Will | Rachel Van Dyken (Famous Love #3)

Résumé :

« J’aurais aimé réussir à lui mentir. A lui dire que je ne ressentais rien de ce lien entre nous, puissant comme l’océan, bruyant comme les vagues venues s’écraser sur la berge. Ce lien serait toujours là. Mais je continuerais de l’ignorer. Je n’avais pas le choix. »
Will Sutherland, ancien chanteur du groupe Adrenaline, ne s’est jamais vraiment remis de sa rupture avec l’actrice Angelica Greene. Désormais agent, il accepte malgré tout d’aider la jeune femme à relancer sa carrière et lui obtient un rôle dans un film. Will est déterminé : il conservera une relation strictement professionnelle avec celle qui a détruit leur relation. Mais il ne tarde pas à se rendre compte qu’Angelica pourrait une nouvelle fois lui voler son cœur, celui-là même qu’elle a si cruellement brisé des années plus tôt…
Merci aux éditions Milady pour l’envoi de ce roman

Ma première crainte dans les histoires de seconde chance c’est de m’ennuyer et de ne pas savourer totalement ma lecture, car la première rencontre est toujours l’un de mes moments favoris dans une romance. Ici tout est vite balayé par l’aversion qu’ont les deux personnages l’un pour l’autre et j’ai apprécié ma lecture plus que je ne l’aurais imaginé. Finalement mon seul regret c’est que Milady n’est pas publié l’autre série consacrée aux personnages secondaires de cette série, car ce qui n’était qu’une impression est rapidement devenue gênante dans ce tome, quand on évoque des scènes dont le lecteur n’a jamais été témoin.

Will Sutherland a eu la chance d’exceller dans deux carrières, anciennement chanteur d’un groupe ayant rencontré un immense succès, il est aujourd’hui un agent de star reconnu et ses anciens clients sont aujourd’hui des amis. La seule ombre à sa vie s’appelle Angelica Green, à une époque elle a été la seule femme qu’il désirait et malgré une rupture difficile, il accepte d’apporter son aide à celle qui a brisé son cœur. Il est sa dernière chance, Angelica le sait et malgré une relation professionnelle compliquée, ils pourraient bien retomber dans les travers du passé, pour ça il suffit juste de laisser tomber les barrières et accepter le pardon.

Will est un personnage qu’on a déjà rencontré et qu’on a apprécié dans le tome précédent, donnant une image un peu rigide il n’en reste pas moins un très bon ami et il est reconnu dans son métier. Dès les premières pages on ressent sa rage bouillonner dans ses veines et cette colère va se confronter à une jeune femme pas aussi solide qu’il n’y paraît. Son caractère difficile peut renvoyer une image négative, mais on comprend qu’il a été meurtrie et sa colère c’est le premier symptôme d’un homme blessé, mais ça montre également qu’il n’est pas indifférent.

Il manque peut-être la vision d’ensemble de toute la bande, mais Angelica est présentée comme étant la fille de Satan et dès le premier chapitre on s’attend à découvrir une Nan (cf Rosemary Beach), mais ce sentiment s’efface dès qu’on rentre dans sa tête, difficile de ne pas aimer cette héroïne d’une incroyable fragilité. Finalement lorsque j’ai découvert ce personnage, j’ai eu l’impression que c’était elle la victime et c’est là qu’on se rend compte qu’il manque très certainement des éléments, car on ressent une animosité envers elle, sans comprendre.

En bref, une série qui met du baume au cœur, tant par la romance mignonne à souhait, que part l’humour toujours autant présent et bien évidemment cette amitié qui unit les personnages est un modèle et ce sont là des ingrédients parfaits pour apprécier sa lecture. C’est un tome qui permet de relâcher la pression et après une dure journée c’est tout ce qu’on demande. Un petit plaisir à déguster enroulé dans un plaid.

