Young Adult

Petits Mensonges 2.0 | Sarvenaz Tash

Résumé :
Lorsque son petit copain Caleb déménage dans un lycée l’autre bout du pays, Mariam se retrouve célibataire pour la première fois. Elle tombe alors sur une nouvelle application de rencontres en ligne, qui fait la promesse de trouver votre âme-soeur grâce à un questionnaire très précis… L’app permet également de participer à des rendez-vous en ligne incognito à l’aide d’un avatar virtuel.
Mariam n’a pas grand chose à perdre… Et en quelques clics, elle découvre ses résultats. Manque de bol, ses deux matchs sont Caleb et Jérémy, son ex et son meilleur ami avec qui elle partage tout ! Elle va alors se lancer dans une série de rencards anonymes pour en savoir plus sur ses deux prétendus prétendants. Dans cet océan d’émotions virtuelles, saura-t-elle écouter les battements IRL de son cœur ?
Je remercie les éditions New Way pour l’envoi de ce roman

Le seul mot qui me vient en écrivant cette chronique c’est la déception. A la lecture du résumé j’avais quelques attentes et malheureusement la direction que prend l’histoire n’est pas du tout celle que j’attendais. Peut-être que si j’y étais allée à l’aveugle je n’aurais pas été influencé, toujours est-il que l’aspect romance n’est pas celui que j’espérais et malgré l’écriture fluide, je n’ai pas réussi à totalement adhérer à l’histoire et ses personnages.

L’histoire débute cinq mois après la rupture de Mariam avec Caleb, après trois ans de relation au lycée, la jeune homme a décidé de mettre un terme à leur relation pour ne pas entamer une relation à distance à leur entrée en fac. Malgré les mois écoulés, Mariam est très marquée par cette rupture et se tient à distance des autres, pourtant sur un coup de tête elle décide de s’inscrire à un programme de rencontre, qui après avoir répondu à un questionnaire lui propose trois prétendants compatibles. A sa grande surprise, Caleb fait partie des propositions et convaincu qu’il s’agit d’un coup de pouce du destin et supposant qu’elle peut raviver la flamme entre eux, elle décider d’accepter un rencard virtuel pour lui montrer qu’ils sont fait pour être ensemble.

En toute honnêteté j’ai eu du mal à éprouver de la sympathie pour Mariam, son mensonge part d’une bonne volonté, mais ça reste assez pauvre pour justifier sa décision. On note une vraie évolution dans ces décisions et peut-être une forme de maturité qui n’était pas présente au début du roman, mais ces choix m’ont parfois laissé perplexe et sa manière de rester focalisé sur son ex, c’est quelques chose qui m’a dérangé, parce qu’elle a des œillères et n’ouvre que très tardivement les yeux sur ceux qui l’entourent. C’est principalement le développement de la romance qui m’a déplu, à la lecture du résumé on s’attend à un triangle amoureux et finalement, toute l’attention de l’héroïne est focalisée sur son ex-petit ami, au détriment du personnage de Jérémy.

On a l’impression en lisant ma chronique qu’il y a que des aspects négatifs, mais même si l’histoire est un point important de mon ressenti, l’écriture de l’autrice est entraînante et bien que j’avais des difficultés à apprécier l’intrigue, à aucun moment je n’ai eu de mal à tourner les pages, c’est d’ailleurs une lecture assez fluide et j’aimerais la découvrir dans une autre histoire pour ne pas rester sur une déception. Je suis convaincu que ce roman peut trouver son public qui n’a pas d’attente et à mon sens, c’est une question de perception de l’histoire. Le mensonge est un thème délicat à aborder et personnellement ça passe ou ça casse. Un roman qui pourrait accompagner vos vacances.

