Immaculée | Katelyn Detweiler (#1)

ImmaculéeJe dois admettre que je recule depuis plusieurs mois la lecture de ce roman, j’ai été grandement influencée par les nombreuses déceptions qui entouraient cette histoire. J’étais quand même déçue de le mettre de côté, car la couverture est sublime et j’avais envie de lui donner sa chance, mais quand une première impression vous colle à la peau c’est déjà mauvais signe. Du coup, j’ai laissé passer les semaines et j’ai redescendu d’un cran mes attentes concernant l’intrigue. Et là, surprise,. Je le sors de ma PAL et l’écriture fluide m’embarque, me pose question et fini par bien me plaire.

L’accroche résume plutôt bien la situation : « Mina a dix-sept ans. Elle est vierge. Et enceinte. ». Mina est une élève studieuse qui est première de sa promotion, son petit ami Nate est le plus ambitieux du lycée et son groupe d’amis fait partie des élèves populaires de l’école. Son avenir est tracé et sa famille est fière de la voir prétendre à de grandes universités. Seulement de curieux symptôme vont tout remettre en question et lorsque le diagnostic tombe, il est totalement inconcevable pour Mina qu’une chose pareil se produise. Une grossesse n’est absolument pas envisageable, puisque la jeune femme est toujours vierge et lorsque la nouvelle va s’ébruiter, son entourage va se diviser en deux camps bien distincts : ceux qui lui font confiance et ceux qui lui tournent le dos.

On n’est loin de ce à quoi je m’attendais en débutant ce roman et j’ai eu raison de céder à la curiosité, car le personnage de Mina m’est apparu très sympathique. A seulement dix-sept ans, elle va montrer une force de caractère stupéfiante et elle va se battre pour ses convictions, alors même que ses amis vont progressivement lui tourner le dos. Cependant face à l’absence de certain, elle va pouvoir compter sur le soutien indéfectible de son amie de toujours Hannah, qui va tout faire pour protéger les intérêts de sa meilleure amie. Mais également, l’amour que sa maman lui porte, cette dernière ne va pas hésiter à soutenir sa fille quoi que cela lui en coûte et c’est magnifique de voir l’amour que lui porte sa mère.

Le résumé indique clairement l’orientation religieuse du récit et au final, même s’il est question de foi, on aborde des thèmes beaucoup plus difficiles et en tant que lecteur ont se sent un peu impuissant face à la montée de la haine. Pourtant cet évènement va également être l’occasion pour Mina de reconnaître les personnes sur qui elle peut compter et se découvrir de nouveaux alliés. Il fait également réfléchir sur les mentalités et l’implication de certaines personnes, l’influence des médias, des réseaux sociaux et leur impact. Alors après, c’est vrai qu’il y a pas de rebondissement, mais on avance en même temps que la grossesse de Mina et elle prend en maturité. Je suis très curieuse de lire la suite, la plume de l’auteure m’a vraiment séduite et l’originalité du récit a contribué à captiver mon intérêt. Je pense que c’est le genre d’histoire qu’on adore ou qu’on déteste, mais il n’y a pas d’entre-deux.

Lucie

Publicités

Ma raison de Respirer | Rebecca Donovan (Breathing #3)

Ma Raison de Respirer /!\Ce livre est le 3ème tome d’une série /!\

Je réalise à peine que j’en ai terminé avec l’histoire d’Emma et Evan, ça me rend triste de me dire que c’est terminé. Cette lecture je l’ai analysé sous tous les angles et j’étais loin d’avoir une imagination aussi fertile que l’auteure. Ce tome surpasse toutes mes attentes, c’est un concentré d’émotions, qui m’a rendu folle de rage, de bonheur, de jalousie et d’amour, c’est incroyable d’éprouver autant de chose avec une simple lecture et c’est aussi un vrai bonheur de retrouver les personnages.

L’histoire reprend deux ans après les évènements du deuxième opus, Emma est en prépa de médecine à Stanford à première vue tout semble se passer doucement pour la jeune femme. Sa vie a radicalement changé, elle vit en colocation avec trois filles aussi délurées qu’elle est discrète, elle est perçue comme la fille sage qui ne sort jamais, ne boit jamais et passe son temps à la bibliothèque. Le départ pour Sara à Paris va complètement changer la donne, car elle ne va plus avoir sa meilleure amie pour l’encadrer. Lorsque Meg découvre une boîte remplie de souvenirs, Emma va complètement dérailler et perdre tout le contrôle qu’elle avait mis si longtemps à atteindre. En compagnie de Peyton, Meg son nouvel ange gardien et Serena, elle va devenir méconnaissable et les jeunes femmes vont découvrir une personne différente qui va complètement basculer et se laisser engloutir par ses ombres.

