Entre ciel et mer… | Karina Halle

Résumé :

Cette femme représente ce dont j’ai toujours rêvé.
Je ne l’ai eue qu’une seule nuit, si tant est que je l’ai eue ?
Vais-je parvenir à la conquérir ?
Joshua un jeune homme graphiste talentueux, vit ses vingt ans en roue libre. Chez lui à Vancouver, il accumule des petits boulots sans avenir qui le laissent épuisé et insatisfait, sans la moindre énergie pour poursuivre sa passion. Jusqu’à ce qu’il rencontre Gemma. Ce qui débute comme l’aventure d’une nuit avec la sémillante Néo-Zélandaise se transforme vite en tournant décisif pour Josh. Il ne peut oublier Gemma, même une fois qu’elle est rentrée dans son pays, et décide de jeter sa prudence aux orties pour la première fois de sa vie.
Peu de temps après Josh atterrit en Nouvelle-Zélande avec; pour tout bagage, un sac à dos, un peu d’argent liquide et le prénom de Gemma. Quand il réussit enfin à la retrouver, l’aventure ne fait que commencer. Éprise elle aussi, Gemma l’embarque pour un tour de ce splendide pays. Elle l’initie à la vie, au désir à l’amour, et à toutes les peines de cœur qui vont avec. Parce que, lorsque l’amour vous entraîne, il pourrait bien ne plus jamais vous lâcher, même quand vous savez que vous devez lui dire adieu.
Merci à Hugo New Romance pour cet envoi.
Date de sortie : 7 décembre 2017

Ce roman est dépaysant, cette sensation d’être du voyage de m’a pas quitté pendant ma lecture. Un sac à dos, de bonnes chaussures de marche, un peu d’argent liquide et nous voilà embarqué dans le voyage de leur vie. Je n’ai pas beaucoup voyagé dans ma vie, mais la vision qu’offre cette lecture laisse sans mal mon imagination faire le travail, impossible de ne pas être soufflé par les paysages et l’ambiance qui se dégage de ce roman. Pendant ma lecture, j’ai quitté mon canapé, puis explorer la Nouvelle-Zélande et j’ai apprécié ce sentiment de liberté.

Joshua est à un tournant de sa vie, passionné de graphisme sa vie semble être sur « pause » en attendant de savoir s’il va intégrer une prestigieuse école d’Art. En attendant, il accumule les petits boulots et doit vivre chez sa mère le temps que la situation s’améliore. A vingt ans, il semble insatisfait de son quotidien et tout semble sans couleur, sans saveur. Contraint à cette vie qui ne l’épanouie pas, il va pourtant faire une rencontre décisive. Un soir, il fait la connaissance de la belle Gemma, une Néo-Zélandaise qui passe ses dernières heures à Vancouver. Elle est drôle, passionnée et sa liberté rafraîchissante, seulement à l’issue d’une nuit passionnelle leur chemin se sépare et chacun va tenter de reprendre sa vie, cependant malgré les frontières, impossible pour eux d’oublier l’autre.

Déprimé depuis le départ de sa belle Néo-Zélandaise, Josh va chambouler sa vie et tout quitter pour retrouver une femme dont il ne connaît que le prénom et qui se trouve dans un autre pays. D’abord hésitant sur la manière d’aborder les choses, il va pouvoir compter sur des baroudeurs pour le mener vers le droit chemin de l’amour. Depuis son retour en Nouvelle-Zélande, Gemma a l’impression d’être revenue au point de départ. Ses vieux démons ont refait surface et les raisons qui l’ont poussé à partir, son au final toujours dans sa vie. La jeune femme étouffe et regrette ce sentiment de liberté qui l’accompagnait durant son périple. Elle ne s’attendait pas à tomber sur Josh, ce canadien qu’elle a tant de mal à oublier. Sur un coup de tête, elle l’invite à se joindre à son road trip en van pour découvrir la région avec pour seul objectif de respirer et oublier tout ce qui les ronge.