Chick-Lit

#Connard | Kristin Rockaway

Résumé :
Le jour, Mel Stickland est une développeuse Web sous-employée qui travaille pour un accélérateur de start-ups, Hatch. Le soir, elle enchaîne les dates pourris, avec des enfoirés rencontrés sur Internet. Mais après un salaud de trop, Mel craque. Elle met au point un site qui permet d’importer des profils de mecs qui dépassent les bornes et le baptise BastardAlert. En une nuit, ce concept fait le buzz. Dépassée, Mel se demande vite si ce coup de sang d’un soir ne sonnera pas le glas de sa carrière. Ou pire ! N’anéantira pas toutes ses chances avec Alex Hernandez, le séduisant entrepreneur de Hatch, qui est loin de se douter qu’elle est à l’origine de tout ce tapage médiatique.
Merci aux éditions Hauteville pour cet envoi
Sortie papier prévue le 10 juin 2020

En débutant ce roman j’étais dans une panne livresque et la lecture des premiers chapitre a été assez laborieuse, difficulté de concentration ou tout simplement manque de motivation et puis il y a eu le déclic, la lecture s’est avérée fluide et je me suis laissée porté par l’histoire sans réalisé que la fin était déjà là. Le message ne plaira pas à tout le monde et l’analyse ne sera pas forcément appréciée par tous, mais personnellement j’ai trouvé que l’histoire abordait plusieurs problèmes de société, notamment la difficulté d’être une femme dans des milieux professionnels masculins et le parcours des femmes pour rencontrer un homme sérieux à l’air du numérique. On pourrait croire que c’est barbant, mais rassurez-vous l’humour et l’amitié sont également présents.

Melanie Stickland travaille au sein du service informatique pour un accélérateur de start-ups, dans ce milieu d’homme elle subit le machisme et les remarques acerbes sur ses capacités professionnels au quotidien, mais son expérience lui a appris à ne jamais se laisser submerger au risque de perdre sa crédibilité. Contrainte de conserver ce travail qui lui permet de payer ses factures, elle rêve de monter sa propre start-up et enfin pouvoir quitter son travail. Un soir, après un énième rendez-vous catastrophique d’un homme rencontré sur internet, elle décide de créer un site qui permet aux femmes de mettre en lumière les profils des hommes qui ont dépassé les limites. En une nuit BastardAlert fait le buzz et Mel va faire une rencontre sentimentale qui va compliquer les choses.

Mel est une héroïne que vous allez adorer ou détester, ses incertitudes vis-à-vis des hommes pourraient en agacé certain, mais personnellement ses paroles ont eu un écho en moi et j’ai parfaitement compris sa difficulté à s’engager et à faire confiance. J’ai parfois eu des difficultés à la comprendre lorsqu’elle se lance dans des explications informatiques, mais je me suis laissé dire que l’autrice était une ancienne informaticienne, mais ce n’est qu’un détail. Sa rencontre avec Alex Hernandez a suffi à me captiver, cette homme est tout ce que Mel a toujours fuit, et elle va développer quelques préjugés, mais chaque fois il parvient à montrer que tous les hommes de ce milieu ne sont pas des salauds. Il a un côté un peu maladroit qui conforte les craintes de Mel et on se questionne sur son attitude, mais les papillons sont là et on veut simplement voir ces deux-là ensemble, en espérant ne pas se tromper, car leurs moments m’ont fait fondre.

Le seul bémol de ma lecture est un spoiler donc si vous préférez ne pas savoir, passez votre chemin. Comme je le disais plus haut, Mel subit le comportement exécrable de ses collègues masculins et mon côté vengeresse regrette simplement que son harcèlement n’est pas été mis en lumière, car elle méritait tellement d’être entendu et vengée. Alors oui en analysant sa réussite est un retour du bâton, mais j’aurais tellement une scène où on la voit triompher. Hormis ça, ma lecture m’a fait passer un bon moment, que ce soit avec la romance ou le groupe d’amie qui reste soudée en toutes circonstances, ou tout simplement le ton léger qui fait du bien au moral.

