Le goût de la vie | Anouska Knight

ImpressionExcellentAprès un début de mois à enchaîner les romans un peu décevant, la gourmandise qui émane de cette couverture a eu raison de moi. Je referme ce livre totalement conquise les personnages et leur histoire.

On fait la connaissance de Holly Jefferson, une jeune femme passionnée par sa petite entreprise de pâtisserie. Sa vie se résume à sa famille, son monstre de chien Dave qu’elle aime plus que tout et son commerce, qu’elle tient avec son acolyte Jesse, un tombeur né. Depuis la mort de son mari, survenu 2 ans plus tôt, la vie de Holly, est plutôt solitaire. Le décès de son mari, l’a éloigné de ses amis et ses choix de vie illustre le vide de sa vie depuis la disparition de Charlie, elle trouve son réconfort auprès de son chien et occasionnellement auprès de sa sœur et son mari, quand celle-ci ne l’étouffe pas.

Diriger son entreprise lui permet d’avoir une bouffée d’oxygène et de sortir la tête hors de l’eau. Tout commence, lorsqu’une femme commande un gâteau en forme de testicules, le tout piétiner par un talon aiguille Dior. Le tout, à livrer au domicile de Fergal Argyll est un écossais excentrique multimillionnaire. Lors de sa livraison, Holly croise la route de Ciaran Argyll, un homme séduisant qui semble toujours accompagnée d’une charmante créature. Pourtant, les apparences sont parfois trompeuses, sous l’image du sexy play-boy, se cache un homme que la vie n’a pas épargnée.

J’ai beaucoup aimé comment la relation est amenée, c’est subtile et ça se produit lentement, on voit que Anouska Knight ne veut pas brusquer nos héros. Holly est toujours éperdument amoureuse de son mari et jamais ses sentiments ne sont remis en question, Ciaran réussi à s’adapter malgré quelques maladresses. Progressivement les nuits blanches de cauchemars, s’estompent et Holly se reconnecte doucement à la réalité qui l’entoure, sans jamais oublier Charlie. Elle va avoir beaucoup de mal à se laisser aimer de nouveau, principalement car l’image qu’elle a de Ciaran est totalement fossé. Le temps qu’ils vont passer ensemble va leur permettre d’apprendre à se connaître et ils vont tisser des liens sincères. On ressent que Holly se détend et qu’elle prend ses marques, allant jusqu’à se sentir à l’aise en compagnie du jeune homme et mettant ainsi sa culpabilité de côté.

J’admets que l’histoire est prévisible, mais j’avais cruellement besoin de légèreté, cette romance est rafraîchissante et les sentiments des personnages sont remplis de sincérité. L’humour et l’amour font la force de ce roman, les scènes entre nos deux héros m’ont vraiment plu, car elles sont simples sans complexité et il est difficile de ne pas s’attacher aux personnages qui ont chacun une histoire personnelle émouvante. On va bien au-delà d’une simple alchimie physique, chacun va apporter quelque chose à l’autre, sans que ça soit trop mielleux. Je referme ce livre avec le sourire aux lèvres, une romance douce tout en gourmandise, qui va vous ouvrir l’appétit et le tout sans prendre un gramme. A dévorer de tout urgence & sans modération.
Signature LuxnBooks

Publicités

7 réflexions sur “Le goût de la vie | Anouska Knight

  1. J’ai hésité à le prendre mais je crois que je vais le mettre dans ma PAL. Merci pour ton avis 😉

  2. Tiens, le début de l’intrigue avec la vie de Hollyn (veuve, très proche de sa famille, bourrée de travail) me fait penser au roman Tout sauf le grand amour de Kristan Higgins ! Je me le note dans ma WishList 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s