Je t’ai rêvé | Francesca Zappia

ImpressionIl s’est passé quelque chose. Ce livre, mon Dieu… ce livre… tout simplement génial. L’histoire est originale, les personnages touchants et l’intrigue inédite. En commençant ma lecture, j’ai su que j’étais perdue. Je n’arrive pas à le reposer, j’avais ce besoin de continuer pour savoir ce que la suite allait me réserver. Alors je ne vous raconte pas la contrariété de devoir le reposer pour aller voter. J’ai passé mon après-midi à dévorer cette merveille et ça fait du bien de tomber sur des merveilles pareilles.

Alex a été diagnostiquée schizophrène lorsqu’elle était petite, en grandissant elle a été habituée à gérer sa maladie. Son quotidien est marqué par sa prise de médicaments, sans qui elle ne pourrait pas vivre normalement. Elle voudrait passer inaperçu, mais avec sa chevelure couleur feu c’est impossible. Alors elle essaye de se faire discrète et de vivre comme les autres. Pourtant, parfois quand elle pense que tout va bien, elle flanche et ses démons reviennent bousculer cette vie, qu’elle a mise longtemps à construire. Pour sa dernière année de terminale, Alex est contrainte de changer de lycée, pour elle l’enjeu est simple : obtenir son bac. Seulement, lorsqu’on a dix-ans et qu’on n’arrive pas à différencier le réel des hallucinations ce n’est pas simples. Alex va devoir s’armer de patience et analyser ce monde qui l’entoure pour ne pas sombrer complètement dans ses doutes.

Cette nouvelle année va être une chance de pouvoir redémarrer de zéro, sans que personne ne sache rien de sa maladie. J’ai été bluffé, par la plume de l’auteure qui arrive à nous plonger dans les pensées d’Alex de manière troublante. On est spectateur d’un narrateur qui doute de tout ce qu’il voit, alors en tant que lecture il est difficile de différencier le réel, de l’imaginaire. C’est vraiment déstabilisant de ne pas pouvoir se fier à ce qui se passe. J’ai beaucoup aimé la manière dont Alex se rassure, à l’aide de son appareil photo car n’arrivant pas à faire confiance à ses sens, elle n’a que son appareil pour la rassurer. Et même si ses parents l’aiment de tous leurs cœurs, elle n’arrive pas à leur faire confiance afin de leur demander confirmation, par peur de ce que celà pourrait entraîner, alors ses relations avec sa mère sont un peu difficiles, sans compter que sa psy les influence dans leur prise de décision. Lorsqu’elle va rencontrer Miles, elle va douter à de nombreuses reprises et se poser beaucoup de questions pour déterminer si elle est saine d’esprit ou si elle imagine tout ça.

La maladie d’Alex est motrice de l’histoire, mais c’est principalement la manière dont elle gère la situation qui est au cœur de l’histoire. Et elle va se donner les moyens pour vivre normalement, à commencer par des amitiés inattendues et l’expérience de la vie. Sans compter une mini-intrigue, qui vient s’ajouter et qui nous fait douter de ce que voit réellement Alex. C’est peut-être un peu abracadabrantesque, mais c’est addictif. En vérité, on n’est jamais certain de tout ce qui se déroule dans ce roman, lorsque des sentiments amoureux ou amicaux vont commencer à voir le jour, ma propre peur à fait son apparition. Je n’ai pas pu m’empêcher d’être toucher par la naissance de leurs sentiments, avec une question qui tournait en boucle : Et si, c’était son imagination ? Elle va vivre une vraie aventure et se être elle-même pour la première fois de sa vie.

Un livre tout simplement unique et renversant. C’est difficile de vous expliquer à quel point, c’est un énorme coup de cœur. Ce roman réunit tous les éléments pour vous envoûter, une histoire magnifique, des personnages humains et terriblement touchants, qui ont des faiblesses, mais qui savent les utiliser à bon escient et une plume incroyablement réaliste, qui m’a transportée du début à la fin. Un thème original, qui fait réfléchir sur notre société et l’impact d’une telle maladie, extrêmement difficile à comprendre et dont on ne guérit pas complètement. C’est totalement enthousiaste que je vous recommande cette lecture ou imaginaire et réalité se confondent. Reste à savoir, si vous saurez faire la différence entre le vrai, du faux. Pour ma part je suis ravie de cette lecture parfaite !

Signature Lucie

Publicités

18 réflexions sur “Je t’ai rêvé | Francesca Zappia

  1. En tant que mini psychiatre je pense qu’il y aura pas mal d’incohérences mais j’ai tout de même hâte de m’y plonger (déjà par exemple le diagnostic de schizophrénie n’est jamais posé avant l’âge adulte =p)

    • En tant que non psychiatre c’est très troublant. Je pense aussi que c’est pas complet mais je voulais une fiction pas une biographie. Il a fait son job et c’était vraiment par parfait quand on y connaît rien xD

      • Je pense que même quand connait la maladie cela doit être vraiment bien et je l’ai d’ailleurs dans ma PaL. J’ai hâte de le commencer !
        D’ailleurs j’ai remarqué qu’il y avait de plus en plus de livres impliquant des personnages atteints de maladie psychiatriques ces derniers temps et je trouve ça vraiment bien ! Je peux allier ce qui m’intéresse dans mon travail et ma passion pour la lecture =p
        En tout cas grâce à ton avis il vient de remonter dans ma PaL ! 🙂

      • Pas du tout ! Je viens de regarder et je trouve que le résumé va dans tous les sens ! XD Côté schizophrénie il y a aussi Contrecoups dans ma Pal ^^

  2. Je n’ai pas tout lu ta critique seuls les deux premiers paragraphes m’ont donné envie de lire ce roman et j’ai peur d’en savoir trop.

    Je le mets directement dans ma WL.

    Merci pour ta critique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s