New Romance

Sugar Daddy | Sawyer Bennett (Sugar Bowl #1)

Résumé :

Sela Halstead a été droguée et violée quand elle avait seize ans. Elle a passé des années à essayer d’oublier cette nuit-là, tout en s’interrogeant sur l’identité des monstres qui l’ont brutalisée. Mais un jour, à la télévision, elle reconnaît le tatouage de l’un de ses violeurs, et tout ce terrible passé remonte à la surface.
Le tatouage en question appartient à Jonathon Townsend, le fondateur du Sugar Bowl, un site Web qui met en relation des hommes riches et des jeunes femmes.
Obsédée par la vengeance, Sela infiltre le monde de plaisirs et de pouvoir de Townsend, mais elle devra faire face à une situation imprévue autant qu’attirante : Beckett North, le co-fondateur charismatique de Sugar Bowl.
Je remercie les éditions New Romance – Hugo Roman pour l’envoi de ce service presse

Lorsque j’ai découvert la publication de ce roman, il n’y avait pas encore de résumé sur les sites marchands et en toute honnêteté le titre ne m’inspirait pas forcément des images positives. Connaissant le flair de Hugo Roman, ça me semblait peu probable que la romance soit malsaine donc j’ai décidé de poursuivre mes recherches du côté des lecteurs V.O. et j’ai été ravie des retours. C’est donc tout naturellement que j’ai porté mon choix sur ce titre dans le programme et dès le prologue c’est la claque avec une héroïne qui s’expose corps et âme.

Je vais tenter d’en dire le moins possible sur l’intrigue, mais même en lisant le résumé il est difficile de passer à côté l’élément ce par quoi toute cette histoire va voir le jour. Notre héroïne Sela a vécu l’horreur il y a quelques années et malgré le temps écoulé, la souffrance liée à la brutalité de son viole a laissé des séquelles qui bouleversent sa vie d’adulte. Consciente qu’elle a des dysfonctionnements dans ses relations personnelles, Sela a pourtant réussi à s’en sortir. Aujourd’hui âgée de 26 ans, la jeune femme pensait avoir tourné la page de cette terrible épreuve et pourtant alors qu’elle tombe sur un reportage du fondateur du site de rencontres à succès Sugar Bowl, elle est frappée par ce tatouage qui a hanté ses cauchemars et qui a désormais le visage de JT Townsend. Obsédée par la vengeance, Sela va élaborer un plan pour approcher TJ, créant même un profil de Sugar Babies. Confrontée à une impasse, la jeune femme n’avait pas prévu de tomber sur Beckett North, le co-fondateur et associé de Sugar Bowl, et ce charmant imprévu pourrait s’avérer être utile à sa cause., mais jusqu’où aller ?

L’histoire de Sela est bouleversante et dès le prologue le lecteur plonge dans l’horreur avec une scène éprouvante. La première rencontre avec les personnages d’un roman est un moment particulier, bien souvent elle détermine le caractère des personnages et pose les premières bases de l’histoire. Les prologues c’est toujours un moment marquant et en premier lieu c’est la fragilité d’une héroïne brisée qui m’a frappé. On garde en mémoire la souffrance d’une héroïne et malgré les années pour notre personnage, les détails sont aussi frais dans notre esprit que peuvent l’être les souvenirs dans la tête de Sela. Cette fragilité qu’on percevait, va laisser la place à une nonchalance pouvant s’apparenter à une distance de sécurité pour ne pas éprouver d’émotions. A première vue la vie de notre héroïne semble avoir retrouvé sens et le semblant de normalité qu’elle tente de maintenir va être balayée par un retour brutal de son passé. Une blessure peut cicatriser, mais le traumatisme lié à la souffrance ne pourra jamais disparaître. Sela va être confronté une seconde fois à l’horreur de son passé.

Il y a un contraste entre la détermination que Sela renvoie et cette crainte permanente qui perturbe ses projets. Elle avait tout prévu et son plan n’avait pas d’issue de secours, alors quand les choses ne vont pas se passer comme prévu elle va profiter d’une rencontre avec Beck pour infiltrer d’une manière différente JT. Les deux hommes n’ont rien à voir et l’amitié qui unit ces deux-là est inexplicable. A la base, il n’était qu’un moyen lui permettant d’agir et elle va découvrir un homme prévenant avec beaucoup de qualité. On éprouve un sentiment de protection au contact de Beck et une suite d’événements va apaiser la craintive Sela, la laissant rentrer dans son monde.