Cette lecture est à l’image d’un carnet de voyage, au fil des pages nos héros vont nous embarquer au cœur de la Nouvelle-Zélande et sous leur regard de deux artistes, nous allons être émerveillés par les paysages ou tout simplement l’ambiance de voyage. L’attirance est difficile à ignorer et notre couple ne cesse de penser à l’autre, mais rien n’est simple et en dehors de leur cocon la liberté est difficile à atteindre, les obstacles vont se dresser devant eux et les complications vont venir embrumer leur avenir. Malgré les différences de cultures, ils vont apprendre à se découvrir de ce voyage va marquer de manière indélébile la vie de nos deux artistes.

Les descriptions sont l’essence même de ce roman, chaque recoin va être exploré pour donner l’impression à son lecteur qu’il tient le monde au bout des doigts, à travers les yeux de deux jeunes artistes nous allons voir le décor prendre vie et s’animer sous le regard d’un lecteur émerveiller par ce qui l’entoure. Pour certain, la narration pourrait être un peu trop descriptive et pourtant c’est nécessaire pour ancrer l’environnement, les coups de crayon de Josh vont contribuer à chérir ces moments, car ils sont bien souvent source d’émotions.

Josh à l’âme d’un artiste et j’ai été particulièrement touché par sa volonté de s’affranchir de ses craintes. Jusqu’ici il n’avait jamais éprouvé le besoin de parcourir le monde et face à l’amour il va sortir de sa zone de confort et se plonger dans un voyage qu’il n’imaginait jamais faire seul. Malgré un caractère un peu timide, il va rapidement surmonter ses doutes et le voir s’épanouir dans un décor sublime ne fait que renforcer mon attachement pour ce personnage. Du côté du Gemma j’ai parfois eu un peu de mal à la comprendre, même si son histoire est touchante, mais ses décisions sont parfois difficiles à comprendre et la frustration a parfois altéré mon jugement.

En creusant un peu, face à mes interrogations, j’ai eu la surprise de découvrir que ce roman était lié à la série Love, in English pas encore paru à ce jour et ça expliquait pourquoi l’évocation de l’histoire d’un personnage semblait si familière pour l’auteure et de mon côté j’avais l’impression qu’il me manquait des éléments. Du coup, dommage qu’on est pas pu commencer par le début de l’histoire, mais peut-être aurons-nous l’occasion d’un jour la lire.

Les températures s’étant refroidies, il est appréciable de troquer le froid en France contre l’été de Nouvelle-Zélande, au fil des visites c’est avec les yeux pétillants que j’ai voyagé en compagnie de ce groupe atypique et c’est avec une envie de découverte du monde que je referme ce livre. Je n’aurais pas été contre quelques pages supplémentaires pour faire durer l’immersion, mais Karina Halle réussie à offrir une belle conclusion pour nos héros qui auront mérité d’en arriver là et elle transmet son amour pour le voyage.

Publicités

Cocky Bastard | Vi Keeland & Penelope Ward

img_20170222_190955_990cocky-bastardMerci mille fois aux Éditions Hugo Roman pour l’envoi de ce roman que j’attendais particulièrement. Après avoir adoré chacun des romans que j’ai pu lire de Vi Keeland et m’être réconciliée avec Penelope Ward, je mourrais d’envie de découvrir ce que ce roman à quatre mains allait donner. Au cours de ma lecture, je n’ai pas vraiment différencié si changement d’auteurs il y avait, mais une chose est sûre, j’ai éprouvé un plaisir indescriptible en découvrant cette histoire. Le résumé en dit à la fois beaucoup et tellement peu, c’est pourquoi encore une fois il va être difficile de mettre en avant cette histoire, sans trop en dévoiler.

Chance et Aubrey vont se rencontrer pour la première fois sur une station service au Nebraska. Leurs premiers échanges vont d’emblée donner le ton et même s’ils sont physiquement attiré l’un par l’autre, on remarque instinctivement qu’ils n’ont rien en commun. Cette rencontre va marquer un point important dans leur vie, notamment pour Aubrey. La jeune femme peine à se remettre d’une rupture et Chance a tout d’un arrogant frimeur, avec un physique de démon et un humour un peu poussé qui m’aura valu des rires.

