Pulsation | Vi Keeland (Life on Stage #1)

Vi Keeland a quand même une capacité assez impressionnante de nous proposer à chaque fois des héros qui n’ont rien à voir et qui en même temps ont tout pour nous faire succomber. Pour tout vous dire en achetant ce roman, j’étais tombée sur le résumé du tome 2 donc avant de commencer ma lecture j’étais un peu perdu, car ça n’avait rien à voir avec mon souvenir. Passé cette petite déception, la magie a opéré et je me suis laissé embarquer dans l’univers du jeu, tant par la téléréalité, que par les séances de Poker.

Afin de remédier à des problèmes financiers, Kate décide de se lancer dans une émission de télé réalité. Alors que les premières semaines se déroulent sans encombre, flirtant même avec Flynn le Bachelor qu’elle doit séduire tous ses projets vont s’écrouler. Un soir, alors qu’elle joue au poker avec le staff, elle fait la connaissance du sexy Cooper. L’attraction est immédiatement et elle en vient à regretter ce mauvais timing, pourtant son contrat est clair tant que l’émission n’est pas terminée, elle a interdiction d’entrer en contact avec un autre homme. Cooper n’a plus qu’une obsession, obtenir celle qu’il convoite depuis que son regard a rencontré le sien et il va se donner à fond pour l’obtenir.

J’ai beaucoup aimé le contraste dans l’attitude de Cooper, il est à la fois attentionné dans ses réactions et très gentleman avec Kate, mais c’est un amant passionné avec des tendances un peu dominatrices lorsqu’il laisse libre cours à ses désirs. Il a cette capacité à ne pas se laisser abattre face à la difficulté et il va redoubler de charme pour que Kate soit enfin à lui. Et pourtant lorsqu’on compare Cooper à son frère Miles, malgré la même éducation on réalise qu’ils n’ont pas du tout le même attitude avec les femmes. Et pourtant au vu de sa position on pourrait s’attendre à un patron tyrannique, alors qu’on voit bien à quel point il respecte les femmes. Et c’est cette simplicité qui m’a séduite, car lorsqu’il réalise son attachement pour Kate, il se montre réaliste et j’ai adoré sa manière d’assumer à la fois tendre et attachant.

Pour Kate c’est une autre histoire, son personnage est touchant, mettre de côté ses études pour se lancer dans une émission qui va contre ses principes est très courageux. Jusqu’à ce qu’elle rencontre Cooper, l’attirance avec le Bachelor était sur la bonne voie et un seul regard va complètement changer la donne. Alors qu’elle a besoin de gagner la finale pour s’en sortir, elle va réaliser qu’elle n’est plus tout à fait dans la compétition. J’ai compris ses décisions et cette réticence, mais j’ai eu du mal car je la trouvais un peu trop passive. Cooper fait sans arrêt le premier pas et Dieu sait qu’il y met tout son cœur, alors qu’elle se laisse un peu porter. Ce n’est pas une mauvaise personne, elle a ses bons côtés seulement à la fin j’aurais aimé la voir un peu plus combative et moins dans la résignation, sans se poser les bonnes questions.

Nous pouvons dire qu’encore une fois le pari est relevé haut la main. Vi Keeland nous offre une romance attendrissante, qui nous montre que l’Amour nous tombe dessus quand on s’y attend le moins et malgré les difficultés, nos héros sont faits l’un pour l’autre. Le contexte est particulier et on immerge à distance dans une émission un peu scénarisée où malgré les aléas de la vie, il faut tenir son rôle. L’intrigue sert un peu d’excuse à nos héros pour se tenir à distance, elle n’est pas autant ancrée que je m’y attendais, mais dans un sens ce n’est pas gênant car c’est assez frustrant de la voir dans cette émission alors qu’à côté Cooper est mal  et c’est principalement laisse une mauvaise image de Kate.

En bref, une romance comme je les aime avec un héros très caliente qui devrait vous plaire. Il se montre sous son meilleur jour et à aucun moment je n’ai été déçu par ses choix. J’imaginais sans mal son petit sourire malicieux venir donner des frissons et c’est totalement le genre de héros qui me plaît : Gentleman, Sexy et surtout très déterminé. Je recommande à 100% cette romance fraîche et actuelle.

