La Reine de Pique | Meghan March (Mount Serie #2)

Résumé :

Je le déteste, mais chaque fois qu’il entre dans la pièce, mon corps me trahit. Comment peut-on, dans le même temps, désirer et craindre la même personne ? Je savais qu’il m’embrouillerait. Mais je ne savais pas que ce serait l’anarchie totale dans ma tête.
Je ne me rendrai pas. Je ne montrerai pas ma faiblesse. Je tiendrai bon et je m’en sortirai avec mon coeur et mon âme intacts.
Même s’il a d’autres projets…
Car quand Lachlan Mount entre en jeu, les dés sont forcément pipés.
Je remercie les éditions New Romance – Hugo Roman pour l’envoi de ce service presse
Ce roman est le 2ème tome d’une série, la chronique peut contenir des spoilers

Un deuxième opus qui se démarque très largement du premier tome qui m’avait laissé un sentiment mitigé. Notamment lié à l’érotisme beaucoup trop présent au profit des sentiments et dès les premiers chapitres ont ressent un changement dans la tête des personnages finalement on découvre notre héros plus attachant qu’il ne l’avait été jusqu’ici tout en conservant sa légendaire froideur et sa poigne de fer.

Je pense que la fin en a laissé plusieurs assez choqué et personnellement, heureusement qu’il y avait cette fin, car j’aurais eu des doutes pour continuer la série et en ayant terminé aujourd’hui ma lecture, je sais que ça aurait été une erreur, donc je suis ravie que ma curiosité soit rentré en ligne de compte. Finalement on conserve les éléments que j’avais appréciés, tout en gommant les défauts et en consolidant un peu l’intrigue.

On retrouve nos héros perturbés à différents degrés et ce nouvel aspect, les rends plus humain et moins détestable. Du côté de Mount, sa froideur se fissure un peu et on en découvre un peu plus sur le mystère qui entoure le personnage et son passé vient apporter quelques explications sur l’homme qu’il est aujourd’hui. D’ailleurs, moi qui l’avait trouvé assez détestable dans le premier opus, j’ai un peu changé mon avis et à l’image de Keira j’ai apprécié le redécouvrir à la fois en tant que maître de son royaume, et comme simple homme.

Keira n’est pas non plus en reste, certes elle a perdu un peu de sa fougue lorsqu’elle est en présence de Mount, mais je vois ça comme une forme d’acceptation face à ses désirs, qu’elle n’assumait pas forcément. Et ça renforce son côté femme d’affaire qui n’a pas peur d’obtenir ce qu’elle veut tout en revêtant à tout moment son masque de femme d’affaires respectée dans un milieu d’hommes. Je n’irais pas jusqu’à dire que c’est un roman féministe, mais finalement elle s’est épanouie dans la domination qu’exerce notre héros et Mount a appris à adapter son contrôle à la chambre à coucher, donc ça en fait un bon équilibre avec les envies de chacun comblées.

L’histoire se met tranquillement en place et ce tome permet de s’intéresser davantage aux héros, d’introduire des personnages secondaires et d’instaurer un climat de confiance où chaque pièce du puzzle commence doucement à se mettre en place. A commencer par la relation qui m’a davantage séduite et qui laisse passer un peu de lumière dans l’obscurité. Encore une fois on constate que Meghan March est la reine des cliffhangers, mais cette fin est frustrante, mais intérieurement je jubile à l’idée de découvrir le final

Mon avis sur Le Roi sans Pitié #1 ICI

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.