Le début a tout d’une histoire classique et j’étais loin d’imaginer à quel point cette lecture serait un coup de cœur. Après un incident Chance et Aubrey décident de prendre la route ensemble et cela va marquer le commencement d’un road-trip inoubliable. Leurs différences vont s’afficher dès le début et Chance va se faire un plaisir de mettre mal à l’aise Aubrey chaque fois qu’il lui est possible. Pourtant au fil des kilomètres, ils vont se découvrir d’une manière assez intime et ce qui ressemblait à un voyage pénible va s’avérer beaucoup plus intéressant. Plus ils s’ouvrent l’un à l’autre et plus des sentiments indescriptibles apparaissent. Pourtant la fin du voyage s’éloigne complètement de leurs attentes.

On pourrait dire que le roman se découpe en deux parties, une première partie beaucoup plus légère et insouciante qui va nous permettre de découvrir nos personnages sous leur meilleur jour et mettre en avant une complicité qui va au delà de l’attirance entre un homme et une femme. J’ai vraiment aimé l’humour toujours présent pendant leur voyage et même si Chance semble cacher quelque chose, il n’est pas difficile de s’attacher à cette relation évidente. La deuxième partie va être marquée par une révélation choc qui va complètement changer notre manière de voir les choses, à proprement parler elle n’est pas plus difficile mais le quotidien s’éloigne de cette ambiance sans-souci que le voyage leur offrait.

Le twist va être pour moi le point d’ancrage de toutes mes émotions, car c’est à ce moment que le vrai Chance apparaît. Je crois que là mon top 3 de Books Boy-Friends vient d’en prendre un sacré coup, même Cam jusqu’ici indétrônable vient de subir une sacrée secousse. Cet amour qu’il donne à chaque instant, cette combativité qui le force à se battre et toutes ses petites attentions m’ont totalement fait tomber amoureuse de ce personnage. Aubrey est une héroïne qui va probablement en énerver certain et ses réactions ne sont pas toujours explicables, mais l’intrigue possède tout ce que j’aime dans les romances, l’histoire n’a pas une intrigue extraordinaire. C’est principalement les héros qui portent cette histoire, ses pensées sont déjà au summum de la mignonnerie, mais ses actions ont complètement fait exploser le feu d’artifice de papillon que j’avais dans le cœur. Et la manière dont ce duo se tourne autour est exaltant.

En bref, c’est le genre de lecture qui pourrait facilement déprimer les célibataires, car le héros est sacrement passionné et c’est là que tu te dis que ce genre de personne ça n’existe pas dans la vie, ou alors c’est tellement rare que tu en savoure chaque ligne et tu soupirs de plaisir lorsque l’amour éclate. Toutes les actions que Chance va mener en disent long sur sa personne et moi j’en ai le cœur qui bat la chamade.

Lucie

L’échappée | Julie Tremblay

lechappeeTrès-bonJe comprends parfaitement que ce roman, cette auteure ait remporté le premier prix du concours de JC Lattès. Découvrir Julie Tremblay est un plaisir en tant que lecteur, mais sa romance est un vrai bonbon qu’on savoure. J’ai rarement lu un premier roman aussi bien mené et avec une telle addictivité, on ne peut que tomber sur le charme des personnages et le décor est tout simplement sublime.

Anne Ménard est une jeune française de vingt-deux ans franchement diplômée, fatiguée de cette vie ennuyeuse sur Paris, elle s’est lancée de le défi de partir au Canada. Afin de pouvoir financer ce road-trip la jeune femme enchaîne les petits boulots, des difficultés financières vont l’amenée à répondre à une annonce qui la conduit jusqu’à Myers Lake, un petit coin de paradis qui accueille une clientèle haut de gamme. Sa rencontre avec Nathan l’un des deux fils des propriétaires va être une réelle surprise, en effet le jeune homme est charmant, prévenant et réserve à la jeune femme un accueil chaleureux. Alors qu’Ethan, le second fils va s’avérer être odieux et malgré son attitude, elle va chercher à l’aide, car l’ex-hockeyeur est en réalité un homme brisé, qui a du mal à baisser la garde.

