Possesseur | Wylde Joanna (Reapers Motorcycle Club #1)

ImpressionMa première immersion dans le monde des bikers n’avait pas été un franc succès, pourtant j’ai décidé de laisser une chance à cet univers assez particulier et je ne regrette pas, malgré les clichés évident envers les bikers et la naïveté de l’héroïne, mon sentiment une fois terminé est plutôt mitigé.

Après avoir que son mari lui ai flanqué une raclée, Marie a décidé de mettre un terme à ce mariage chaotique. Depuis elle squatte le canapé du mobil-home de son frère Jeff et c’est le début des ennuis. Alors qu’il travail en collaboration avec le Reapers Motorcycle Club, il a la mauvaise idée de détourner une somme astronomique et son problème de jeu n’arrange pas les choses. Incapable de rembourser cette somme, il se retrouve au pied du mur. Après avoir rencontré Marie plusieurs fois, Horse décide de passer un marché avec la jeune femme. Si elle accepte de le suivre et de faire tout ce qu’il désir, il acceptera d’accorder du temps à Jeff. Prête à tout pour sauver son frère, Marie accepte de le suivre.

Malgré le fait que les deux héros soient rempli de clichés, je me suis réconciliée avec le monde des bikers. Horse est déstabilisant, à la limite bipolaire. Je n’ai pas toujours compris ces sautes d’humeurs, il passe du biker colérique, à l’amant doux en un rien de temps. C’est la première fois qu’il désir autant une femme et il n’avait encore jamais éprouvé le besoin d’avoir une régulière, une chose est sûre : il veut Marie. Le problème c’est qu’elle n’a rien à voir avec le monde de violence dans lequel vit Horse.

De son côté Marie est à la fois fragile et battante. Fragile parce que son mariage ne lui a pas apporté la confiance qu’elle méritait et forte, parce qu’elle sait ce qu’elle ne veut pas. Dès sa première rencontre avec Horse, l’attirance est immédiate et elle ne comprend pas, car c’est un mélange d’envie et de crainte. Je ne suis pas fan de son côté trop soumise, malgré les mots durs de Horse qui la traite comme un macho arrogant. Je suis déçue qu’elle ne s’affirme pas plus, mais dans l’univers des bikers ça ne m’étonne pas plus que ça. Mais le respect et la douceur m’ont manqué pour être emportée. Sans compter que la gestion temporelle est assez particulière et le début m’a un peu perdu avec les retours avant/après, puis j’ai finis par m’habituer  au style sans m’en rendre compte.

L’intérêt c’est la particularité de la romance, qui ne ressemble à aucune autre. Le monde des bikers est violent, leurs règles sont moyenâgeuses et certaines répliques m’ont faut hurler pendant ma lecture. Je pense avoir plus accroché qu’Indéniable parce que justement les choses sont faussées et l’univers adouci. Je suis une éternelle romantique et ce milieu ne me fait pas rêver, je ne suis pas certaine de lire la suite, non pas parce qu’il est mauvais, mais parce que je suis dans la recherche d’une relation plus attendrissante. Je ne pense pas qu’un biker se reconnaîtrait dans ce roman et c’est peut-être ce qui m’a dérangée. Je reste perplexe sur mon ressenti, sans savoir si j’ai réellement appréciée.

Signature Lucie

Publicités

2 réflexions sur “Possesseur | Wylde Joanna (Reapers Motorcycle Club #1)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s