Publicités

Toi + Moi + Lui | Tijan

Loin d’être une grande fan des triangles amoureux j’ai pourtant craqué pour cette adorable petite romance. J’ai trouvé que le résumé était un peu éloigné de mon ressenti de l’histoire, en effet l’histoire se déroule principalement à la fac et la cohabitation forcée est loin d’être aussi épicée comme annoncé, pour la simple et bonne raison qu’elle s’est déroulée l’année précédente suite à un remariage.

L’année dernière a été difficile pour Summer Stolz, elle a perdu sa mère des suites d’une longue maladie, son père s’est remarié et même si, il semble épanoui, l’heureuse élue n’est autre que la mère de celui dont elle est amoureuse depuis le collège Kevin Matthews. Il est aussi populaire qu’elle est invisible aux yeux de tous et ses sentiments ne vont faire que grandir, désormais la situation va changer puisqu’elle débute son année universitaire et elle est persuadée qu’elle a une occasion de pouvoir être avec son demi-frère.

Les choses ne vont pas se passer comme prévu puisqu’elle va réaliser que Kevin semble décidé à ne pas lui prêter attention et se consacre à sa toute nouvelle copine du moment. Bien que son cœur soit brisé, cette rencontre va la conduire à faire la connaissance de l’insaisissable Caden Banks qui semble avoir sa petite réputation sur le campus et qui malgré un premier contact houleux va s’avérer n’être pas aussi connard qu’elle l’imaginait. Il faut dire que Summer a tendance à se fier aux apparences et elle va se rendre compte qu’à l’inverse de son demi-frère certaine popularité sont différentes et à son contact, elle va réaliser que des sentiments vont voir le jour la plongeant dans une réflexion un peu confuse.

Summer est une héroïne qui manque parfois de maturité, mais qui globalement m’a laissé une très bonne impression, sa simplicité et sa manière de toujours trouver le mot pour rire en font un personnage qui favorise l’attachement, même si par moments j’avais envie de la secouer face à tant de naïveté, elle est guidée par des sentiments forts et c’est en partie à cause du comportement de Kevin. J’ai été ravie de la voir s’ouvrir progressivement au contact de Caden, malgré sa tendance à ne pas voir plus loin que le bout de son nez, elle va finir par se montrer désintéressé. Et le moins qu’on puisse dire c’est que son nouvel ami va s’avérer être un personnage qui ne passe pas inaperçu, un physique de bad-boy, un côté mystérieux et une capacité à toujours venir à son secours vont suffire pour me faire succomber à son charme.

L’addictivité et la fluidité du récit ont immédiatement agi sur moi, l’ambiance m’a contaminé. J’avais envie de poursuivre l’aventure et j’ai eu du mal à le reposer, je déplore quelques moments qui manquent de maturité et Summer se comporte parfois comme une sale gamine, néanmoins on a envie d’en savoir davantage et lorsque les mystères sont dévoilés on retrouve avec plaisir un thème touchant. Après je ne vous cache pas que j’ai été habituée à des émotions plus brutes, mais la mignonnitude de la relation est là et c’est tout ce qu’il me fallait pour passer un bon moment avec une collection chouchou.

L’Opportuniste | Tarryn Fisher (Love Me with Lies, #1)

Il y a certains romans qui vous laissent une forte impression et des émotions décuplées, je termine celui-ci avec le sentiment d’avoir lu un roman inédit qui m’a surprise et j’ai été embarquée dès les premiers chapitres dans une histoire originale et déstabilisante, ce qui rend le récit encore plus addictif.

Olivia Kaspen est une héroïne unique en son genre, d’une froideur à toutes épreuves, elle n’hésite pas à manipuler ou mentir pour arriver au bout de ses objectifs. Ses certitudes ont volé en éclats lorsque Caleb Drake est entré dans sa vie et son cœur a fini en miettes lorsqu’il a quitté sa vie. Après trois ans a tenté de survivre, elle tombe par hasard sur lui, persuadé qu’il ne veut rien avoir à faire avec elle, elle tente de l’éviter sans succès. Réalisant que le jeune homme est amnésique elle se rend compte qu’une seconde chance s’offre à elle, même si c’est immoral, plus rien ne compte que de passer du temps avec Caleb.