Je dois dire que rapidement j’ai été conquise par l’écriture de Julie Tremblay, le style léger répondait parfaitement à mon envie du moment. Elle a cette capacité à nous illustrer le décor qui entoure les personnages d’une manière très réaliste, on ressent parfaitement la magie du Canada et c’est un vrai dépaysement de sentir ce moment d’évasion. Cette atmosphère intimiste place Anne dans une bulle éloignée du reste de la civilisation et on sympathise immédiatement avec cette héroïne toute simple, qui pourrait sans mal être l’une d’entre nous. Le passé de la jeune femme va être progressivement exposé pour nous dévoiler une héroïne d’une grande force et c’est principalement Ethan qui va faire les frais du caractère haut en couleur de Anne, bien décidée à ne pas se laisser marcher sur les pieds.

D’un point de vu global, j’ai été plus que ravie de cette lecture et si on s’intéresse de manière plus approfondie à mon ressenti, je dirais que le début est un peu long à démarrer, Anne a besoin d’apprivoiser ce nouvel environnement et les personnages qui y sont associés. Dès que le couple de héros lâche prise c’est un véritable délice de les voir laisser tomber leur barrière et voir les sentiments se développer. Finalement quand on y pense, le seul bémol c’est la manière dont les choses se résolvent, c’est peut-être un peu trop rapide pour le coup. Les personnages secondaires ont beaucoup de potentiel et je m’attendais à les découvrir un peu plus présent, mais au final je m’attends presque à les retrouver pour une suite. Quoi, moi prendre mes rêves pour une réalité ? Ça vaudrait le coup de redécouvrir un autre roman signé Julie Tremblay et soupirer de plaisir avec une nouvelle romance.

Lucie

Beautiful | Christina Laurens (Beautiful Bastard #5)

img_20161011_203901beautiful

Je n’arrive pas à croire que ce soit déjà la fin, cette série m’a accompagnée pendant plusieurs années et j’ai vécu pas mal d’aventure avec cette incroyable bande d’amis. Ce tome, c’est le tome des adieux et en même temps, c’est un nouveau commencement pour notre nouveau couple de héros.

Pour vous resituer rapidement, dans ce tome nous suivons Jensen le frère d’Hanna et accessoirement la femme de notre très cher Beautiful Player : Will, ainsi que Pippa, la meilleure amie de Ruby de la femme de notre Beautiful Secret : Niall. Oui bon, présenté comme ça, ça semble compliqué mais si vous connaissez la série, vous n’avez pas pu louper les liens qui unissent nos héros. J’étais loin d’imaginer la personnalité de Jensen, ce grand frère protecteur qui avait tout fait pour sortir sa sœur de sa solitude, est en  réalité un bourreau de travail qui n’a pas une vie sociale bien active. Du côté de Pippa, les choses sont un peu différentes, surprendre son petit ami avec une autre femme va être un électrochoc sur cette situation écrasante qui ne lui convient plus et qu’elle a besoin de changer d’air.

Comme à leurs habitudes, dans ce tome nous sommes loin de nous ennuyer et l’humour légendaire des auteurs n’est pas à son reste. Rapidement Jensen et Pippa vont se rendre compte qu’un avion, de l’alcool et une piplette ça ne fait pas bon ménage, alors que l’une est sous le charme, l’autre est plutôt contrit. Il vont avoir la surprise de se retrouver quelques jours plus tard, pour un road-trip déjanté, avec beaucoup de vin et une équipe qu’on n’est pas prêt d’oublier : Will, Hanna, Ruby, Niall et deux célibataires qu’ils ont bien l’intention de rapprocher. Le caractère diamétralement opposé des héros est justement ce qui va faire le charme de cette romance, le côté un peu coincé de Jensen est totalement adorable, quand la folie de Pippa n’hésite pas à s’exprimer pour le mettre encore plus au supplice.