On a un plan plutôt bien élaboré et jusqu’à la moitié du roman, l’histoire fonctionne totalement. Dans la seconde partie de l’histoire, Sela oublie un peu ses objectifs, et bien que j’ai adoré la romance elle perd sa quête de vue trop facilement. C’est un projet ambitieux et certes elle a peut-être élaboré un sombre plan, mais il y a une forme de renoncement alors que c’est la quête de sa vie. Après franchement, c’est une série donc bien évidemment, je n’imaginais pas qu’on puisse obtenir des réponses si rapidement et c’est logique qu’on en soit là. J’espère simplement que la suite va conserver une logique, et apporter des réponses, la fin penche dans cette direction.

Romance, Romance Contemporaine

Elle & Lui | Marc Levy

ImpressionTrès bonPour la toute première fois, un roman de Marc Levy a attiré mon attention. Captivée par le résumé et séduite par la couverture, c’était l’occasion pour moi de découvrir cet auteur qui a fait ses preuves depuis plusieurs années. Je n’avais jamais lu son autre roman, donc les personnages provenant de « Et si c’était vrai » sont vagues pour moi, mes souvenirs venant uniquement du film.

Elle, Mia est une actrice célèbre à Londres, mais terriblement malheureuse. Venant de terminer le tournage de son prochain film avec son mari David, Mia remet son couple en question. L’illusion du bonheur la fatigue et elle éprouve le besoin de se retrouver, ne supportant plus des soupçons d’infidélité de son mari. Alors qu’elle se retrouve un énième soir seule, elle quitte Londres sur un coup de tête en direction de Paris où vie sa meilleure amie Daisy. C’est d’ailleurs un personnage qui m’a beaucoup intrigué et que j’aurais eu plaisir à découvrir dans d’autres circonstances.

Lui, c’est Paul un écrivain américain, animé par le même sentiment de solitude, il a quitté San Francisco il y a 7 ans et vie désormais à Paris, en quête d’inspiration pour ses prochains romans, qui n’ont malheureusement jamais atteint le succès de son premier roman. Il entretient une vague relation à distance avec sa traductrice coréenne, qui ne vient que rarement dans la capitale, accentuant un peu plus sa profonde solitude et son manque d’inspiration pour ses futurs romans.

Inquiet de la solitude de leur ami et aussi pour l’empêcher de partir en Corée, Arthur et Lauren décident de forcer un peu les choses en inscrivant Paul sur un site de rencontres. Le hasard de l’inscription de Mia et le coup de pouce de son meilleur ami, vont faire se rencontrer l’actrice et l’écrivain. Une première rencontre complètement loufoque et déjanté qui démarre avec un immense quiproquo, si la scène semble gênante vue de l’intérieur, du point de vue extérieur c’est très amusant. Contre toute attente, leur rencontre ne se solde pas par un échec et nos héros se lient d’amitié, retrouvant peu à peu le goût à la vie. Leur complicité va contribuer à une sorte d’entente et cette relation, va redonner l’inspiration à Paul, en vivant une part de l’histoire de ses propres personnages, qui vivent au gré de leurs rencontres.

On rentre sans difficulté dans l’histoire et l’écriture m’a donné envie de découvrir davantage Marc Levy. Le style est fluide nous n’avons pas le temps de voir les pages passées, progressivement la complicité des personnages gagnent en intensité. Le seul reproche que je pourrais faire, c’est qu’une grande partie de l’histoire repose sur un mensonge, que je l’ai en horreur et j’ai eu du mal à faire abstraction de cet élément de l’histoire. Une question subsiste, je me demande ce que faisais Mia à la fin, quand on n’avait seulement des nouvelles de Paul, je suis une petite curieuse qui aurait aimé être dans sa tête à cet instant. Une jolie aventure pleine de délicatesse, idéal pour les amoureux de romances.
Signature LuxnBooks