Mon avis sur Lincoln #1 ICI
Mon avis sur Zane #2 ICI
Publicités

Zane | Rachel Van Dyken (Famous Love #2)

Résumé :

« Cela faisait quatre jours que la musique me venait. Quatre journées fortes d’émotions que je ressentais pour la première fois en deux ans.
Le seul problème, c’était elle.
Tout bon artiste a sa muse. J’avais trouvé la mienne. Et je n’étais pas certain de vouloir la laisser partir. »
Zane « Saint » Andrews mène une vie de rêve. Chanteur de rock aussi talentueux que sexy, il est adulé par des milliers de fans. Pourtant, derrière la star sulfureuse se cache un homme sensible. Peinant à surmonter son anxiété, Zane se réfugie dans la tranquille ville de Seaside, où il espère trouver l’inspiration pour son prochain album. C’est alors qu’il rencontre Fallon. Cette jeune femme au caractère bien trempé le comprend comme personne. Et pour la première fois depuis des années, le chanteur se sent enfin lui-même. Mais leur relation ne tarde pas à mettre au jour des secrets susceptibles de détruire la réputation et la carrière de Zane…
Merci aux éditions Milady pour l’envoi de ce roman

On peut dire que Rachel Van Dyken a l’art du teasing, puisqu’elle a réussi à attirer mon attention sur un personnage qui n’était même pas le héros et passages en sa présence n’ont fait que renforcer mon envie. Ce tome est un mélange parfait d’humour et d’émotions. Zane est un personnage haut en couleur en société et une fois les premières révélations, difficile de ne pas éprouver de la sympathie pour ce héros pas comme les autres.

Le personnage de Zane est complexe, il est facile de se faire une idée de l’homme qu’il est et son côté insouciant ne fait qu’accentuer cette impression. Bien qu’il soit impulsif et parfois hors de contrôle c’est lorsqu’il est sous pression que son côté obscur refait surface. Tout le monde pense connaître Le Saint, chacun est prêt à tout pour l’approcher. Pourtant malgré son apparente désinvolture, son passé l’a profondément marqué et célébrité est un rappel constant de la souffrance qui l’habite. Cette fragilité en fait un personnage très touchant et bien que ses traits de caractère soient un peu poussés, Zane est un personnage qu’il est facile d’apprécier.

C’est également l’occasion de faire de nouvelles rencontres, Fallon est une héroïne profondément gentille et sa normalité, c’est ce qu’il fallait à notre héros qui n’avait jamais été approché sans arrière-pensée. Cette jeune femme, c’est une vraie bouffée d’air frais et malgré ses doutes, elle va s’avérer être d’un grand secours à Zane. Sa capacité à écouter les souffrances, va lui permettre d’être la seule à comprendre cet artiste torturé. J’ai ri à leur première rencontre, été touché par la naissance de leur amitié et conquise par la confiance qu’ils vont s’accorder. J’ai trouvé Fallon un peu cliché et on s’intéresse un peu trop à son physique, mais elle est touchante.

Nous avons une belle alchimie entre les personnages, Zane et Fallon vont développer un lien particulier qui va leur permettre de se comprendre mutuellement et surmonter les souffrances. Ce fût un plaisir de retrouver cette bande d’amis soudée et c’est tellement dommage de ne pas connaître leurs histoires respectives. Un peu déçu également concernant l’absence de traduction des chansons écrites par Zane, elles étaient le reflet des émotions de notre héros et j’ai eu du mal à saisir ces révélations à cœur ouvert. Les derniers chapitres réussissent encore une fois à mettre l’accent sur le personnage du troisième opus et c’est avec impatience que j’attendrais l’histoire de Will. Moment détente assurée et une auteure qui nous embarque dès les premières pages.