A côté de ça, nous vivons par procuration l’évolution de nos autres Beautiful, la troublante gentillesse de Chloé, la méchanceté inattendue de Sara, ou encore la sexytude de Will au fourneau et bien évidemment un groupe d’amis plus soudé que jamais, avec des couples tous plus touchants les uns que les autres. Je crois que je n’aurais pas pu espérer meilleur épilogue, ici nous retrouver tous les éléments qui ont rendu cette série magique, des hommes différents qui auront réveillé toutes les facettes qui sommeillent en nous, désormais marié et heureux, on ne peut qu’apprécier tout le chemin parcouru et rêver de celui à venir. Je suis à la fois heureuse de ce dernier tome, et en même temps nostalgique de devoir les quitter après tous ces moments. Une série drôle, romantique, sexy et hilarante, qui n’est plus à présenter et qui si vous ne connaissez pas est à découvrir, vous n’en ressortirez pas indemne.

Lucie

First Love | James Patterson & Emily Raymond

Je remercie Net Galley et Hachette Romans, pour ce Service Presse.

Je ne m’attendais tellement pas à ça. Mon Dieu cette lecture est magnifique que j’ai encore du mal à trouver les mots. J’ai commencé ce roman curieuse de découvrir ce qui se cache derrière cette couverture et on ne va pas se mentir, c’est grâce à elle que je me suis intéressée au résumé. Bien qu’il en dise trop il me plaisait bien, à noter que, j’ai préféré taire une partie de l’intrigue dévoilé dans le résumé pour que vous puissiez profiter pleinement de votre lecture et embarquer au cœur de ce road-trip. J’ai vécue chaque moment avec le même plaisir que les héros et j’ai sans conteste voyager à travers les États-Unis avec un duo parfaitement assorti et incroyablement attachant.

Axi Moore est une jeune femme de seize ans, studieuse et sérieuse. Tout le monde s’accorde à dire qu’elle n’est pas du genre à s’attirer des ennuis. Pourtant sur un coup de tête, elle va proposer à Robinson son meilleur ami de partir en voyage à travers les États-Unis. Elle d’habitude si raisonnable va complètement sortir de sa zone de confort et ce n’est pas son voyou de meilleur ami qui va la raisonner. Ce qui semble au premier abord un voyage improvisé, va s’avérer beaucoup plus réfléchi qu’ils ne se l’imaginaient. Chaque étapes est prévues pour rendre ce voyage extraordinaire et c’est également l’occasion, de faire éclater au grand jour les sentiments qu’elle éprouve pour Robinson.

L’idée était simple, prendre la route à bord d’un auto-car et profiter du voyage. Robinson à une idée un peu plus romanesque d’un road-trip plus en intimité et le bus ne fait pas partie de ses projets. A peine commencé leur voyage démarre par le vol d’une Harley Davidson qui va les conduire sur les routes des États-Unis avec une jolie demoiselle collée à lui, puis viendra le tour de la voiture et le voyage va s’avérer beaucoup plus mouvementé qu’Axi ne le prévoyait. A travers les routes, ils vont consolider leur amitié et découvrir une intimité qu’ils ont pourtant toujours maintenue à distance. Ce road-trip c’est le voyage de leur vie, car comme tous les voyages, il les secrets vont éclater au grand jour et ce qui ressemblait à un voyage entre deux adolescents, va s’avérer plus intense que je l’aurais imaginé.

Ce roman prend la forme d’un carnet de bord, Axi va nous faire vivre son voyage d’une manière unique et cela rend les choses encore plus magnifique. Ce n’est pas un journal intime, elle ne s’adresse pas à son lecteur mais clairement la narration est conçu pour donner l’illusion de participer au voyage, comme un membre à part entière. Je ne m’attendais pas à une lecture aussi émouvante, la plume des deux auteurs est d’une telle fluidité qu’ils nous embarquent dans leurs valises, avec pour destination un voyage formateur. Plus qu’une simple romance entre deux adolescents, ce roman aborde un thème déchirant qui va complètement vous retourner et vous ne verrez plus jamais les choses de la même manière. Je ne crois pas me remettre avant un moment, j’en suis encore tremblante. Quelle claque.