On apprend rapidement qu’elle n’a jamais repris contact avec Evan depuis qu’elle l’a quitté et même si elle pense souvent à lui, la seule question qu’on a aux lèvres c’est où es-tu Evan ? La réponse à cette question va se faire désirer et ça va probablement en rendre folle certaine, moi la première, j’ai dû me résoudre à l’incapacité de reposer mon livre tant que je n’aurais pas été rassurée sur ce point. Je dois dire qu’il a réussi à se faire désirer et son apparition c’est un peu un moment où le soleil éclair ma vie de lectrice. J’en deviendrais presque poétique, mais l’attente en valait la peine, ce personnage a été tellement à la hauteur, tellement fort, tellement touchant et mon Dieu si seulement un être aussi parfait pouvait se matérialiser en chair et en ose ça serait totalement inimaginable de vivre avec un mec pareil.

Avec ce tome on a vraiment frôlé le coup de cœur, je n’étais vraiment pas loin de l’atteindre, mais j’ai trouvé qu’il y avait quelques longueurs au début et j’ai été assez perturbé par l’évolution d’Emma qui est vraiment loin de ce que j’attendais compte tenu de son histoire. Ce tome ne fait pas exception, beaucoup de passage son poignant et j’ai été assez souvent dans un état proche de l’hystérie. C’est pour moi l’un des meilleurs tomes de cette série, tout simplement parce que c’est le tome des révélations et c’est aussi la délivrance d’Emma et c’est également bien mérité pour l’adorable Evan. Du côté de Sara, c’est le même constat malgré son absence au côté d’Emma, elle va tout faire pour lui rendre la vie plus facile, son amitié est sans failles et c’est l’une des plus belles amitiés de la littérature.

On sera tous d’accord pour dire qu’elle méritait de vaincre ses démons et ça n’en rend l’histoire que plus belle. J’ai retenu ma respiration pendant une bonne partie de ma lecture et maintenant que je peux enfin respirer normalement, j’ai cette sensation d’absence. J’ai vécu tellement de choses avec eux que j’ai du mal à imaginer que ce soit la fin et Evan et Emma vont sincèrement me manquer.

Retrouvez mon avis sur Ma Raison de vivre #1 ICI
Retrouvez mon avis sur Ma Raison d’espérer #2 ICI
Signature

L’année où je t’ai perdu | Emily Martin

J’éprouve un intérêt particulier pour la collection New Way qui ne m’a jamais déçue et une fois encore l’addictivité était présente. A chaque parution, nous pouvons constater qu’un sujet grave est évoqué et bien qu’il soit plus difficile à percevoir dans L’année où je t’ai perdu, le thème abordé est également sensible pour l’adolescence et mérite qu’on s’y intéresse. Emily Martin réussit à captiver son lecteur, sans rentrer dans le drama et ce malgré une héroïne qui pourrait vous irriter, on s’attache.

Harper, Declan et Cory sont un trio inséparable depuis leur enfance. Seulement quand les sentiments amoureux se sont invités et ont rapproché Harper et Declan elle n’avait pas imaginé qu’une mauvaise décision remettrait tout en question et qu’elle perdrait son premier amour, ainsi que son meilleur ami. Un an plus tard, le trio n’existe plus et seul l’amitié avec Cory est présente dans la vie de la jeune fille. Après six mois d’absence, Declan revient pour les vacances d’été mais tout semble différent. A commencer par Harper qui est loin d’avoir fait les bons choix depuis son départ. Viré de l’équipe de natation, une mauvaise réputation et une fâcheuse tendance de s’attirer de gros ennui.

On va rapidement comprendre que la relation Declan & Harper est très compliqué il s’évite, se parle à peine et on va tout de suite comprendre que les raisons de leur rupture sont sombres. Un peu comme toute l’histoire d’ailleurs, tout au long de l’histoire nous assistons impuissant aux choix d’Harper, on aimerait pouvoir la secouer, mais on la voit tellement malheureuse que j’ai eu du mal à comprendre pourquoi elle s’obstinait dans ses choix auto-destructeurs. Elle est parfaitement consciente de sombrer et à aucun moment elle ne se rebelle, elle se laisse mener par son amie Sadie, on la voit un peu plus se détester chaque jour. Le retour de Declan va être un coup de poing et c’est aussi une petite part de honte qui va l’aider à se reprendre en main. Nous sommes face à une héroïne perdue, qui a des failles, elle va trébucher, se tromper, mais au final elle va assumer ses erreurs et tenter d’avancer.