Retrouvez mon avis sur Lincoln # ICI

Toi plus que tout | Mia Sheridan

Résumé :
Crystal a souvent perdu ceux qu’elle aimait et n’a jamais pu compter sur personne. En grandissant, elle s’est forgé une carapace de défiance et elle a appris à ne plus croire en rien. Lorsque Gabriel Dalton vient la voir dans le club de strip-tease où elle danse, elle croit qu’il est un homme comme elle en a croisé beaucoup. Il lui fait une proposition déconcertante qu’elle refuse aussitôt ; elle est déterminée à ne plus se laisser abuser par les hommes.
Gabriel a traversé une épreuve terrible, mais il a appris à se reconstruire morceau par morceau, à goûter tout ce que la vie peut lui offrir, à aimer son existence pourtant si tourmentée. Il a tout de suite remarqué Crystal, sa fragilité et sa méfiance. Lui qui garde de son passé une grande difficulté à vivre avec les autres, pourrait bien se rapprocher de Crystal. Si elle le lui permet et si elle commence à s’aimer elle-même.
Je remercie les éditions Hugo New Romance pour cet envoi
Date de sortie : 7 juin 2018

Vous connaissez ce frisson qui vous traverse dès les premières pages ? C’est définitivement ce que j’ai ressenti en commençant cette superbe lecture. Mon petit cœur a ressenti les battements au plus profond de lui et il était indéniable que l’histoire allait me bouleverser. Les émotions sont brutes, pas de faux-semblant et bien que le parcours de nos personnages soit terrible, on ne tombe pas le voyeurisme. C’est simplement l’apprentissage de deux écorchés de la vie, qui s’accorde une chance d’être heureux malgré les traumatismes.

Le récit est porté par deux personnages d’une rare fragilité, Crystal a trop souvent perdu ceux qu’elle aimait, alors dès son plus jeune âge elle s’est toujours empêché d’éprouver la moindre émotion et aujourd’hui, cette carapace est tellement solide qu’elle n’a aucune confiance dans les autres. Dès que son regard croise celui de Gabriel Dalton, elle sait qu’il n’a rien à voir avec les autres hommes, pourtant leur rencontre peu conventionnelle dans un club de strip-tease ne facilite en rien les premiers contacts. C’est définitivement sa proposition assez particulière qui va la mettre dans une position difficile. Dans un premier temps la jeune femme refuse, mais la réalité la rattrape et accepter cette offre va s’avérer être la meilleure chose qui lui soit jamais arrivée.

Gabriel est un héros comme je n’en ai jamais vu, son passé a laissé des traces indélébiles dans sa vie et pourtant malgré les épreuves il a réussi à se relever et profite de chaque instant comme si c’était le dernier. La beauté de ce personnage réside dans sa capacité à voir le meilleur dans autrui et sa proposition m’a littéralement brisé le cœur. Il attire instantanément le regard et dès qu’il ouvre la bouche, c’est un homme qui sait ce qu’il veut, mais qui garde un aspect juvénile causé par sa maladresse. Au contact de Crystal, il va prendre conscience qu’il existe plusieurs manières d’être brisée et bien qu’elle soit le remède idéal à ses maux, il va découvrir que derrière la méfiance et la fragilité se cache une jeune femme avec un grand cœur, qui a tellement à offrir sans même en avoir conscience.

Cette apprentissage va fonctionner dans les deux sens, puisque Crystal va s’avérer être d’un grand secours pour Gabriel. Chacun à leur manière va apporter sa pièce à l’édifice et bien que le chemin soit long, cette relation va fonctionner comme une thérapie. Les insécurités vont progressivement être chassée et même si le doute persiste, Crystal va éclore telle une fleur et abaisser doucement les dernières barrières. Bien que chacun ne gère pas les émotions de la même manière, ils vont pouvoir contacter l’un sur l’autre avec force et courage.

Mia Sheridan transmet toujours des messages forts et celui-ci ne fait pas exception, dès le départ la connexion entre le lecteur et l’auteure est inexplicable, en toute simplicité la magie opère et nous transporte dans l’univers de ces deux êtres exceptionnels qui ont été abîmés par la vie, mais qui à force de détermination parvient à passer au-dessus des jugements. C’est un véritable apprentissage qui conduit nos héros à s’accepter et l’intensité des sentiments amoureux va tout balayer sur son passage. Mia Sheridan détient plusieurs cordes à son arc, ses personnages sont authentiques et c’est toujours avec beaucoup d’émotions que je quitte ses histoires. Indéniablement le lecteur est captivé et la beauté des mots opère grâce à une plume envoûtante.

