N’oublie pas de respirer | Charles Sheehan-Miles (Les soeurs Thompson #4)

ImpressionMoyenJ’avais lu quelques échos pas spécialement positifs de ce roman, son style d’écriture particulier, sa mise en page et sa traduction ne facilite pas la lecture. Je n’ai pas trop apprécié cette manière d’écriture, mais j’ai pris mon mal en patience pour découvrir cette histoire sympathique, mais pas transcendante.

Alex Thompson et Dylan Paris se sont rencontrés lorsqu’ils avaient 16 ans, un échange scolaire leur a permis de se rencontrer et de vivre une jolie romance. Trois ans plus tard, leurs cœurs sont brisés et leur relation inexistante. La vie d’Alex est toute tracée, étudiante en droit à l’université de Columbia, elle n’a pas besoin de distraction et ses notes sont importantes pour son avenir. De son côté, Dylan revient d’Afganistan blessé et avec un syndrome de stress-post-traumatique, son objectif est simple terminé ses études dans la prestigieuse université de Columbia. Aucun des deux n’a besoin de reprendre contact, pourtant le hasard va s’en mêler et se côtoyer devient indispensable pour leur mission d’étude.

Pour être honnête j’ai l’impression qu’une succession d’évènements sans lien, est un prétexte pour rapprocher nos deux héros. Que ce soit l’aspect étude, ou le sport qui à l’origine était motivé par un thérapeute qui disparaît, puis un événement passé dans la vie d’Alex, qui conduit à un énième drame. Je ne vous cache pas que je suis déçue, car les romans avec des soldats ont le don de me retourner et de m’émouvoir. Dylan est touchant, mais je n’ai pas l’impression de l’avoir vraiment cerné. Son histoire est mise en avant, pourtant aucune émotion ne s’en dégage, il reste froid et même s’il est habité par sa culpabilité, je suis restée de marbre. J’ai essayé de trouver des qualités à Alex, mais mise à part qu’elle pleure beaucoup (trop) et qu’elle pardonne trop facilement, je n’ai pas grand chose à dire. En fait, je sais qu’elle vie pour ses études, mais à côté de ça, je ne saurais même pas dresser un portrait, car sa personnalité m’a échappée et c’est vraiment dommage, car dans le résumé elle me plaisait.

Alors qu’au début, la mission de travail-étude était la raison pour laquelle ils étaient obligés de mettre de côté leur passé pour produire un travail de qualité, rapidement cet aspect est passé à la trappe. J’étais assez amusée de voir qu’ils étaient contraints d’établir des règles à ne pas enfreindre pour travailler dans les meilleures conditions et leurs spéculations sur l’auteur instaurait un petit jeu. Je n’ai pas compris pourquoi l’auteur a abandonné cette partie, laissant quelques questions en suspend et même s’il s’agit de détail, c’était au départ la base de l’histoire donc c’est frustrant en tant que lecteur.

En bref, on reste trop en surface, sans exploiter suffisamment l’histoire des personnages. Je termine sans avoir éprouvé la moindre émotion, alors que le thème est éprouvant, ma lecture était sympa mais pas inoubliable. Sans compter cette manie insupportable de publier des séries dans le désordre. Je ne peux pas dire que j’ai été spoiler, mais on découvre des personnages qu’on aurait dû découvrir bien avant et c’est énervant. Je ne conseille pas spécialement, mais je ne déconseille pas pour autant.

Signature Lucie

 

 

Publicités

Une réflexion sur “N’oublie pas de respirer | Charles Sheehan-Miles (Les soeurs Thompson #4)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s