Je pense que si vous êtes arrivé jusque-là c’est que vous réaliser qu’Olivia s’éloigne des héroïnes typiques et pourtant tous ses défauts je peux vous assurer qu’elle est une héroïne fragile et touchante comme on les aime. Elle a conscience de la barrière entre le bien et le mal, mais Caleb va se trouver sur son chemin et face à l’Amour de sa vie elle ne peut pas laisser passer cette chance de tout réparer. Intérieur elle va mener un combat qu’elle n’arrivera pas à gagner, entre la raison qui voudrait qu’elle se tienne éloigner de cet homme et l’Amour qui voudrait pouvoir retrouver ce qu’ils ont perdu il y a trois ans.

Caleb est un personnage qu’on a du mal à cerner, il faut dire que lui-même ne sait pas qui il est, mais il va se rapprocher d’Olivia malgré que une fiancée de sa vie d’avant. Tout ce qu’il pensait appartenir à sa vie ne le satisfait plus aujourd’hui et il a besoin de côtoyer Olivia, l’alchimie est évidente, mais la jeune femme rester à distance inatteignable, protégé par un mur. Il va nous montrer la meilleure part de lui-même et immédiatement on comprend les raisons qui ont poussé Olivia à manipuler pour en arriver là. Les premiers secrets vont nous être révélés et d’autres vont venir s’ajouter à l’intrigue.

Les nombreuses immersions dans le passé vont être primordiales pour comprendre le vécu de nos héros et le chemin parcouru. J’ai appris à comprendre Olivia et l’apprécier malgré ses mauvaises décisions. L’Amour est puissant et dans leur cas tout est tellement intense qu’à un moment quelque chose à cédé et l’émotion est palpable. En découvrant la scène qui a tout fait basculer j’avais le cœur serré, tellement impuissante de voir que tout s’est écroulé, alors le présent donne espoir. J’aurais pu facilement avoir un coup de cœur pour cette histoire, tant l’originalité et imprévisibilité m’ont plu, mais je le frôle de peu.

Janvier | Audrey Carlan (Calendar Girl #1)

janvierTrès-bonCette série a beaucoup fait parler d’elle, je ne crois pas avoir déjà vu une promo aussi importante chez Hugo New Romance depuis After. Pour tout vous dire je pensais passer mon tour, car 12 villes, 12 hommes ça ne m’attirait pas spécialement et puis le marketing m’a rendu faible, les avis élogieux m’ont définitivement fait craquer pour le premier opus de cette série et je ne regrette absolument pas mon achat.

Au cours de l’année à venir, un tome sera publié tous les premiers jeudis du mois et nous pourrons découvrir en même temps que notre héroïne, de nouveaux personnages, d’autres décors et bien que l’histoire garde une intrigue qui lui ait propre, nous aurons également le loisir de découvrir une histoire qui sera propre au mois en cours. Le concept a tout pour plaire et le fait que l’idée soit une grande première en France a renforcé ma curiosité, mais Audrey Carlan elle-même est liée à mon achat, sa rencontre à Bandol reste un très bon souvenir et a probablement contribué à mon désir d’en savoir davantage.

Mia Saunders n’a jamais manqué de rien, pourtant le départ de sa mère à plonger sa famille dans le chaos. Ayant pratiquement élevé sa sœur, elle est néanmoins reconnaissante à son père d’avoir été le parent restant. Pourtant, il ne s’est jamais vraiment remis de cette situation et noie son chagrin dans l’alcool et le jeu, après avoir emprunté une grosse somme d’argent il se voit dans l’incapacité de rembourser ce prêt. Tout va dégénérer lorsque le prêteur sur gages l’envoie  l’hôpital et étant de le comas, la dette va revenir à Mia. Contrainte de trouver 1 million de dollars rapidement, elle n’a pas d’autre choix que d’assumer le rôle d’escort girl auprès d’hommes riches, qui lui permettront d’obtenir la somme.

Je reste sceptique sur le format, l’auteur développe son récit trop rapidement. A l’imagine d’une série télé, on ne s’encombre pas du décor et elle se permet même des ellipses. Globalement on a toutes les informations nécessaires pour s’attacher aux personnages, Mia est l’image même de la femme forte et déterminée à obtenir ce dont elle a besoin. La situation n’est pas idéale , mais elle assume son rôle et ne cache pas ses désirs. Sa rencontre avec Wes va réveiller ses hormones et elle n’a pas honte de montrer qu’elle éprouve de l’attirance pour le jeune homme. Je vous laisse le loisir de faire la connaissance de ce beau spécimen, il réussit à lui tout seul à être suffisamment charmant pour en vouloir d’autres des comme lui. Après, le concept en lui-même d’escort me pose un peu plus problème, certes Mia est une femme libre et prend ses propres décisions concernant d’éventuelles relations sexuelles, mais ça reste sous la contrainte et elle abandonne quand-même toute sa vie pour payer sa dette.