Les personnages secondaires font la force de cette histoire, car on constate que les relations sont parfois compliquées. Je ne considère pas que Sadie soit une véritable amie, ses décisions sont discutables et influence Harper. On peut considérer que toutes les décisions qu’elle va prendre auront un impact, elles peuvent être bonne comme sa rencontre avec Mackenzie et Gwen, mais également être mauvaises et conduire à sa mauvaise réputation avec les garçons. Que ce soit des mauvaises fréquentations, des décisions sous l’emprise de l’alcool ou tout simplement des erreurs qui lui ont fait perdre des personnes à qui elle tenait. Je n’ai pas été la plus grande supportrice d’Harper, mais je dois admettre qu’elle assume chacun de ses actes et même si elle donne l’image d’une héroïne nocive, je pense qu’elle a simplement besoin d’être entourée. Regarder Declan, va lui faire prendre conscience qu’elle a sa plus grande erreur sous les yeux et par la même occasion, que ses actions ont blessé certaines personnes dans le processus et qu’elle est submergée un peu plus chaque jour.

En bref, le point négatif pourrait être les abus présents dans le livre, mais je ne me fais pas d’illusion c’est assez représentatif de cette tranche d’âge donc au final, la réalité est assez moche. Mon seul regret, c’est la fin. J’ai trouvé qu’elle n’était pas assez développé et je pense qu’elle aurait mérité de s’attarder quelques chapitres sur certaines questions restent sans réponse. Néanmoins, même si ce n’est pas un coup de cœur c’est une lecture agréable et les personnages sont touchants.

Signature

Ma raison d’espérer | Rebecca Donovan (Breathing #2)

Ma Raison d'espérerCe livre est le 2ème tome d’une saga, la chronique peut contenir des spoilers

J’étais prévenue, alors j’ai attendu avant de débuter cette suite, très sincèrement je ne sais pas comment j’ai pu attendre aussi longtemps compte tenu de la fin terrible du premier tome. A quelques jours de la sortie du dernier tome, je suis ravie d’avoir pris le temps de le sortir pour me rafraîchir la mémoire. Comme beaucoup, j’ai trouvé ce tome un peu en dessous du premier, la plume de Rebecca Donovan est toujours aussi belle, mais son héroïne fait des choix désastreux, qui m’ont fait grincer des dents et cette attitude a fortement influencé mon ressenti sur cette lecture et également ma notation.

Je n’ai eu aucun mal à replonger dans l’histoire, j’avais l’impression d’avoir quitté nos héros la veille. On pourrait croire que ce tome ne soit pas aussi intense que pouvait l’être le premier, bien que différent, l’auteur arrive à insuffler des émotions incroyables et j’ai été surprise des rebondissements que cette suite nous offrait. Après les évènements dramatiques du tome précédent Emma n’est plus tout à fait la même, afin d’oublier cette nuit, elle ne souhaite pas connaître les détails de son cauchemar et elle peut compter sur Evan et Sara, c’est d’ailleurs chez les parents de cette dernière qu’elle a trouvé refuge.

Contre toute attente, elle va décider de donner une chance à sa mère pour apprendre à la connaître avant son départ en Californie. Et à partir de cette unique décision, toute sa vie va prendre un tournant inattendu. La seule constante dans sa vie, c’est Sara et Evan, ses sentiments amoureux sont à leur maximum et le couple nous offre de joli moment de tendresse. Seulement malgré tout l’amour qu’elle porte à sa meilleure amie et son amoureux, ce qui va venir gâcher son bonheur ce sont les mensonges, les secrets et les dissimulations. Je suis assez partagé sur mon ressenti, Emma est un personnage complexe et certaine de ses décisions sont vraiment irréfléchies, mais dans un sens ça colle parfaitement à son personnage et ses choix montrent qu’elle ne sait pas comment bien s’y prendre avec les gens qui l’aiment et elle se retrouve à devoir gérer des situations dont personne n’a conscience.