 

Heroes | Battista Tarantini

Résumé :
La vie a joué un très mauvais tour à Grace. Alors qu’elle commençait des études de médecine, son cœur l’a lâchée et elle a dû subir une transplantation cardiaque. L’organe qui bat désormais dans sa poitrine est en bonne santé, mais il lui est complétement étranger. Ne sachant plus qui elle est, Grace s’exile en Australie, chez sa tante, pour tenter de se retrouver, et donner une nouvelle direction à sa vie.
Arrivée dans le bush australien, sa voiture tombe en panne et Z, le garagiste local lui porte secours.
Ténébreux, écorché vif, il répare des voitures en menant une vie solitaire, se contentant de la compagnie de son chien. Grace comprend rapidement que Z n’est pas celui qu’il semble être. Il la fascine, l’attire irrévocablement ; comme elle, il a choisi le désert rouge d’Australie, ses espaces infinis et sa dureté, pour se réinventer.
Au cœur de l’immensité australienne, Z et Grace vont-ils réussir à oublier leur passé ?

Très belle découverte qui dormait dans ma PAL depuis sa sortie, j’avais eu un coup de foudre pour cette couverture au Festival New Romance et j’ai immédiatement craqué. Actuellement je suis en train de purger ma petite PAL et j’ai profité d’une période de creux au niveau des sorties pour prendre le temps de découvrir cette histoire prometteuse. Je trouvais intéressant d’aborder un sujet aussi sensible que la transplantation, pour le coup l’héroïne a totalement réussi à me rattacher à sa cause, malgré que ce ne soit pas l’angle choisi.

Grace est a un tournant de sa vie, après plusieurs mois de convalescence suite à une transplantation cardiaque, la jeune femme est dans l’incertitude et décide de s’exiler en Australie pour se retrouver ou tenter de se construit un futur qu’elle pensait impossible. Au contact de sa tante, des habitants la jeune femme va se reconstruire, mais c’est sa rencontre avec le mystérieux Z, qui va bouleverser son monde. En ville tout le monde connait le garage de Z, et pourtant personne ne le connaît réellement. Menant une vie solitaire, il reste à distance des autres et Grace va malgré elle approcher plus près que quiconque et guérir à son contact d’une manière inattendue.

La relation qui se tisse entre nos héros a un certain charme et il m’a peut-être manqué quelques étapes pour totalement succomber devant cette romance. Nos héros éprouvent rapidement une attirance qu’ils ont du mal à expliquer et la distance que met volontairement Z met une barrière entre les sentiments amoureux et le vécue. Il a cette attitude dure qui rend son personnage parfois difficile à cerner, voire antipathique. Du coup, les rares moments où il baisse sa garde c’est lorsqu’il aborde le sujet des supers héros avec Grace. J’ai trouvé cette manière de communiquer avec des sous-entendus originales, les références citées attire la curiosité. J’ai apprécié le lien qui se créer entre les personnages de comics et la vie de nos héros qui me semble pas si différente.

En bref, une romance mignonne avec un décor de rêve, mis en valeur par la plume fluide de l’auteure. L’histoire est assez linéaire et il n’a pas de gros rebondissements, mais ce n’est pas ce que je cherchais en ouvrant ce roman. Les émotions auraient pu être plus présentes et le couple me toucher davantage, mais cette lecture c’est ce dont j’avais besoin au moment où j’ai lu ce livre donc aucun regret. Une histoire sans prise de tête.