En bref, ce premier tome est une bonne surprise. Tous les ingrédients sont réunis pour captiver le lecteur et la curiosité est le moteur de cette lecture. Il y a toujours l’inconnu lié à ses prochaines missions et je suis convaincue que compte tenu des douze tomes, certains seront plus satisfaisants que d’autres, mais on retrouvera une petite touche d’humour, de folie, un côté sexy et une narration addictive.  Après je ne garanti pas d’arriver jusqu’au bout, car j’ai mon petit cœur d’artichaut qui veut juste un couple sans tous ces hommes. Mais j’admets que les possibilités pour les mois à venir et les missions de Mia sont infimes, donc je reste ouverte et j’attends d’en découvrir davantage avant de porter un jugement définitif.

Lucie

Dérapage contrôlé | Tracy Wolff (HotWired #1)

img_20161217_180138derapage-controleBonIl est toujours agréable de retrouver la plume d’une auteure qu’on apprécie. Habituée à des romances mignonnes, ce roman en plein cœur des courses automobile promettait un univers un peu différent et en même temps très exaltant. Je m’attendais à un récit un peu différent, mais globalement je garde un bon souvenir de ma lecture et je me laisserais probablement convaincre par la suite.

Pour resituer le contexte Nic Medina vient de purger une peine de prison qui l’a remis dans le droit de chemin. Avec ses amis il a ouvert un garage où sa réputation auprès des pilotes de course automobile n’est plus à faire. Son travail et son don de pilote lui valent de gagner un bon pactole lorsqu’il concoure. Cependant lorsqu’un flic véreux tente de s’attaquer à  sa famille, il ne va pas avoir d’autres choix que de retourner à ses mauvaises habitudes. Au cours de sa mission périlleuse, il va tomber nez à nez avec une charmante rousse Jordan, qu’il avait déjà repéré à une course quelques jours plus tôt. La situation va le contraindre à employer les grands moyens et il va décider de protéger la jeune femme.

Je dois dire que la simplicité du récit ne m’a pas dérangé, c’est plutôt l’aspect suspense qui est relégué au second plan. Alors que dans le début de l’histoire les vibrations des courses sont à leur apogée, l’auteure va choisir de s’intéresser à l’aspect humain du récit. Il faut dire que Nic et Jordan se trimbalent tous les deux des bagages émotionnels assez sombres et la naissance de leur sentiment va devenir une évidence. Après si on creuse un peu, tout va un peu trop vite, mais une fois plongée dans le récit la magie du coup de foudre entre les héros opèrent et ce que j’ai aimé c’est que justement il n’y ait pas à réfléchir, tout s’emboite avec intensité. Parfois avec un peu trop de prévisibilité, mais suffisamment  intéressante pour s’attacher à l’histoire des personnages et ressentir une pointe de sympathie pour l’amitié forte qui unit la bande.

Si on s’attarde un peu sur les détails, je dirais que Tracy Wolff m’a habituée à des sentiments plus profonds. Ses personnages sont sympathiques, mais ils manquent de profondeur, Jordan a vécu une épreuve atroce et même si on ne rentre pas dans le pathos, elle aurait mérité quelques scènes plus émouvantes, car tout est un peu trop idyllique. La romance occupe peut-être un peu trop de place au détriment de l’intrigue, le couple s’apprivoise pendant plusieurs chapitres que le suspense retombe un peu. Ce n’est seulement qu’arrivé au dernier chapitre que l’action remonte d’un niveau, pour se résoudre assez facilement.

Présenté comme une simple romance ce roman aurait pu avoir une notation plus élevée, car j’ai vraiment apprécié le récit et la plume de l’auteure. Le problème, c’est que l’histoire était présentée avec quelques secousses et au final, cette partie liée à la course, m’a un peu manqué car sur le moment j’étais dans une optique action et suspense. L’auteure réussit malgré tout à m’offrir une romance mignonne et touchante, un héros avec un look qui sort du lot, cette manière qu’il a de conquérir tout doucement Jordan. Tous les codes sont là et la romance en ravira plus d’une. Très curieuse de découvrir le tome 2 pour me faire une idée précise de la direction que va prendre l’auteure dans la suite de ses aventures.

Lucie