Janvier | Audrey Carlan (Calendar Girl #1)

janvierTrès-bonCette série a beaucoup fait parler d’elle, je ne crois pas avoir déjà vu une promo aussi importante chez Hugo New Romance depuis After. Pour tout vous dire je pensais passer mon tour, car 12 villes, 12 hommes ça ne m’attirait pas spécialement et puis le marketing m’a rendu faible, les avis élogieux m’ont définitivement fait craquer pour le premier opus de cette série et je ne regrette absolument pas mon achat.

Au cours de l’année à venir, un tome sera publié tous les premiers jeudis du mois et nous pourrons découvrir en même temps que notre héroïne, de nouveaux personnages, d’autres décors et bien que l’histoire garde une intrigue qui lui ait propre, nous aurons également le loisir de découvrir une histoire qui sera propre au mois en cours. Le concept a tout pour plaire et le fait que l’idée soit une grande première en France a renforcé ma curiosité, mais Audrey Carlan elle-même est liée à mon achat, sa rencontre à Bandol reste un très bon souvenir et a probablement contribué à mon désir d’en savoir davantage.

Mia Saunders n’a jamais manqué de rien, pourtant le départ de sa mère à plonger sa famille dans le chaos. Ayant pratiquement élevé sa sœur, elle est néanmoins reconnaissante à son père d’avoir été le parent restant. Pourtant, il ne s’est jamais vraiment remis de cette situation et noie son chagrin dans l’alcool et le jeu, après avoir emprunté une grosse somme d’argent il se voit dans l’incapacité de rembourser ce prêt. Tout va dégénérer lorsque le prêteur sur gages l’envoie  l’hôpital et étant de le comas, la dette va revenir à Mia. Contrainte de trouver 1 million de dollars rapidement, elle n’a pas d’autre choix que d’assumer le rôle d’escort girl auprès d’hommes riches, qui lui permettront d’obtenir la somme.

Je reste sceptique sur le format, l’auteur développe son récit trop rapidement. A l’imagine d’une série télé, on ne s’encombre pas du décor et elle se permet même des ellipses. Globalement on a toutes les informations nécessaires pour s’attacher aux personnages, Mia est l’image même de la femme forte et déterminée à obtenir ce dont elle a besoin. La situation n’est pas idéale , mais elle assume son rôle et ne cache pas ses désirs. Sa rencontre avec Wes va réveiller ses hormones et elle n’a pas honte de montrer qu’elle éprouve de l’attirance pour le jeune homme. Je vous laisse le loisir de faire la connaissance de ce beau spécimen, il réussit à lui tout seul à être suffisamment charmant pour en vouloir d’autres des comme lui. Après, le concept en lui-même d’escort me pose un peu plus problème, certes Mia est une femme libre et prend ses propres décisions concernant d’éventuelles relations sexuelles, mais ça reste sous la contrainte et elle abandonne quand-même toute sa vie pour payer sa dette.

En bref, ce premier tome est une bonne surprise. Tous les ingrédients sont réunis pour captiver le lecteur et la curiosité est le moteur de cette lecture. Il y a toujours l’inconnu lié à ses prochaines missions et je suis convaincue que compte tenu des douze tomes, certains seront plus satisfaisants que d’autres, mais on retrouvera une petite touche d’humour, de folie, un côté sexy et une narration addictive.  Après je ne garanti pas d’arriver jusqu’au bout, car j’ai mon petit cœur d’artichaut qui veut juste un couple sans tous ces hommes. Mais j’admets que les possibilités pour les mois à venir et les missions de Mia sont infimes, donc je reste ouverte et j’attends d’en découvrir davantage avant de porter un jugement définitif.

Lucie

Publicités

8 réflexions sur “Janvier | Audrey Carlan (Calendar Girl #1)

    • Je pense que sur une série de 12 tomes, il va forcément y avoir quelques tomes moins bons. Néanmoins lors de sa venue en France a vraiment mis l’accent sur le côté romance de sa série donc à mon avis elle nous réserve de belles surprises.

  1. Je l’ai acheté cet après midi sur un coup de tête en le voyant en librairie! J’espère être aussi surprise que toi 🙂

  2. Je suis comme toi, j’avais prévu de passer à côté.. et voilà le marketing et surtout le tapage sur la blogo l’on poussé dans ma PAL !

    « Après, le concept en lui-même d’escort me pose un peu plus problème, certes Mia est une femme libre et prend ses propres décisions concernant d’éventuelles relations sexuelles, mais ça reste sous la contrainte et elle abandonne quand-même toute sa vie pour payer sa dette. »
    Ouuuh, j’ai peur…

    Attends, je n’ai pas bien saisi, c’est même héroïne qui rencontre les 12 hommes tout au long de la série ??

    • Le principe c’est 12 mois. 12 hommes. 12 Villes donc effectivement 12 hommes vont jouer un rôle, reste à savoir lequel car elle n’est pas obligée d’avoir des rapports sexuels. L’auteur a précisé lors d’une interview qu’il s’agissait d’une romance, donc à mon avis il faut laisser l’histoire s’installer xD

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s