Pure | Scarlett Cole (Sous ta peau #3)

Résumé :
Il y a des années que Pixie a tiré un trait sur son passé et tous les mauvais souvenirs qui s’y rattachent. Avec un nouveau nom, une nouvelle vie, et une nouvelle famille au studio Second Circle, elle a réussi à se reconstruire et rêve désormais de lancer sa propre affaire.
Mais sa rencontre avec Dred, chanteur et guitariste du groupe de rock Preload, vient jeter le trouble sur cette existence tranquille. Car Dred résiste difficilement au charme particulier de Pixie, avec ses cheveux violets et ses tatouages exotiques autour des bras… Et il sait très bien qu’elle ne lui est pas non plus indifférente, même si elle s’est promis de ne pas s’engager dans une relation.
Si seulement le passé ne menaçait pas de ressurgir… Victimes de chantage, Dred et Pixie vont devoir affronter leurs démons et se battre pour protéger ce qui compte vraiment.

Un troisième opus qui se sera fait désirer et cette lecture aura nécessité quelques ajustements dans l’identité des personnages. La seule chose dont j’étais certaine, c’était mes souvenirs du coup de cœur que j’avais eux pour cette petite jeune femme. De mémoire, le second tome n’avait pas été aussi exaltant que les premiers opus, notamment car l’envie de découvrir Pixie s’était faite très présente. Le duo nous offre une belle romance dosant parfaitement la douceur et l’intensité. Je suis ravie de ce moment de lecture et les voir se confronter à leur passé difficile.

Le mystère qui entoure Pixie se lève enfin, après un aperçu plutôt envoûtant je voulais pouvoir mettre des mots sur son histoire et j’étais loin d’imaginer que les mauvais souvenirs soient aussi touchants. Il y a sept ans Pixie a décidé de prendre un nouveau départ et même si ces années n’ont pas été de tout repos, c’est une véritable famille qu’elle a trouvé et sur qui elle peut compter. Le studio Second Circle lui a permis de s’en sortir et aujourd’hui elle se sent prête à lancer sa propre affaire dans un univers différent, mais où l’artistique est toujours présent.

Sa rencontre avec Dred, membre du groupe Preload, va venir troubler sa tranquillité, le jeune homme va redoubler d’inventivité pour charmer Pixie et bien que la jeune femme tente de garder ses distances en refusant systématiquement tout rapprochement, il est évident qu’elle n’est pas insensible à son charme. On rentre dans une phase de séduction que j’aime particulièrement où nos héros se tourne autour en toute innocence et lorsque enfin la magie opère, mon petit cœur était totalement sous le charme. Ils ont une manière émouvante de s’accrocher mutuellement leur confiance et même si le passé vient se mêler de leur histoire, il est évident qu’ils sont faits l’un pour l’autre malgré les réticences de la jeune femme à s’engager avec lui.

On mêle plusieurs thèmes que j’affectionne particulièrement, le milieu du tatouage, les musiciens et les passés tourmentés qui ont laissé des séquelles, voire de gros traumatismes. C’est le cas de nos héros, à un degré différent, alors que Dred a réussi à s’en sortir, il va être confronté à son passé d’une manière qu’il n’était pas prêt à affronter, mais celle qui m’a le plus touché dans son combat, c’est Pixie. On est face à un réel sentiment d’insécurité et même s’il y a du chemin parcouru, certains souvenirs sont impossibles à affronter. Je me sens toujours un peu mal à l’aise d’apprécier ce genre d’histoire, mais le moment où notre héroïne affronte enfin son passé, ça n’a pas de prix.

La narration étant à la troisième personne, j’ai habituellement du mal à accrocher et pour le coup, la fluidité du récit montre la qualité de la plume de l’auteure, qui réussit à nous tenir en haleine jusqu’au dernier chapitre. Sans compter cette manière d’aborder deux relations amicales, c’est avec beaucoup d’émotions que j’ai découvert ce lien qui unissait tant les membres de Preload, que cet instinct de protection qu’on Trent et Cujo envers Pixie. En écrivant cette chronique, je n’ai pas encore découvert sur qui va porter le quatrième opus, mais je suis impatiente.

Mon avis sur Strong #1 ICI
Mon avis sur Broken #2 ICI