Ce tome va également être l’occasion d’introduire de nouveau personnage, malheureusement au détriment d’Evan qui m’a beaucoup manqué dans ce tome et qui n’est pas aussi présent que dans le premier opus. Rachel la mère d’Emma est difficile à cerner et son comportement m’a laissé perplexe, jusqu’à ce que des révélations chocs viennent apporter un semblant de réponse. Nous allons également la retrouver plus entourée, notamment Jill & Casey ses coéquipières, mais également un nouveau complice Jonathan. Sans oublier sa complice de toujours, la pétillante Sara, toujours aussi dévouée.

Je me félicite d’avoir réussi à patienter aussi longtemps, la fin est tout simplement horriblement frustrante et j’ai la chance de m’être rapprochée de la sortie du tome 2, même si ça n’enlève rien à ma rage. J’espère sincèrement que le dernier tome sera à la hauteur de mes espérances et qu’Emma va enfin comprendre l’essentiel. J’espère également que les personnages de Sara et Evan vont nous offrir le meilleur de leur personnalité dans le tome 3, car je suis complètement sous le charme.

Retrouvez mon avis sur Ma Raison de Vivre #1 ICI

Lola et le garçon d’à côté | Stephanie Perkins (#2)

ImpressionTrès bonAprès avoir adoré Anna et le french kiss, cette suite était pour moi une évidence. Malgré une légère préférence pour le duo Étienne / Anna qui reste mes chouchous. Légère déception en ce qui concerne la couverture VF, qui n’est pas du tout représentative du caractère excentrique de Lola.

Lola Nolan est une passionnée de costume et de couture, elle n’hésite pas à assumer son excentricité vestimentaire. Depuis le début de l’été, elle sort avec Max, un musicien beaucoup plus âgé qu’elle avec qui elle profite de la vie. Heureuse de son petit quotidien avec ses deux pères, elle n’imaginait pas voir les choses changer avec le retour de son ancien voisin et son premier amour Criket Bell. Réticente à ce retour qui la trouble, elle ne sait pas comment réagir au retour de ce garçon qui l’a fait souffrir.

J’ai retrouvé le style d’écriture qui m’avait tant plu dans le premier tome et des personnages débordant de sentiments. Lola est un personnage unique, son histoire est assez particulière et c’est plaisant de voir quelqu’un qui s’assume. Je ne suis pas fan de son look, pour moi elle se cache sous ses costumes, mais après ça c’est relativement personnel et ça ne m’a pas empêché de m’attacher à son caractère. Lola est perdue et elle s’accroche à sa relation avec Max, qui n’est pas apprécié dans son entourage. En soit leur relation n’est pas si mal, mais la différence d’âge, plus son exubérance avec son entourage, associé au retour de Criket ne va rien arranger. Nathan et Andy sont sur-protecteurs et sont loin d’apprécier Max, mais ils tentent d’établir des rapports cordiaux. Ses parents se complète parfaitement, la sévérité de l’un et la douceur de l’autre. J’ai été touchée de voir que sa famille la soutient dans ses choix et qu’ils sont plutôt ouverts à son extravagance, même si je ne suis pas fan je trouve ça admirable

C’est étonnant de se retrouver de l’autre côté, les choses s’inversent et on découvre ce qui se trame dans le couple de Lola et Max et comment elle gère l’attirance qu’elle éprouve envers Criket, ainsi que leur amitié qu’ils avaient perdu. Il atteint presque le niveau de mon chouchou Étienne, c’est un personnage simple et j’ai succombé à son charme. Sa timidité fait de lui un personnage authentique et j’ai aimé chacune de ses paroles, il est compréhensif, sensible et  toujours présent même s’il aimerait être vue différemment que le gentil garçon. J’aurai donné n’importe quoi pour savoir ce qui se passait dans sa tête, la situation avec Lola est compliquée, pourtant à aucun moment on a l’impression qu’elle ne se moque de lui. J’ai aimé que leur relation ne se précipite pas, chaque chapitre apporte une pierre à l’édifice et leur relation se transforme tout doucement. Je ne vous cache pas que je n’aurai pas dit non à un petit accéléré de leur relation, mais c’est un choix de l’auteure concevable.

Un véritable plaisir de retrouver Anna et St Clair, plus amoureux que jamais avec des projets d’avenir plein la tête. Je ne m’attendais pas du tout à les retrouver dans un rôle secondaire et les voir ensemble ça fait chaud au cœur. Lola est admirative de leur amour et je peux la comprendre. Une lecture agréable, qui aide à se vider la tête. L’écriture est fluide et l’histoire est assez touchante.
Signature Lucie