais elle est aussi égoïste, indigne de confiance et ne sert que ses propres intérêts. Et Martin Legrand notre adorable menteur, escroc et voleur. Notre duo explosif va débuter une liaison purement sexuelle, avec pour seul objectif : le plaisir. Alors qu’ils viennent de s’envoyer un l’air, un accident survient provoqué par Jane, changeant à jamais la vie de Martin.

Après 3 ans à distance, Jane est contrainte de revenir à Paris pour intervenir sur un dossier en collaboration avec Adrien. On retrouve, une femme complètement différente, hésitante, toujours aussi belle, mais beaucoup plus naturelle. Rongée par la culpabilité de l’accident, elle s’empêche de vivre pleinement sa vie et elle est marquée par des séquelles psychologiques, qui la fragilisent mais qu’elle ne veut en aucun cas étaler. Alors qu’elle a la possibilité de s’excuser auprès de Martin, elle n’hésite pas à se mettre à nu devant lui pour lui faire comprendre sans succès, ses profonds regrets.

L’accident, a aussi beaucoup changé Martin, tant physiquement, que psychologiquement. Il mène une vie saine, alimentation équilibrée, travail honnête, sport intensif, ni drogue, ni alcool, pourtant lorsqu’il apprend le retour de Jane, il est rongé par la haine. Une telle haine, qu’il ne va pas hésiter à utiliser les faiblesses de Jane dans le seul but de lui faire du mal. C’est cette colère qui le motive dans sa quête de vengeance et il est prêt à tout contre cette femme qui l’a brisé et à commencer par la détruire.

Nous sommes dans un univers totalement différent de « Cherche une jeune femme avisée », où la tendresse et la douceur étaient de mise. On découvre également un avant-goût du passé d’Antoine Saint Armand, le médecin qui avait soigné le fils d’Adrien. Dans ce second tome, il s’agit d’une relation compliquée où la haine et l’amour son étroitement lié. C’est l’histoire de deux être brisés, qui vont devoir se pardonner pour enfin avoir un happy-end. L’épilogue nous laisse envisager, que le trio Antoine, Annabelle et Cédric n’ont pas dit le dernier mot et j’attends avec impatience de découvrir leurs secrets.

Une histoire d’amour, de pardon et d’acceptation tout simplement magnifique. A lire de toute urgence !
Signature LuxnBooks

Comme si c’était toi | Mhairi McFarlane

ImpressionTrès bonDès le départ j’ai été très attirée par ce résumé et sa couverture, mais c’est surtout Mhairi McFarlane qui est à l’origine de mon intérêt. Je n’ai pas lu son précédent roman, car le résumé ne me correspondait pas, mais j’avais entendue beaucoup de bien à son sujet, c’était l’occasion de me lancer.

Anna est une ancienne ‘grosse’, mal dans sa peau, difficile de se remettre après une scolarité à être le souffre-douleur de ses camarades. Contre toute attente, James le garçon dont Anna est secrètement amoureuse, lui propose un duo lors du bal de promo de dernière année. Ravie de pouvoir enfin côtoyer James, elle se fait un plaisir de l’accompagner sur scène. Mais il va l’humilier de la pire des manières

Aujourd’hui âgée d’une trentaine d’année, elle semble parfaitement remise : belle, intelligente, un corps de rêve, un travail épanouissant. Les années lycées semblent loin, afin de se prouver qu’elle en est capable et non par envie. Anna va se rendre à cette soirée, persuadée qu’elle va retrouver ses bourreaux. Pourtant, personne ne va la reconnaître et ironie du sort, elle va se faire aborder et lourdement draguer par le meilleur ami de James, sans qu’aucun ne la reconnaisse

Anna est un personnage très attendrissant, elle n’arrive pas à effacer l’image de la fille en surpoids, elle s’attend davantage à être humiliée, plutôt que complimentée. Ses années lycées l’ont profondément blessée, elle éprouve des difficultés dans sa relation envers le sexe opposé, plutôt hésitante, elle n’a pas confiance en elle et malgré son physique avantageux, elle reste grosse dans sa tête. Elle puise sa force de ses deux acolytes : Michelle et Daniel, ainsi que auprès de sa petite sœur Aggy, qui sont des soutiens formidables pour elle et apportent beaucoup d’humour à l’histoire. Une petite anecdote au sujet d’Anna, qui m’a beaucoup fait rire : Anna fait quelques rencontres via internet et régulièrement elle se fait son discours, pour expliquer comment elle a rencontré son futur-mari, malheureusement les choses ne se passent pas toujours de manière romantique et elle redescend rapidement sur terre.

Ses retrouvailles avec James, vont lui rappeler les mauvais souvenirs de son adolescence. Au départ très méfiante vis-à-vis de lui, elle va se rendre compte qu’il est très différent et voir-même, plutôt sympathique. James est devenu prévenant, drôle, gentil et aussi très agréable à côtoyer. L’adolescent sûr de lui, a fait place à un homme humble, en pleine séparation. Cette séparation avec sa femme, lui fait d’ailleurs beaucoup de mal et le montre sous un angle vulnérable, car il est fou d’elle. Il s’attend à ce que sa femme revienne à la maison, il n’est pas envisageable de fréquenter une autre femme, sa rencontre avec Anna, va le changer. Une relation d’amitié va timidement se mettre en place, malgré les réticences d’Anna, ils vont tisser un lien d’amitié drôle, touchant et surtout sincère.

Je déplore quelques longueurs et une relation trop platonique, ils développent une amitié toute mignonne, on rigole beaucoup. Mais j’aurais apprécié qu’arrivé à la moitié du roman, ils commencent à développer davantage des sentiments amoureux. Je peux comprendre que c’est délicat, car elle lui en veut énormément et lui est toujours amoureux de sa femme, donc il était important de développer une relation amicale forte, mais un rapprochement plus poussé m’aurait plu, car ils n’entrent jamais dans une phase de séduction l’un en vers l’autre et c’est frustrant. Malgré tout, une jolie histoire avec des personnages attachants, un mélange d’amitié, d’amour et une bonne dose d’humour.
Signature LuxnBooks